100 Noms des filles chez les Nande

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail
Pour répondre aux appels des Nande de la diaspora qui ont souvent des difficultés pour trouver des noms authentiquement Nande ou Yira à donner à leurs nouveau-nés, nous proposons ci-dessus 100 noms recensés par le P. Lieven Bergmans, Assomptionniste et pionnier de la recherche sur la culture Nande.
Chez les Nande, le nom est (traditionnellement) donné à l’enfant par :
La sage-femme
Les femmes qui assistent à l’accouchement
La maman du nouveau-né
Les membres de famille
Les amis du couple
.
Le choix du nom dépend de :
.
relations maritales au sein du couple,
l’état physique du nouveau-né,
circonstances de l’accouchement,
lieu de l’accouchement,
temps,
l’heure, etc.
.
Certains noms sont des compliments ou des moqueries de la femme à son mari ou à sa belle-famille .
D’autres noms sont donnés quand la personne est déjà adulte. Dans ce cas, ce sont les hommes ou les femmes du village qui donnent un nom à la personne pour ce qu’elle est ou a fait de bien ou de mal au sein de la communauté du village. Il arrive également que l’un ou l’autre jeune homme ou jeune fille s’attribue à soi-même un surnom .Exemples : Kavuno : celui ou celle qui est bavard ; Kavwaro : celui qui aime s’imposer dans le groupe ; Syayipuma : un homme méchant mais qui ne fait du mal que si on le taquine ; Isevambasa : un homme qui met au monde plusieurs jeunes filles ; Kyamihimbi : celui qui a des gros mollets ; etc.
.
1. Vukundika ( le noué, le nœud)
2. Kavuke, Karuke (de la maigreur)
3. Kasoya (qui a fleuri)
4. Kirimbwi (qui a fleuri)
5. Kaswavene (elle a fermenté)
6. Katuve (eau non salée tirée des haricots remplaçant le sel qui fait défaut)
7. Ngawakasula (A la naissance de l’enfant on n’était réduit à manger cette sorte de rat)
8. Kavindu (des biens)
9. Vyalengera (qui arrive exactement au moment fixé, notamment au moment où l’on a beaucoup mangé)
10. Kataliko (petit ndaliko)
11. Kiro (la nuit)
12. Kaghoma (de la pleine lune)
13. Nyavatende (mère des nouveaux circoncis)
14. Kalimuli ou Kalyumuli (qui est en brousse, au champ)
15. Kyanduvukira (ce qu’on reçoit par hasard)
16. Mukesyavuta (une petite fille n’enfante pas)
17. Kavutirwaki (à quoi bon naître pour lui ?)
18. Ngamuhavyaki (Pourquoi lui donner quelque chose ? Cet enfant mourra comme ceux qui l’ont précédé)
19. Kalengekanya (Au sujet de qui on a pensé que…)
20. Kangitsi (qui a de l’angoisse, de l’inquiétude)
21. Kahula (mouche à miel)
22. Kayuki (petite abeille)
23. Katondolo (soupe à haricots)
24. Sikolyahali (Les chèvres amènent loin. Mon mari est allé me chercher au loin)
25. Simuli (Il n’y a rien, parole d’avare)
26. Sikavyaholo (cela ne se trouve pas facilement. Si j’ai de quoi vivre, c’est parce que je travaille dur)
27. Vulimba (le secret : enfant dont l’attente a été gardée secrète jusqu’à la fin)
28. Nyavingikaghusa (Nyavingi=mère de l’abondance ; kaghusa = ce qui est à jeter : malgré leur bien être, les parents de
     l’enfant ce qui vient de naitre n’étaient pas heureux)
29. Kakindo (Petite fibre de raphia. Née le jour qu’on cherchait du raphia avec lequel on fabrique les nattes)
30. Wayisalire (tu es vraiment chez toi, la mère exprime sa gratitude envers son mari pour le bonheur et la gaité qui
     règne dans le foyer)
31. Kimeme (celui qui est aimé, gâté)
32. Mbakwiravyo (je mourrai à cause des biens payes pour m’avoir)
33. Kavakwamwa (celle qu’on va poursuivre, mon mari et sa famille m’en veulent)
34. Vyatsakaluva (Les disputes commencent vite)
35. Mbughavinywa (celle qui parle beaucoup : Mon mari se dispute continuellement avec moi)
36. Mbalutwirandi (A qui ferais-je supporter les frais des dommages que je subis ?)
37. Sivilondire (Ce n’est pas encore jugé. Malgré mes multiples réclamations, on continue à me poursuivre injustement)
38. Syaminya (Elle ne savait pas : Au moment de me marier, je ne m’imaginais pas que mon mari était méchant à ce
      point)
39. Sihalikyolo (Il n’y a rien de facile. Ici, on me tracasse toujours)
40. Siviholya (Les coups ne font pas mourir)
41. Vyaghovolera (Au frais de qui on fait un dommage)
42. Kyakwavolera (celle qui fait les frais des dommages causés par autrui)
43. Tasivyatsuka (qui ne sait pas par quoi commencer. Peu importe ce que je fais, mon mari continue toujours à me
     mépriser)
44. Vanasyaluha (Ah, elles risquent de se fatiguer)
45. Vanganaenda (elles peuvent s’en aller. Mon mari répète sans cesse : tu peux t’en aller)
46. Virimumweyo (Les choses sont dans le cœur. Je supporte toutes les accusations mais je ne les oublierai pas)
47. Mbavughavolo (un jour je parlerai)
48. Wikalirwaki (pourquoi siège-t-on contre moi ? Je suis injustement poursuivie par mon mari et les siens)
49. Wayire (Je me sens comme une étrangère ici puisqu’on me méprise)
50. Ngamuhavyaki (Pourquoi lui donnerais-je quelque chose ? Voilà ce que mon mari me répète souvent puisqu’il ne
     m’aime plus)
51. Kasekemwa (Celle qu’on dédaigne. Mon mari me dedaigne parce que je ne suis pas forte)
52. Mbakuliraki (On me méprise ici. Je risque d’être renvoyée
53. Vasiyirwandi (chez qui la laisser grandir ?)
54. Sivanzire (Ils n’aiment pas. Mon mari et les siens ne m’aiment pas)
55. Mukalisimundu (La femme n’est pas un être humain. Mon mari et les siens me traitent comme une simple bête)
56. Barumawaki (Pourquoi es-tu venue ici ? Mon mari me poursuit sans raison ?)
57. Mbayahi (où irai-je ? On m’en veut ici mais je suis dans l’impossibilité de m’en aller parce que je n’ai plus de famille)
58. Mbayirevya (je veillerai sur moi-même puisque mon mari est paresseux)
59. Katavu (Je n’ai aucun secours à attendre ni de mon mari ni des siens)
60. Katsumirwaki (Pourquoi l’injurier : je ne reçois rien de mon mari paresseux)
61. Taunza (celui qui n’achève pas. A cause de sa paresse, mon mari n’achève jamais la préparation du champ qu’il a à
     débrousser)
62. Vangahi (Combien des femmes ? La maman interpelle son mari qui a plusieurs concubines : Combien des
     concubines as-tu ?)
63. Talaleka (celui qui ne dort pas chez lui. Mon mari a l’habitude de me laisser seule la nuit)
64. Kinywasilwanzo (une bonne parole n’est pas encore de l’amour. Tu me promets beaucoup, mais je ne reçois rien)
65. Kivuwakihwa (ce qui est dit, est fini. J’accepte mon tort, ne reviens donc plus là-dessus)
66. Vivyavuno (Tu me défends de donner à manger aux membres de ma famille. Je le fais malgré ton interdiction)
67. Sivakimuronda (on ne la cherche plus : c’est parce que j’ai laissé passer les bonnes occasions que je dois me
     contenter d’un imbécile comme toi)
68. Sekerwa (celle dont on rit. Tu es gentil pour moi quand tu te trouves près de moi ; mais dès que tu te trouves avec
     d’autres femmes tu te moques de moi)
69. Mwanawavene (Enfant d’autrui. Peut-être mon mari me chassera parce qu’il m’accuse injustement d’infidélité)
70. Sivasingana (Elle ne peut pas avoir raison)
71. Sikulisimwa (impossible de recevoir un remerciement ! Mon mari ne sait jamais montrer sa gratitude ni reconnaitre
     mes mérites)
72. Silulegha (La difficulté ne s’annonce pas. Je me croyais heureuse. Hélas, ce n’est pas le cas !)
73. Vikasimbaki (Pourquoi gémissent-elles, ces malheureuses ? Même si je suis malade, mon mari ne me regarde pas)
74. Sikulyahitya (Il n’ya personne qui donne)
75. Kaherivwa (celle qu’on voudrait perdre. On me traite sans respect pour que je m’en aille)
76. Vikalirwaki (A quoi siéger pour cette affaire ? Mon mari et sa famille me poursuivent pour rien)
77. Vyavugha (ce qu’on dit)
78. Vakatsuraki (Pourquoi les autres m’envient-elles ?)
79. Katsongeri (qui accuse les autres. Les autres femmes de mon mari me méprisent, elles m’accusent souvent chez
     lui)
80. Kahighana (Celle qu’on renvoi de partout. Les autres femmes de mon mari insistent pour qu’il me renvoie)
81. Muliwavyo (qui consomme les biens)
82. Ngalyavuyira (Je mange sans rien faire. La femme préférée qui brave l’envie de ses coépouses)
83. Sivayitsuma (On ne peut pas renoncer aux femmes)
84. Matsande (Les peines. Je suis une malheureuse)
85. Mwengevalwahe (D’où viendra le généreux ?)
86. Mwiravalwahe (Un ami, d’où viendra-t-il ? Personne ne m’aime)
87. Mbayirengya (Je m’en irai par delà les montagnes si tu continues à me malmener)
88. Siviherya (La dot ne m’empêchera pas de m’en aller. Fais attention, sinon je pars)
89. Syauswa (celui qui ne doit pas être jeté malgré sa faiblesse, son handicap, sa maladie)
90. Kitetu (Celui ou celle qui bégaie)
91. Ngambiseke (parce que son enfant pleure souvent la nuit, la maman aimerait avoir des tiges sèches de roseaux pour
      faire la lumière)
92. Vahulene (Parce qu’ils s’aiment, les parents s’appellent souvent l’un l’autre : Nom donné par les membres de famille
      ou les amis)
93. Mutsanga (celui qui rend heureux : Nom donné par les amis ou membres de famille)
94. Syaghendakuki (pourquoi les chèvres sont-elles parties. La dot versée pour la femme est considérée comme perdue
      à cause de sa paresse)
95. Sivahikyako (Elles ne sont pas à marier. Ma femme et toute sa famille ont un si mauvais caractère que je déconseille
     à qui que ce soit d’y prendre femme)
96. Kivalyamundu (La Parole qui mange quelqu’un. On me trompe. J’ai prêté quelque chose et quand je réclame ce qui
     me revient on me répond : Tais-tu, sinon on te tue)
97. Mukekulu (une sage-femme)
98. Nyinyavyala ou Nyinyivyala ou Nyokovyala (Belle-mère)
99. Mwalyana (Belle-fille)
100. Mulamu (Belle-sœur)
.
Extraits de Les Noms Nande (1971) du P.Lieven Bergmans, Editions ABB, B.P. 48 Butembo)
.
Beni-Lubero Online
Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*