4 octobre 2006 : 6i

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Comme chaque année depuis 6 ans, les congolais se souviennent de la mort inopinée de Mgr Emmanuel Kataliko, décédé à Rome le matin du 4 octobre 2000, de pieuse mémoire !

Partout dans son diocèse d’origine de Butemo-Beni, des messes ont été célébrées en mémoire de cet illustre disparu qui de la ou il est dans l’au-delà continue d’être le modèle et l’inspiration pour l’Eglise Catholique du Congo en général et celle de Beni-Lubero en particulier.

Aujourd’hui les chrétiens de la Paroisse de Mulo (en territoire de Lubero) ont marqué ce jour par un arrêt total de toutes les activités pastorales, scolaires, et académiques. Des centaines des paroissiens, des écoliers, élèves et étudiants de la place sont venus participer à la messe de 10h00, célébrée dans l’église paroissiale de Mulo par le Père Odilon KASEBA, osc, Curé de la Paroisse.

.

Une autre messe est prévue le Lundi prochain 9 octobre 2006, pour faire mémoire de Mgr Charles Mbogha Kambale, a.a., successeur de Mgr Emmanuel Kataliko au siège métropolitain de Bukavu, et qui comme lui est décédé au mois d’octobre.

D’après un message de Mr. Roger Kasereka, Président du Kyaghanda de Lubumbashi, le Kyaghanda de Lubumbashi organise le dimanche 8 octobre 2006, en la résidence de Jean Nzole au Quartier Bel Air, avenue NDUNGU, N° 2, Route Kilobelobe, 4è Rue à gauche ( Téléphone de Jean NZOLE 0998851505), une messe d’action de grâce en l’honneur des Feu KATALIKO, MUZIHIRWA et Charles MBOGHA Kambale. La messe sera célébrée par le père PROSPER. Le Kyaghanda de Kinshasa organise aussi des manifestations relatives au centenaire de l’évangélisation du Diocèse de Butembo-Beni et pour faire mémoire de ces deux héros de la foi de Beni-Lubero qui prient pour nous dans l’au-delà de Dieu.

.

Rappelons aussi que Mgr Christophe Munzihirwa, ancien archevêque de Bukavu, était mortellement abattu par des militaires, le 29 octobre 2006.

Parlant de ces trois anniversaires des vaillants apôtres de l’Eglise du Kivu qui surviennent au cours du même mois, plusieurs fidèles demandent s’il ne serait pas mieux de les célébrer le même jour au cours du mois d’octobre, jour à fixer par toutes les églises affermies par l’apostolat de ces trois évêques, dont le parcours apostolique dans le contexte de la guerre d’agression et de l’occupation de la R.D.Congo, en fait des martyrs de la foi et des signes de communion entre les différents diocèses du Congo.

.

Fr. Richard KOMBI, osc,

Scolasticat ICCM/MULO

Beni-Lubero Online

.

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*