Atelier sur la Sécurité des Défenseurs des Droits Humains à Butembo.

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

[ Mercredi 10 mai 2006: www.benilubero.com ] Les droits humains sont garantis par le droit international, mais les défendre ainsi que ceux dont les droits ont été violés peut s’avérer une tâche dangereuse dans le monde entier. Les défenseurs des droits humains sont souvent victimes de harcèlement, de détentions, de torture, de diffamation, de licenciements abusifs, d’entraves à leur liberté de mouvement et d’entraves à la reconnaissance juridique de leurs associations. Dans certains pays, ils sont assassinés ou « portés disparus ». Cette situation se vit presque partout dans le monde entier et dans le cas précis, à Butembo. Ainsi, pour s’occuper un tant soit peu de leur sécurité, Peace Brigades International European Office a voulu organiser une formation à Butembo sur les questions de protection et sécurité pour défenseurs des droits humains du 9 au 11 mai 2006 au Centre d’Accueil Joli Rêve. Cette formation est assurée par Marie Caraj.

L’objectif de cet atelier est d’échanger les expériences et d’acquérir des connaissances et outils pour analyser les risques, gérer la sécurité en général et traiter l’information des organisations de droits humains ou ONG qui travaillent dans le contexte spécifique de la région. Le but étant de promouvoir l’intégration de la sécurité dans le plan de travail des organisations locales de Défense de Droits de l’Homme. L’atelier qui durera trois jours se déroulera suivant une méthode participative par des séances plénières qui s’alterneront avec des groupes de travail.

Les différents thèmes des trois jours s’articuleront sur les objectifs suivants:

– Penser à la sécurité; apprendre à analyser les risques, les menaces: ici, il s’agit de voir comment analyser et établir une carte des parties intéressées à la protection. Qui est qui? Intérêts et responsabilités par rapport à la protection des défenseurs; Evaluation des risques: Menaces, Vulnérabilité et Capacités, Comprendre et analyser les menaces.

– Apprendre la nature et l’importance d’enregistrer et d’analyser les incidents de sécurité. Comment augmenter la prévention d’attaques contre les défenseurs des droits humains. Comment se conçoit un espace de travail sûr, sur le plan social, pour les défenseurs des droits de l’homme. Elaborer un plan de sécurité (ses composantes).
Comment mettre la sécurité à l’ordre du jour d’une organisation; évaluer et améliorer la sécurité des bureaux et du domicile.
Cette formation connait la participation de plusieurs acteurs de la société civile, défenseurs des droits humains provenant de la ville de Butembo et de la ville de Beni. Nous pouvons citer:
Femmes Juristes pour la Défense des Droits de la Femme,
Groupe d’Associations pour les Droits de l’Homme et la Paix,
Action pour la Paix et la Défense des Droits de l’Homme,
Solidarité pour la Promotion Sociale et la Paix,
Association Africaine pour la Défense des Droits de l’Homme,
Fondation Monseigneur Emmanuel Kataliko,
Commission Diocésaine Justice et Paix,
SAFDF,
Collectif pour l’Epanouissement de la Femme et de l’Enfant Congolais,
Collectif des Associations Féminines/Beni,
SOFEPADI,
Club des Jeunes DORADE/Beni.[ www.benilubero.com]
.
Florent Kambasu Kasula
Butembo
Beni-Lubero Online

.

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *