Beni: Des jeunes en colère mangent la chair humaine d’un présumé rebelle ADF arrêté à l’entrée de MATONGE

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Manger la chair humaine en plein air. Quelques jeunes de Beni-ville en ont montré une expérience surprise et inimaginable ce vendredi 31 octobre 2014. Ces jeunes très irrités ont mangé de cette chair d’une personne qui venait d’être brûlée vive par une foule en colère. Monsieur BIZIMANA KATUKANZE lynché était présumé ADF. Il était avec 4 autres personnes qui ont quitté Butembo ce vendredi à 10 heures en partance pour la ville de Beni.

000Chair_ok

Ph. (droit de tiers) Présumé ADF  BIZIMANA KATUKANZA

Arrivés au parking d’Oïcha où ils voulaient descendre du véhicule, ils ont été interrogés par des jeunes taximen de voiture qui les suspectaient à partir de leur langage. Après interrogatoire, ils ont avoué appartenir au groupe armé ADF. Et ces hommes ont ajouté néanmoins qu’ils ne sont pas du groupe de gens qui sont en train d’égorger les habitants en territoire de Beni.

000jUSTICE

A en croire leurs termes, ils n’étaient que dans une promenade de reconnaissance de certains endroits du Nord-Kivu. Selon notre correspondant à Beni, ces hommes étaient munis d’une machette neuve entourée d’un pagne neuf. La victime de cette justice populaire a tenté de s’enfuir pendant que les taximen interrogeaient encore tous les suspects. Ses efforts ont été vains. Arrêté à quelques mètres au quartier Matonge, il a été brûlé après que du sel a été dispersé sur son corps.

00FEU

Des jeunes dont personne ne comprend l’état psychologique ont acheté des chikwanges desquels ils ont fait accompagner la chair humaine. D’autres taximen ont pris certains morceaux de la chair humaine qu’ils allaient montrer à ceux qui n’ont pas vécu le fait. Le maire de Beni est arrivé sur le lieu et a vu de ses yeux comment certains de ses administrés consommaient la chair humaine. NYONYI BWANAKAWA s’est limité à déplorer le fait tout comme le commandant de la police, district de Beni-ville qui était à ses côtés. Entretemps, les 4 voyageurs parmi lesquels un enfant sont gardés à l’auditorat militaire.

Beni

Patrick Siku Provinces

En collaboration avec JM Vianney Muthulirano, stagiare

Beni-Lubero Online(benilubero2014@gmail.com)

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *