1906-2006: Centenaire du Diocèse de Butembo-Beni

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Le Jour de Noel 2005, en l’Eglise Cathédrale de Butembo, S.E. Mgr Melchisedek Paluku SIKULI, Evêque de Butembo-Beni a ouvert l’année centenaire du Diocèse fondé en 1906 par les Pères du Sacré-Coeur venus de Kisangani et qui s’étaient installés à Karuhamba, dans la vallée de la Semliki non loin du Camp Militaire actuel de Nyaleke. Terrassés par la maladie du sommeil et la malaria, plusieurs prêtres succombèrent et la relève devint de plus en plus difficile, car accepter la mission à Beni, c’était accepter l’éventualité de sa mort prochaine. Les soins de santé étaient inexistants. Le seul poste de santé était à Bukavu. Les missionaries racontent qu’un médecin appelé de Bukavu pour soigner un Père malade à Beni, était arrivé deux mois après, longtemps après le décès du malade! En sillonnant la région, ils découvrirent Beni-Paida où ils construisirent leur premier grand poste missionnaire. Peu de temps après, vers 1925, profitant de la création des Mines d’Or de Manguredjipa par les autorités coloniales belges, les missionaries du Sacré-Coeur s’installèrent d’abord à Kimbulu (Musienene) puis à Manguredjipa, deux milieux plus cléments que Karuhamba et Beni.  Malheureusement pour les missionnaires du Sacré-Coeur, leurs supérieurs généraux à Rome avaient déjà décidé la fermeture de la mission faute de relève après la mort de plusieurs dizaines des jeunes prêtres agés pour la plupart entre 24 à 35 ans. C’est ainsi que la mission fut confiée aux Pères Assomptionnistes en 1929. Ces derniers auront la lourde responsabilité de créer la quasi totalité des paroisses actuelles, de former le clergé indigène et de former les catéchistes. Quand l’auto-détermination de l’Eglise du Zaire fut approuvée par Rome en 1959, le Premier evêque de Butembo-Beni, S.E. Mgr. Henri Piérard, confia à sa retraite, la  charge pastorale du Diocèse à S.E. Mgr Emmanuel Kataliko, ordonné évêque en 1966.  Ce dernier guidera le troupeau de Dieu avec amour et tendresse jusqu’à 1997, année en laquelle il fut nommé Archevêque de Bukavu, charge qu’il accomplira jusqu’à sa mort. Pendant une année, Monsieur l’abbé Melchisedech Paluku Sikuli assurera la charge d’administrateur diocésain , avant d’être ordonné le 2 Aout 1998, évêque de Butembo-Beni jusqu’à nos jours. Parmi les réalisations de cent ans de présence de l’Eglise catholique au Diocèse de Butembo-Beni, on peut noter la disparition complète de la maladie du sommeil qui a emporté plusieurs missionaries belges, la création de plusieurs centres de santé partout au diocese, l’ordination sacerdotale de près de 150 abbés desservant les paroisses à travers tout le diocese, la fondation par les abbes, des nouvelles paroisses telles, Vulema, Bingo, Kanyabayonga, Magherya, Eringeti, UCG, etc. En plus des Assomptionnistes, plusieurs congrégations religieuses sont à l’oeuvre au diocèse, notamment les Carmes Chaussés, les Croisiers, les Servites de Marie, les Franciscains, les Oblates de l’Assomption, les Orantes de l’Assomption, les Soeurs de la Compagnie de Marie, les Comboniennes, Les Soeurs des Pauvres de Charles Foucould,  Soeurs de la Sainte Face de Jésus, etc. Deux congrégations locales ont été créée par S.E. Mgr Henri Piérard, à savoir, les Petites Soeurs de la Présentation (1950), et les Frères de l’Assomption (1952).

 

( Chronique à suivre pendant l’année centenaire du Diocèse).

 P. Vincent K. Machozi, a.a.

.

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *