10Machozi_microelect
Père Vincent Machozi en interview

ANNONCE AUX LECTEURS DE BENILUBERO.COM

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Voici déjà cinq jours écoulés depuis la mort tragique de l’Editeur en chef des rédactions de www.benilubero.com, en la personne du Révérend Père Vincent MACHOZI, le Président mondial de KYAGHANDA YIRA.
L’administration et l’équipe technique de la Fondation Benilubero.com aimeraient passer à ses aimables lecteurs le message ci-après :
1. La Fondation Benilubero.com exprime toute sa gratitude à l’endroit de toute personne qui, de près ou de loin, a compati avec elle au chagrin de la mort brutale, violente et traumatisante d’un des symboles de cette organisation, le Révérend Père MACHOZI.
2. Benilubero.com tient à rassurer ses correspondants et lecteurs des atouts techniques et humains toujours disponibles pour maintenir la continuité de ses services sur le même profile, dans la même idéologie et avec les mêmes objectifs que ceux qu’entretenait le regretté vaillant Père Vincent MACHOZI.
3. Benilubero.com promet livrer aux opinions dans le délai le plus court la publication des données de ses enquêtes qui édifieront les esprits sur la cause, la manière et le partage de responsabilité de l’assassinat du Révérend Père Vincent MACHOZI
N’oublions jamais son brave et pathétique message qui conclut ses multiples interpellations pour un amour véritablement patriotique, que nous considérons à juste titre comme un « testament », lequel message en lui seul suffit pour deviner ce qui devait lui advenir : « On comprend ainsi le grave danger de toute rallonge au pouvoir de Joseph Kabila. Les congolais dignes de ce nom doivent refuser toute forme de transition. En effet, au vu de ce qui se passe au Kivu-Ituri, toute transition au-delà de décembre 2016, donnerait du temps et des moyens au gouvernement congolais qui est, de toute évidence, complice de l’occupation rwandaise du Kivu-Ituri en cours. »
©Beni-Lubero Online

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*