Alerte! 419 jeunes des mouvements citoyens sous menace de mort par les services secrets du régime de Kinshasa, dévoile l’ASADHO

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

ASADHO
B.P.16737
KINSHASA 1
R.D. Congo

Association Africaine de Défense des Droits de l’Homme
African Association for the Defence of Human Rights

COMMUNIQUE DE PRESSE N°002/ASADHO/2018

« 419 jeunes des mouvements citoyens ciblés par les services des renseignements en République Démocratique du Congo »

L’Association Africaine de défense des Droits de l’Homme, ASADHO en signe, est très préoccupée par les informations parvenues à son bureau faisant état de l’existence d’une liste de plusieurs jeunes des mouvements citoyens ciblés pour être neutralisés par les services des renseignements.
En effet, en date du 01 mars 2018, plusieurs jeunes des mouvements citoyens ont saisi l’ASADHO au sujet des menaces de mort , visites domiciliaires et intimidations dont ils sont victimes de part des agents des services des renseignements.


Il ressort du recoupement des informations obtenues de plusieurs sources que, les agents des services des renseignements détiendraient une liste de 419 jeunes pro-démocratie qui sont jugés meneurs des marches qui ont été organisées en date des 31décembre, 21janvier et 25 février 2018 et qu’ils recherchent activement dans le but de les neutraliser.


Il s’agit principalement des jeunes pro-démocratie des communes de NGABA et LEMBA.
Le nom de Monsieur Rossy MUKENDI qui a été assassiné le 25 février 2018 était aussi sur ladite liste.Plusieurs autres jeunes dont Carbone BENI (en détention depuis décembre 2017), Eric HUNT NAKUWILA, Kool WAYYIKRA, Joël ABIDAL SAMOJAA, Joseph BAJIK MPOYI, Timplar MADIANGA MBWES sont aussi sur cette liste et sont activement recherchés par les mêmes services de renseignements.
L’ASADHO considère que ces jeunes pro-démocratie ne font rien qui soit contraire à la Constitution et aux lois de la République.


Elle prend au sérieux les menaces de morts ou d’arrestation dont ces jeunes sont régulièrement victimes et considère que les animateurs de services qui les harcèlent seront tenus responsables de tout incident fâcheux qui leur surviendrait comme dans le cas de l’exécution extrajudiciaire de Monsieur Rossy MUKENDI.
Face à ce qui précède, elle recommande :

Au Président de la République de :

– Prendre les mesures qui s’imposent pour que tous les jeunes pro-démocratie jouissent de toutes les libertés publiques leurs reconnues par la Constitution et les instruments juridiques internationaux ratifiés par la RDC;

Au Procureur Général de la République de :

– Faire diligenter des enquêtes en direction des agents de renseignements qui menacent de mort les jeunes pro démocratie des communes de LEMBA et NGABA.
– Prendre des mesures pour sécuriser ces jeunes qui se sentent menacés à cause de leur engagement citoyen et démocratique.

Fait à Kinshasa, le 05/03/2018
ASADHO
Pour toute information, contactez :
Maître Jean Claude KATENDE : Président National
Téléphone : + 243 81 17 29 908.

©Beni-Lubero Online.

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*