Apprendre le Kinande par ses Proverbes

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail
Entre le vrai et le faux, il faut la morale!  Aujourd’hui, plus qu’hier, la morale a toujours été une nécessité fondamentale pour l’homme. Celle-ci, la morale, peut être comprise comme une théorie de l’action humaine soumise au devoir et ayant pour but majeur le bien.
 
Avec raison, les penseurs affirment que les récits (contes), les devinettes, les proverbes sont, d’une manière ou d’une autre, porteurs de la morale. Les récits, en effet, servent à la conservation de la tradition orale dans une culture donnée. Les devinettes développent la réflexion et suscitent l’esprit de recherche. Les proverbes, enfin, constituent le code de la morale à suivre pour une conduite sociale positive.
 
Il sied de noter qu’à grande partie l’enseignement moral des Nande se trouve caché dans les proverbes. D’où, il faut une étude métalangage et systématique de ces derniers, proverbes, pour comprendre le vécu quotidien des Nande mieux leur morale.
 
En m’inscrivant dans cette logique, je vous présente dans ce pli quelques proverbes Nande qui peuvent à la longue faire objet d’une étude approfondi.
*Akayiry’omonda w’omwandu.
*Akaghe kakitava luva.
*Akahanikire sika mundu.
 
            Ces trois proverbes invitent à la prévoyance dans la vie. L’homme est celui qui compte sur ce qu’il a que ce qu’il attend de l’autre. 
 
*Kakalya muhathikani.
*Amaligho ko kaghala.
*O’yuhekir’evilitho syavula vyathomeka.
 
            La morale à tirer de ces trois proverbes est axée sur la persévérance dans les activités quotidiennes.
 
*Omwari uthahinga na nyinya, eritungi ryasyamuluma.
 
            (Ce proverbe est spécifiquement adressé aux enfants qui ne veulent pas accompagner leurs parents au champ).  
 
*O mwana molo akalya n’Ise.
*Ahate mulere havula watuma.
*Enguvu nyolo ikayikulaya.
 
            Les trois proverbes que voici invitent d’une façon implicite à l’obéissance.
 
*Omunwe mughuma syalith’enda.
*Avali vaviri vovit’embeva.
*A katondi katondi yona migheri.
*O ghundi ok’oghundi yowakolay’omunyu w’Evupiri.
 
            De ces quatre proverbes résulte la morale basée sur la collaboration, l’entraide mutuelle.
 
Autres proverbes.
 
*Akatayihambirira sikalw’omwiya.
*Akavene kotya nyala.
*Akali omovyala vyahu kokahu.
*A kana k’engoko kakanahana nyinya wako.
*A hate mukulu havul’ihano.
*Akaly’omwiswi n’iswi.
*Ekinywa kivuya kirengerire wakuhere.
*E minimini ikatw’omutémi.
*Evisosene vikalyana.
*Eky’omulume akola kyakoléwa.
*E himbesa hiviri sihikola kyolo.
*Owenda nene akalimirayo.
*O vuvuya si mutima ( Sura si roho).
*Omulume akaly’ovwatsumba.
*Enzam’ikahola ikaker’evyala.
*E wavene sikulirwambwi.
*Kavuli kathowa kakow’umutw’inalyo koliko.
 
            Sont là quelques proverbes nandes extraits parmi tant d’autres. La liste reste ouverte. Chacun pourra, dans la mesure du possible, y ajouter quelque chose. Ce qui est vrai est que le message du proverbe reste voilé. Il faut donc dépasser le premier niveau pour en saisir le sens.
 
(Entre le vrai et le faux, il faut la morale pour permettre de faire le choix du vrai).
 
Frère Nzanzu Ngazi Jean Pierre, Ofm
Kolwezi / RDCongo.
Beni-Lubero Online
Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *