Assassinat de Mr Prince Kambale à Vusamba / Muhangi

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Hier Lundi 7 Novembre  2011, Mr Prince Kambale de Vusamba, agglomération de Muhangi d’où est originaire l’Abbé Malu Malu, Ancien Président de la CEI, a été abattu par balles par des militaires FARDC vers 8h00 du matin. Prince était un vendeur de carburant très connu à Muhangi, en Territoire de Lubero. Il vendait le carburant devant sa maison. Ses tueurs se sont présentés comme des clients qui avaient besoin de 20 litres de carburant. Prince n’avait que 15 litres dans le bidon exposé dans son kiosque. Content de la bonne commande, Prince a voulu prendre de son domicile un bidon de son stock de carburant pour satisfaire la commande de ses clients. C’est au moment que Prince tourne le dos aux clients pour entrer dans sa maison qu’un des tueurs l’a criblé des balles dans la hache. Prince est tombé et mort sur le champ. Les tueurs ont quitté le lieu du crime sans rien emporter et sans peur de se faire arrêter. Ils étaient venus tuer ce jeune papa sur le lieu de son service. 

Prince a été enseveli dans l’après-midi du Lundi à Vusamba après une messe des suffrages dite par l’Abbé Roger Malengera, Vicaire de la Paroisse Notre Dame des Grâces de Muhangi. 

00aaaaaaaaaaaaaaaeglisemuha_copy

 Paroisse Notre Dame des Grâces de Muhangi en Territoire de Lubero

Après l’enterrement, la population rouge de colère a arraché et trempé dans le sang de Prince tous les drapeaux des partis politiques qui flottent sur l’artère principale de Vusamba/Muhangi. Selon la population, à quoi servent les partis politiques et les candidats aux élections qui ne savent pas sécuriser leurs électeurs? 

La localité de Muhangi très fertile pour l’agriculture mais aussi en minerais figure parmi les zones d’accueil des rwandais. Depuis 2009, une vague de violence secoue cette localité. A trois semaines des élections, on remarque une recrudescence de la violence dans tous les coins de Beni-Lubero. L’afflux des rwandais et le commandement mono-ethnique de l’armée de la région inquiète les populations locales qui ne savent plus à quel saint se vouer. 

Correspondance Particulière de Muhangi  

©Beni-Lubero Online

 

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *