Alerte ! Kidnapping à Kasitu, en territoire de Beni

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail
munitions récupérées sur un groupe de bandits à main armée

munitions récupérées sur un groupe de bandits à main armée

La société civile de Butembo signale en alerte un cas de kidnapping qui s’est opéré dans la nuit du samedi au dimanche du weekend dernier. Mr KASEREKA NGESERA Athanase et sa fille KATUNGU KOKOLA Pauline ont été enlevés de leur domicile familial vers 2 heures du matin. Le fait s’est passé au village de Kasitu/Vughana, groupement Malio, chefferie des Bashu, territoire de Beni, dans la province du Nord-Kivu, à plus ou moins trois (3) kilomètres au Nord-est de la ville de Butembo.

Des assaillants estimés à une dizaine de personnes s’étaient munis d’armes à feu et se sont présentés en tenue verte semblable à celle des FARDC, l’armée nationale congolaise pour terroriser cette famille. Ils s’exprimaient en lingala et un peu en Swahili. D’après les sources du milieu de la scène, ces bandits ont abandonné l’épouse d’Athanase et ses autres enfants ligotés avant de prendre une destination inconnue avec leurs otages. Dès lors, les deux personnes kidnappées sont emportées sans qu’aucune nouvelle ne filtre sur leur condition de détention ni sur leur destination.

Le regard des familiers des victimes se tourne vers les services de l’ordre et de sécurité, avec l’espoir qu’ils puissent entreprendre la recherche des personnes enlevées. Mais jusques à quand devrait-on patienter pour que le rêve du retour de la paix à Beni redevienne réalité?

Journal du paysan
Butembo.

« On comprend ainsi le grave danger de toute rallonge au pouvoir de Joseph Kabila. Les congolais dignes de ce nom doivent refuser toute forme de transition. En effet, au vu de ce qui se passe au Kivu-Ituri, toute transition au-delà de décembre 2016, donnerait du temps et des moyens au gouvernement congolais qui est, de toute évidence, complice de l’occupation rwandaise du Kivu-Ituri en cours » (Père Vincent MACHOZI, le 19 mars 2016, parole qui a valu son assassinat le jour suivant).

©Beni-Lubero Online.

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *