Aide du Kyaghanda Vancouver aux victimes du Sud-Lubero

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail
Le Kyaghanda Vancouver (Canada) vient de répondre à l’appel de solidarité  de Son Excellence Monseigneur  PALUKU SIKULI MELCHISEDEC, Evêque de Butembo-Beni en faveur des victimes de la barbarie des incendies des maisons au Sud du Territoire de Lubero en Province du Nord-Kivu, R.D.Congo.  
 
Les efforts de membres du Kyaghanda Vancouver ont permis d’acheter 46 tôles ondulées pour reconstruire quelques unes des maisons détruites par l’ennemi qui brûle tout à son passage pour pousser les congolais à l’exil et occuper les terres ainsi vidées de ses habitants. En effet, l’aide très appréciée  que les hommes et les femmes de bonne volonté  de par le monde continuent d’offrir par le canal du Diocèse de Butembo-Beni permet aux sinistrés de se réinstaller dans leurs villages malgré le danger toujours permanent d’un nouvel incendie ou d’une nouvelle attaque armée. Certains villages du Sud de Lubero ont déjà été  incendiés plus d’une fois et certains de leurs habitants morts calcinés. Mais grâce au soutien moral et matériel des hommes et des femmes de bonne volonté, les survivants de ces villages y reviennent toujours car déterminés à y rester ou mourir. Comme le chante si bien le musicien congolais Koffi Olomide « Oyo eza système ya lifelo. Moto ezo pela kasi tozo zika te » (C’est de l’enfer. Le feu brûle mais nous ne brûlons pas ». Cette pensée de Koffi Olomide décrit si bien la situation catastrophique de Beni-Lubero et de tout le pays en général si l’on en croit plusieurs dépêches de la société civile et de certaines ONG locales et internationales. On peut dire que le Congo n’est pas encore sorti de la description du roman de Joseph Conrad (1899) qui décrit le Congo sous Léopold II, Roi des Belges, comme «Le cœur des ténèbres ».
               Un village de Luofu au Sud de Lubero rasé par le feu de l’ennemi
Pour éclairer tant soi peu les ténèbres congolaises caractérisées par les assassinats ignobles, les incendies des maisons, la violation de l’intégrité territoriale consacrée par la constitution, etc., et pour permettre aux sinistrés du Sud de Lubero et d’ailleurs de résister au feu de l’enfer qui leur est imposé par l’ennemi de la paix et du développement, le Kyaghanda Vancouver a offert sa modeste contribution. Tout fait nombre !
                                    
                                     Village de Miriki en feu au Sud de Lubero
Cette aide du Kyaghanda Vancouver a été remise au Diocèse de Butembo-Beni par son répondant de la ville de Butembo, en l’occurrence l’opérateur économique VANGU, le Lundi 7 juin courant !  
 
Les besoins étant encore nombreux vue la violence qui ne fait que s’accentuer du jour au lendemain avec les deux territoires de Beni et de Lubero encerclés par des hommes et des femmes armés jusqu’aux dents, non encore autrement identifiés mais ravitaillés au quotidien par des hélicoptères dont les paysans ignorent le lieu de partance, l’appel de Son Excellence Monseigneur Paluku Sikuli Melchisédech est toujours de mise. Comme vous le savez, l’Evêque de Butembo-Beni demande à chaque homme et femme de bonne volonté et épris de paix de donner en argent ou en nature une tôle et pour ceux qui le peuvent, un peu plus. Tout fait nombre car c’est « l’union qui fait la force ». Et comme disent les Nande, «Oghund’Okoghundi, vovahikay’omunyu w’evupiri ».  
 
Pour toute contribution à cette opération «un congolais, une tôle », s’adresser à l’évêché du Diocèse de Butembo-Beni !
 
Bravo aux membres du Kyaghanda Vancouver (Canada) !
 
Tembos Yotama
Butembo
©Beni-Lubero Online
Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*