Appel à une journée ville morte au premier anniversaire de notre héros

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Comme nous l’avons accompagné tous ensemble à sa dernière demeure le 20 mars 2016, nous pouvons faire de même au le 20 mars 2017, en commémoration du premier anniversaire de son lâche assassinat par les bourreaux du peuple congolais. Car, le Père Vincent Machozi, par le courage dont il a fait montre dans sa lutte pour la liberté et la paix, s’est hissé au rang d’un héros de notre temps, non seulement au regard de sa communauté, mais devant tout le peuple congolais en lutte d’auto-libération.

La commémoration solennelle du premier anniversaire de son assassinat s’avère un signal fort aux bourreaux du peuple, que ce dernier, plus que jamais, reste fermement déterminé à résister sans relâche au plan machiavélique de ceux qui, se trouvant à l’intérieur ou à l’extérieur de la RDC, ont institué l’œuvre d’extermination et d’évincement des congolais par des étrangers, en s’appuyant sur un système de prédation sans précédent.

Au moment opportun, BLO vous aidera à revivre le souvenir de cet illustre personnage de notre histoire en reproduisant quelques traits de ses publications qui lui ont valu le courroux des ennemis de la paix dans notre région, ainsi que quelques dossiers qui ont pu élucider les circonstances de son assassinat.

Il y a donc lieu de se joindre unanimement à l’appel à la mobilisation lancé par les compatriotes de la Veranda Mutsanga qui invite tout le monde à se trouver à la paroisse de LYAMBO, Paroisse de Révérend Père Vincent MACHOZI, habillé en noire -noire, afin d’aller déposer ensemble une gerbe de fleurs sur la tombe de l’illustre

En d’autres termes, il convient de faire du 20 mars 2017 une journée sans activités pour tout ressortissant Yira et les amis de la lutte pour la liberté et la paix, en l’honneur du Père Vincent Machozi, le feu président mondial de Kyaghanda Yira.

BLO.

« On comprend ainsi le grave danger de toute rallonge au pouvoir de Joseph Kabila. Les congolais dignes de ce nom doivent refuser toute forme de transition. En effet, au vu de ce qui se passe au Kivu-Ituri, toute transition au-delà de décembre 2016, donnerait du temps et des moyens au gouvernement congolais qui est, de toute évidence, complice de l’occupation rwandaise du Kivu-Ituri en cours » (Père Vincent MACHOZI, le 19 mars 2016, parole qui a valu son assassinat le jour suivant).

©Beni-Lubero Online.

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *