Au 5e jour de la 9e Conférence Internationale de KYAGHANDA Manguredjipa 2016

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Préoccupation relative à l’absence de route, d’eau potable et éducation :

Sur une superficie de Neuf Milles Cinq Cents Cinquante Sept kilomètres carrés (9557km2) que comporte le secteur des Bapère, seul 27 km des routes sont praticables dans cette contre du territoire de Lubero. Cette inquiétude a été exprimée par la communauté des Bapère ce vendredi aux participants à la 9eme conférence Internationale de la Communauté Yira qui se tient à Njiapanda Manguredjipa. Selon monsieur TANZI MAKOFI, le secteur des Bapère est le plus enclavé en territoire de Lubero. A part ce problème de route, cette entité connait aussi un problème d’adduction d’eau potable. Le discours de Mr TANZI MAKOFI est clair à ce sujet tel que vous pouvez le suivre ici en français et en swahili :

Cette communauté qui pense être oublié par le gouvernement Congolais lance un appel aux dirigeants tant provinciaux que nationaux d’accorder une attention particulière à leur entité pour décanter cette situation.

L’éducation des jeunes de moins de 18 ans soufre dans le secteur de Bapère en territoire de Lubero. Ceux-ci abandonnent les études pour se rendre dans des carrés miniers à la recherche des matières premières. Cette alerte a été lancée le jeudi 04 Aout par le représentant des exploitants miniers dans les territoires de Beni et Lubero. C’était au cours de la 4eme journée de la Conférence Internationale Culturelle du Kyaghanda Yira. Monsieur TAYAHI a fait savoir que si les jeunes garçons se rendent dans des carrés miniers à la recherche des matières premières, les filles quant elles, y vont pour l’exploitation sexuelle. Ces jeunes comme des vieux et vielles présents dans ce coins du territoire de Lubero s’en donnent à une sexualité irresponsable ce qui les expose à des maladies sexuellement transmissible. Ci dessous les propos d’un exploitant minier de la région soulignant cette préoccupation:

Il demande à la communauté Yira d’échanger avec les autorités sanitaires pour que cette couche de la population soit sauvée contre le fléau qui se tient devant leur porte.

Les Yira venus du monde entier à travers leurs délégations respectives continuent à travailler de manière assidue pour conduire au bon port les assises de cette neuvième conférence internationale de Kyaghanda Yira. Encore quelque deux pas à faire pour en arriver au bout de ces travaux dont la communauté espère accoucher des résolutions requises pour l’ouverture d’un avenir de plus en plus vivable. A noter que les Yira du Monde sont en conférence depuis dimanche dernier. Ces assises prendront fin le dimanche 07 Août 2016.

©Beni-Lubero Online.

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Comments

  1. By PALUKU MUSAVULI

    Répondre

  2. Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *