Une groupe de milice au Nord-Kivu

Alerte! RDC: Une rébellion surgit dans le territoire d’Aru, en Ituri. L’ombre du M23 plane…

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Depuis environ une semaine, des sources diverses ne cessent d’alerter au sujet de l’apparition d’une nouvelle rébellion dans le triangle du territoire d’Aru, en province de l’Ituri, dans l’extrême nord-est de la République Démocratique du Congo.

Lafontaine au milieu, Richard Bisambaza à gauche, et un collaborateur de John Tshibangu à droite

Il s’agit d’un mouvement militaire qui ne dit pas encore officiellement son nom. Toutefois, d’après des informations recoupées, il se signalait que le M23, à partir de son réseau de retranchement en Ouganda et au Rwanda, cherchait à déplacer une partie de ses activités au Nord-est de l’Ituri, précisément dans les contrées de Kengezi-Base, en territoire d’Aru. Ce projet s’appuyait sur sa collaboration avec le résidu des ex-combattants de FAPC de Jérôme Kakwavu datant des années 2003 à Aru, à Ariwara et à Ingbokolo.

Bien plus, ce réseau rebelle réactivé par le M23 compte sur la collaboration des rebelles sud-soudanais pour trouver une base arrière et pour le ravitaillement en armes au Soudan. Le colonel FARDC dissident John Tshibangu et son collègue de même condition roulant pour le M23, le colonel Richard Bisambaza, rassurent à partir de Kampala, où ils se cachent, qu’ils disposent des hommes de troupes au Sud-Soudan pour attaquer vigoureusement la RDC à partir du territoire d’Aru.

Le média de ces jours ne fait pas beaucoup allusion à cette situation en tout nouvelle telle qu’on la vit dans le territoire d’Aru. Et pourtant la population autochtone indique qu’il y a lieu de s’en inquiéter du fait que lesdits rebelles sont en train d’élargir leur espace d’activité dans la zone où leur présence est signalée.

BLO espère apporter plus de détail sur cette information dans les heures qui viennent.

Andama Tadema Guy
Aru/RDC.

©Beni-Lubero Online.

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*