Beni : Des assaillants attaquent NGADI et ERINGETI la veille de l’arrivée du Chef de l’Etat en ville de BENI.

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

 

Alors que les habitants de Beni étaient déjà plongés dans la fièvre de l’accueil du Président KABILA, des rebelles présumés ADF ont de nouveau attaqué le quartier NGADI. Cette attaque qui frole un sabotage a créé une pychose dans les esprits de Benitiens.

00aa_ADF_OK

Ph des tiers( présumés ADF)

Le quartier NGADI a été de nouveau la cible des assaillants la nuit de mardi 28 au mercredi 29 Octobre. Des sources militaires attribuent cette incursion aux rebelles ADF. Selon notre correspondant en ville de Beni, plusieurs coups des balles ont été tirés au cours de cet assaut. Cette situation a plongé la population dans une psychose totale. Les éléments FARDC ont reposté pour bouter dehors l’ennemi. Ces assaillants ont fait incursion dans une station service se trouvant à NGADI. Ils ont su troué une tangue des MAZOUT de la station située non loin de celle de Maman JETU à NGADI. Le maire de Beni qui est passé sur les antennes de la RTR Beni qualifie cet acte de sabotage. il appelle ses administrés au calme car selon lui, la situation est sous contrôle. Un habitant de cette contrée contacté par Beni-Lubero indique que cette attaque est vers 2heures . cette source note que le mazout de la tangue percée était en train de coulé par terre jusqu’au matin de ce mercredi. Cet habitant ajoute qu’aucun dégât humain n’a été enregistré. Les gardiens commis à cette station n’ont pas été touchés. Les autorités administratives, policières et militaires se sont rendues sur le lieu du drame le matin de ce mercredi pour les enquêtes. A noter que cette situation arrive alors que certains habitants de ce coin de la ville de Beni dont la plupart sont des hommes regagnaient déjà leurs domiciles. Toute fois, ils déplorent le fait que les militaires déployés dans ce quartier le vendredi de la semaine dernière n’y sont plus visibles. Ce qui accentue la peur de la population incertaine du lendemain. A en croire nos sources, à la veille de cette arrivée du Président, les forces armées ont réussi à tuer un rebelle ougandais dans une attaque qui visait une position militaire située à MAYI-MOYA à 40 kilomètres au Nord de Beni. Plusieurs rebelles ougandais auraient été blessés au regard d’une quantité importante de sang trouvée sur le lieu. Au cours de ces échanges de tirs, un soldat des FARDC a également trouvé la mort.

Butembo

JM Vianney MUTULIRANO, stagiaire.

Beni-Lubero On line( benilubero2014@gmail.com)

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *