Annonce de la 10e Conférence Internationale de Kyaghanda Yira : « Rwenzori 2017 »

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

« RWENZORI 2017 » : L’association Culturelle Kyaghanda Asbl organise la 10ème Conférence Internationale Culturelle, Economique et Sociale Yira.

Du 05 au 13 août 2017, tous les regards des Yira seront tournés vers la cité frontalière de Kasindi-Lubirihya, en secteur Ruwenzori, territoire de Beni, Province du Nord-Kivu/RDC. Les dix ans de l’Union seront commémorées sous le thème : « La Culture Yira pour la solidarité, la paix et le développement de la RD Congo ». Il s’agira de faire le bilan des dix années de l’Union et de projeter les jalons de nouvelles perspectives.

Des femmes et des hommes en travaux de préparation pour l'accueil de la 10e conférence Internationale Yira " RWENZORI 2017"

Des femmes et des hommes en travaux de préparation pour l’accueil de la 10e conférence Internationale Yira « RWENZORI 2017 »

Pendant 9 jours, les Yira qui viendront du monde entier essayeront de mener une analyse approfondie sur les enjeux actuels de leur terroir à travers les thématiques à rapport avec la culture, l’économie et la vie sociale.

Pour rappel, le Kyaghanda est le Symbole de l’Union, le répondant incontournable pour la communauté Yira. Il siège en conférence chaque année et en Conseil tous les trois mois pour réfléchir sur les menaces et les opportunités dont la communauté fait face.

Les neuf précédentes conférences se sont succédé de la manière suivante :

– Du 07 au 14 septembre 2008 : première édition à Butembo. Plus de 500 délégués Yira du monde entier avaient inauguré l’Union « Kyaghanda » comme structure communautaire ;

– Du 18 au 25 août 2009 : deuxième édition à Beni ville. Il était question, non seulement de consacrer le concept « Yira » à lieu et place de « Nande », mais aussi de mettre en place les textes et les organes de la structure, avec le « Conseil Culturel » comme premier répondant de la communauté.

– Du 07 au 15 août 2010 : troisième édition à Lubero, avec la participation de madame le Ministre national de la Culture (à l’époque S.E Madame Kavira Mapera, fille de la communauté), du Gouverneur du Nord-Kivu (Julien Paluku Kahongya) et une forte délégation des frères Konzo de Kasese/Ouganda. Les résolutions ont mis en place un chiffre ronflant de 16 projets prioritaires pour le Buyira.

– Du 06 au 14 août 2011 : quatrième édition à Oicha. La conférence privilégia le Pacte de Dévouement à la cause Communautaire (PDC) pour toute personne qui acquiert une faveur ou un mandat de la communauté.

– Du 11 au 19 août 2012 : cinquième édition à Kanyabayonga dans un contexte particulièrement difficile. Les assises se tiennent sur la ligne de front de la guerre menée par le M23. Elles se sont consacré essentiellement aux aspects sécuritaires, au dossier du par cet de l’exploitation du pétrole.

– Du 03 au 11 août 2013 : sixième édition à Kyondo. La conférence s’attèle aux premiers amendements des statuts de l’Union pour intégrer les préoccupations des uns et des autres ainsi que la mise en place des animateurs./P>

– Du 09 au 17 août 2014 : septième édition à Butembo. Retour aux sources ! Conférence s’est consacrée sur les sources d’autofinancement et l’instauration d’un Conseil Coutumier.

– Du 08 au 16 août 2015 : huitième édition à Beni. Ce fut dans un contexte de génocide des membres de la communauté Yira à l’arme blanche. La conférence lance une pétition ouverte aux congolais pour réclamer l’enquête internationale neutre sur les massacres.

– Du 01 au 07 août 2016 : neuvième édition à Manguredjipa. La communauté devenue orpheline après le meurtre de Père Vincent Machozi, son président, la conférence procède à la mise en place de nouveaux animateurs avec une coordination du CIP chargée des questions extérieurs, lobbying et plaidoyer, des commissions permanentes aux questions coutumières et aux communautés locales.

Au cours de ces dix années d’essai, la communauté a travers les moments les plus difficiles de son existence : le « Génocide » que ni le gouvernement congolais ni la communauté internationale ne veut pas reconnaître comme telle. Alèsement et crispation du climat politique et social du pays se resserrent de plus en plus et plonge encore une fois la communauté dans l’incertitude du lendemain. La création des groupes armés locaux et étrangers constituent une menace permanente de l’union vitale Yira renforcent la crainte au cœur de la communauté.

Considérant le contexte particulièrement difficile, Ruwenzori 2017 se consacrera procédera à l’évaluation de dix ans de l’union et aux processus électoral au pays. Elle impliquera la population dans la pacification en vue d’une réussite des élections avant fin décembre 2017. C’est pourquoi tous les notables de la communauté sont cordialement invités.

Il sied de souligner que chaque année, la conférence est financée en cent pour cent par les fils dignes de sa communauté qui sont au terroir et dispersés à travers le monde entier. Les pays, les notables, les leaders sociaux et les chefs coutumiers se mobilisent tous comme un seul homme pour sa réussite. La conférence n’accepte aucune connotation politicienne, moins encore religieuse, bien qu’elle accueille toutes les tendances et toutes les compétences.

Ainsi, la réussite de cette grande messe communautaire requiert l’implication et la contribution de tout un chacun. Déjà certaines bonnes volontés ont commencé à se manifester. Nous profitons de cette occasion pour leur présenter nos sincères remerciements anticipés. C’est le cas du responsable de l’ICCN, site de Mutsora/Mutwanga qui a apporté sa contribution en bois de chauffage. Un salongo spécial a été organisé à Luvirihya depuis le lundi 17 juillet et a continué jusque mercredi 19 juillet 2017. Ce n’st pas tout, plusieurs notables du terroir sont ceux qui ont commencé à donner leurs contributions, d’autres promettent vache, chèvre, carburant, vivres, véhicule, logement, … Vous pouvez aussi vous ajouter au nombre car le besoin est énorme et la contribution de chacun est très capitale.

Chaque Kyaghanda ou composante désigne librement ses délégués et les fait parvenir à Kasindi-Lubirihya, avec ses contribution en espèce ou en nature, la veuille de l’ouverture.

Les contributions sont toujours attendues.

A cet effet et pour autres informations, vous pouvez contacter :
– A Kasindi-Luvirihya : +243 976 412 152
– A Butembo : +243 990 727 918
– A Lubero : +243 993 174 028
– A Kirumba : +243 994 028 469
– A Manguredjipa : +243 999 134 518
– A Beni : +243 990 583 024
– A Kanyabayonga : +243 997 784 884
– A Kyondo : +243 992 948 994
– A Rutshuru : +243 995 523 363
– A Goma : +243 992 537 720
– A Kisangani : +243 998 507 049
– A Isiro : +243 813 926 589
– A Bunia : +243 815 933 429
– A Mambasa : +243 990 665 058
– A Kinshasa : +243 998 219 006
– A Mbandaka : +243 994 028 983
– A Kampala/Ouganda (pour le compte du reste de l’Afrique): +243 776 954 445
– Au Canada (pour le compte de toute l’Amérique): +15 149 237 778
– En Asie-Océanie : +6 142 393 673
– En France (pour le compte de toute l’Europe) : +33 751 433 293

Toutes les activités de la Conférence seront relayées par la presse locale et seront publiées au jour le jour sur le site www.benilubero.com, évidemment comme cela est de notre habitude.

Merci d’avance pour vos contributions.

Le CIP (Comité International de Pilotage)

©Beni-Lubero Online.

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *