Assassinat du Journaliste Patient MONTIGOMO

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail
La ville de Beni est sous le choc de l’assassinat du Journaliste Cameraman de la RTNC, Mr Patient MONTIGOMO CHEBEYA (35 ans) hier Lundi 5 Avril 2010 à 22h30’par deux militaires Fardc.
Le Corps de Feu Patient Tchebeya exposé dans son salon à Beni
L’Amical des Journalistes du Congo (AJC.), Section de Beni à travers son Communiqué de Presse publié ce mardi 06 avril, vient de décréter deux jours sans Presse à partir de 9h15 au Jeudi 08 avril 2010 à la même heure.
En substance, aucune Chaine de radio ni de Télévision n’émettra, et pas un seul Journal ne publiera le moindre papier.
Ceci à la suite d’une insécurité récurrente qui n’épargne guère les Chevaliers de la plume ainsi que les coqs du micro en Ville de Beni.
Ce qui a fait déborder le vase c’est l’assassinat du Journaliste cameraman de la RTNC. Vers 22h30 à son domicile quand il regagnait chez lui en provenance de son lieu de travail.
Patient MONTIGOMO TCHEBEYA, résident en Cellule MACAMPAGNE, Quartier KALINDA, en Commune MULEKERA a abattu par quatre balles à la tête et dans sa poitrine devant sa porte par des hommes armés, vêtus en treillis militaires-FARDC.
Feu Patient CHEBEYA de son vivant
Ces malfrats venus uniquement pour l’abattre lui avaient ravi son portable et tout l’argent qu’il avait sur lui avant de l’abattre sans aucune forme de procès.
Feu Patient MONTIGONO, jeune marié a été abattu, la clé dans la serrure de la porte d’entrée de sa maison, et sous le regard impuissant de son épouse qui de l’intérieur tentait de lui ouvrir la porte.
Alerté, le Maire de la Ville a dépêché sur le lieu des éléments de la Police et des militaires en patrouille qui ont immédiatement encerclé le Quartier pour mettre la main sur deux militaires Fardc présumés assassins de Patient. Il s’agit du Lieutenant SONGA, de la Base logistique du Bataillon-FARDC, Ville de Beni et d’un autre militaire qui n’avait pas d’identité sur lui. Tout Beni attend leur jugement public un de ces quatre matins.
Les assassins de la population de Beni sont ainsi des militaires qui sont pourtant sensés sécurisés les personnes et leurs biens. Ce fait comme plus autres, renforce l’idée que les militaires actuellement déployés dans la région ont comme mission de dépeupler la région en tuant sa population, en commençant par les forces vives, les jeunes, et les personnes ressources de la contrée.
.
Pour l’AJC-Section de Beni, l’assassinat de Patient est le troisième à être enregistré dans l’espace d’un mois, s’il faut considérer les menaces de mort qui pèsent jusqu’à ce jour sur le Journaliste MIKE KILO MUTSUNGU KYAWEDE, jusqu’à ce jour recherché par des hommes en armes, l’agression du Journaliste Kaski KABINDA la nuit du 02 avril courant ainsi que ce lâche assassinat du Responsable du Studio MONTIGOMO à Beni et Journaliste-Cameraman de RTNC.
Signalons que la nuit de ce lundi 05 avril n’était pas du tout rose aux Beniciens :
Le Quartier GBADOLITE, en Commune de RWENZORI était de nouveau la cible de ces bandits armés qui y ont visité plusieurs boutiques, extorqué d’importantes sommes d’argent à côté des téléphones portables et d’autres biens de grande valeur commerciale.
Là aussi, sur alerte des habitants à l’autorité urbaine, les éléments de la police et de l’armée ont réussi à maitriser deux bandits parmi ceux qui opéraient dans ce quartier.
.
C’est dans ce climat de tension en ville de Beni que deux jours sans presse ont été décrété par les Directeurs de Chaines de Radio locales dans le cadre de l’AJC. Ainsi, la visite du Gouverneur de Province dont l’arrivée est prévue aujourd’hui ne sera pas couverte par les organes de presse. Entretemps, les habitants de la Ville de Beni se préparent de prendre en charge la securité de la ville et demandent aux autorites d’enfermer les militaires et les policiers dans leurs casernes pour les empêcher de nuire.
.
Obède BAHATI,
Beni
©Beni-Lubero Online
.
Messages de Condoléances à la famille de feu Patient Montigomo Chebeya,
 
– Chère famille Patient Montigomo et membres de l’AJC,
 
C’est avec grande triste que je vienne de recevoir vingtaine des messages téléphoniques, courriel, SMS,…. m’annonçant l’assassinat du journaliste  Patient Muntigomo à Beni  dans  la nuit 5 avril courant.
 
Feu Patient Chebeya était un grand militant au sein de l’ASADHO-Beni. Il était aussi actif dans le domaine social, culturel, etc.
 
Frère Patient, je te pleure et aux noms de Juventus de Paix, famille Maje-Hangi et au mien propre, je condamne tous qui ont tiré sur toi. Je plaide aussi pour que la juste soit faite le plus tôt possible.
 
Que notre bon Dieu te rende tout ce que tu as rendu comme service à la communauté de Beni-Lubero en particulier et à ton pays la RDC, en général.
 
A Dieu, mon frère Patient….
 
 Et que ton âme repose en paix du Christ…. 
Montréal-Canada., ce 7 avril 2010. 
Talent Bin Hangi 
 
Qui a tué Patient Montigomo? (Mumbere Vithi)
 
Vraiment où va le Congo? et surtout  Beni-lubero en Particulier!!!!
C’était en Aout ou j’étais dans son studio Montigomo !
Un jeune coopérant plein d’initiatives ! Tu as été le premier à monter un Documentaire Vidéo sur la Ville de Beni. Vraiment, vraiment mes condoléances à ta famille, tes amis, etc.
Les mots me manquent !  Que ton âme repose en Paix ! Jacques Vithi te pleure !
 
– Nos condoléances les plus attristées à l’Asadho Beni, à notre frère Talent hangi qui fait tout son possible pour nous informer de la situation dans notre pays lointain, aux camarades de lutte du journaliste assassiné, à sa chère épouse, et à toute sa famille.
 
Le camarade et ami que nous venons de perdre, était un journaliste engagé pour les droits des gens, de leurs familles, de leurs terres et de leurs biens. L’humaniste vient de payer de son sang, pour ses actions salutaires, comme beaucoup d’autres avant lui dans la région et ailleurs dans le pays.
 
À ceux qui préfèrent la violence pour faire taire les discours du bon sens, nous leur disons par nos larmes, que ce combat pour les droits, qu’il a hérité et poursuivi, et qui est aussi celui de la majorité des congolais et des gens de bonne volonté, le combat de notre camarade de l’Asadho disais-je, ne prendra fin que lorsque la paix et la sécurité deviendront reine, aussi bien à Beni qu’en République démocratique du Congo. 
 
En lui privant de son droit de parole et de l’existence, ses assaillants en ont fait un icône de la paix, qui vivra toujours, au travers des nouvelles générations. 
Que nos meilleurs pensées l’accompagnent pour l’éternité.  
Bon voyage frère.
Théophile M. Nzamba
 
– Tu veux bien accepter mes condoléances les plus attristées, à l’occasion de la disparition de notre compatriote, Patient Montigomo, ton ami intime, qui vient de subir une mort violente.
Lambert Opula
 
Assassinat d´un membre de CAJDH ( par Emmanuel Monsale)
 
C´est avec une grande douleur que je viens d´apprendre le lache assassinat de Patient Chebaya Bankome alias Montigomo,membre fondateur de Cajdh.
C´est depuis 2001 que je travaille avec Patient et je savais qu´un jour ou l´autre cela devrait arriver.
A plusieurs reprises et avec insistance, je l´ai supplier de quitter Beni ou il etait dans le collimateur des anciens chefs rebelles dont Mbusa Nyamwisi et son ancien chef d´etat major le colonel David Lusenge.
Pour rappel Patient a ete le premier a produire des video sur les violations graves des droits de l´homme a Beni et en Ituri.
J´espère que sa mort va servir a quelque chose afin que cette fois-ci le monde sache que aussi longtemps que les anciens chefs de guerre auteurs des massacres innommables en RDC soient traduits devant la justice. En bas le communique de Jed sur TV5
Je présente mes condoléances les plus émues a sa femme et a ses quatre enfants.
Emmanuel MONSALE
Président de CAJDH
Langå/ Danemark
 
– RDC: un reporter-cameraman tué "à bout portant" lundi à Béni
KINSHASA (AFP) – 06.04.2010 14:34
Un reporter-cameraman travaillant pour plusieurs médias à Béni dans l’est de la RD Congo a été "abattu à bout portant" lundi devant son domicile par des inconnus, peu après avoir été dépouillé, a-t-on appris mardi auprès de l’ONG congolaise Journaliste en danger (JED).
 
Un reporter-cameraman travaillant pour plusieurs médias à Béni dans l’est de la RD Congo a été "abattu à bout portant" lundi devant son domicile par des inconnus, peu après avoir été dépouillé, a-t-on appris mardi auprès de l’ONG congolaise Journaliste en danger (JED).
 
AFP/Infographie –
Un reporter-cameraman travaillant pour plusieurs médias à Béni dans l’est de la RD Congo a été "abattu à bout portant" lundi devant son domicile par des inconnus, peu après avoir été dépouillé, a-t-on appris mardi auprès de l’ONG congolaise Journaliste en danger (JED).
Patient Chebeya Bankome, 35 ans, plus connu sous le pseudonyme de Montigomo, "a été tué par balles lundi vers 22H30 (20H30 GMT) dans sa résidence de la commune de Mulekera par trois hommes armés et en tenue militaire", indique JED dans un communiqué transmis à l’AFP.
"Montigomo revenait de son studio d’enregistrement (…) lorsqu’il a été encerclé devant la porte de sa maison par des assaillants qui manifestement guettaient son arrivée", relate l’ONG.
"Il a été dépouillé de son sac contenant des cassettes vidéo, son téléphone portable et une somme d’argent dont le moment n’a pas été précisé avant d’être entraîné vers le milieu de la cour, où il a été abattu à bout portant de six balles dans le corps", d’après le texte.
Deux suspects ont été interpellés deux heures après le meurtre, dans une commune située à 5 km du crime, affirme JED.
Il s’agit du sixième journaliste tué dans l’est de la RD Congo depuis 2005, une région très instable en raison de la présence de plusieurs groupes armés qui y sévissent depuis plus d’une décennie.
"Avant lui, Pascal Kabungulu, Serge Maheshe, Patrick Kikuku, Didace Namujimbo et Bruno Koko Chirambiza ont trouvé la mort dans des circonstances non clairement élucidées jusqu’à ce jour", rappelle l’ONG.
Trois suspects comparaissent actuellement au tribunal militaire de Bukavu, chef-lieu de la province du Sud-Kivu, pour le meurtre de Didace Namujimbo, ex-journaliste à Radio Okapi, parrainée par l’ONU.
La ville de Béni est située à près de 300 km au nord de Goma, chef-lieu de la province du Nord-Kivu et à moins de 50 km de la frontière avec l’Ouganda.
Patient Chebeya Bankome "était un journaliste-cameraman très en vue qui a couvert tous les conflits armés qui ont eu lieu à l’est de la RD Congo, particulièrement en Ituri", écrit JED.
 
Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *