Beni: « La MONUSCO ne maintient pas la paix: elle offre des dollars à certains FARDC collaborant avec les égorgeurs »

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Cette adresse du Député Malisawa, destinée au Président de l’Assemblée Nationale et les Ministres congolais de l’Intérieur et de la Défense nationale, devrait résonner comme une trompette d’alerte à toutes les oreilles.


« Ces images sont les photos de nos Compatriotes congolais égorgés et massacrés hier dans la soirée à BOIKENE dans la ville de BENI entre l’Aéroport de MAVIVI et le Centre-Ville de BENI. Les égorgeurs qui massacrent en BENI-Ville et Territoire sont les mêmes qui ont massacré nos Compatriotes à MIRIKI/LUBERO, à KIBIRIZI-BWALANDA-NYANZALE/RUTSHURU et à MASISI. Très soutenus et fort protégés par une partie des FARDC parlant la même langue et ayant la même origine, ces égorgeurs migrent sans être inquiétés et viennent s’implanter à BENI et à BOGA. Ils exterminent les populations congolaises locales pour les déposséder de terres de leurs ancêtres. Ils ne viennent ni des Territoires de MASISI ni de RUTSHURU mais sont fort défendus par certains élus de cette ethnie qui avouent partout que ce sont les leurs, des Congolais, alors qu’ils proviennent d’un pays qui nous a toujours agressés. Il suffit de relever toute la chaîne de commandement et les éléments qui ont longtemps presté au Nord-Kivu au sein des FARDC, de la PNC et de l’ANR, et tout sera freiné! Les flux migratoires des populations d’expression du pays agresseur est très facilité par le maintien des Officiers et des éléments de la même origine au sein des nos Forces et de nos Services de sécurité. Ils ont l’agenda commun et solidarisent pour massacrer et s’implanter. Ces cruels massacres sont à l’origine de la rupture de confiance entre les populations et leurs élus, entre les populations et les Forces de défense et de l’ordre, entre les populations et les Services de sécurité et entre les populations et les hautes autorités du pays. La MONUSCO ne maintient pas la paix: elle offre des dollars à certains Commandants FARDC qui collaborent avec les envahisseurs égorgeurs. L’histoire de notre pays et nos générations futures nous condamneront de n’avoir pas apporté assistance aux Compatriotes en danger d’extermination par des étrangers en quête des terres mais que nous nous plaisons à continuer d’appeler ADF par diversion! »

Voici les images dont il est fait allusion, et dites-nous, quel est ce cœur humain qui resterait insensible face une telle cruauté? Nous vous prévenons d’emblée que les esprits émotifs devraient s’abstenir de les regarder.

massacre de Beni du 20/10/2018 – 1
massacre de Beni du 20/10/2018 – 2
massacre de Beni du 20/10/2018 – 3
massacre de Beni du 20/10/2018 – 4
massacre de Beni du 20/10/2018 – 5
massacre de Beni du 20/10/2018 – -6
massacre de Beni du 20/10/2018 – 7
massacre de Beni du 20/10/2018 – 8
massacre de Beni du 20/10/2018 – 9
massacre de Beni du 20/10/2018 – 10
massacre de Beni du 20/10/2018 – 11
massacre de Beni du 20/10/2018 – 12
massacre de Beni du 20/10/2018 – 13

Tout ce que les Nations Unies peuvent faire, à travers la représentante spéciale du Secrétaire Général de l’ONU, c’est de proposer aux congolais de dialoguer avec les tueurs que tous qualifient de « terroristes ». Ceci n’est-il pas trop ridicule? D’ailleurs, depuis que ce monde existe, jamais la France, les Etats-Unis, la Grande Bretagne, etc. n’ont en aucune circonstance osé une telle option, au contraire le monde a toujours mobilisé la dernière énergie militaire qui soit pour les écraser à la manière dont un éléphant pourrait piétiner une grenouille. La MONUSCO et les FARDC travaillant en collaboration pour l’opération Sokola 1 à Beni peuvent-ils justifier devant la nation congolais pourquoi on n’a jamais présenté au public un seul cadavre de soi-disant ADF depuis la mort du général Lucien Bauma. Car ce sont toujours des corps des civils et des FARDC qui sont exhibés. Est-ce pour dire que les présumés ADF ne meurent jamais? Ou alors lesdits ADF ne sont autres que les FARDC eux-mêmes, mais actant comme des ADF?

Jeanne d’Arc KAHINDO
Beni

©Beni-Lubero Online.

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Un commentaire

  1. C’est sont les sangs de nos freres et soeurs qui est versee chaque jour.

    Qu’est-ce qui nous manque pour nous organiser et nous defendre??? Defendre la terre de nos ancetres que nous avons heriter en entierete?????

    La population doit quitter tout ses institutions gouvernementales. c.a.d quitter les ecoles, les universites, les etablissements de l’ETAT tel que la mairie, tout les bureaux de l’etat, le parlement, les partis politiques.

    Vider tout les institutions de l’etat car elle n’existe pas.

    Stoper de faire de ville mortes et de marche inutile.

    La deboissance civile est plus efficace.

    Et puis organisons-nous pour un soulevement populaire pour mettre fin a cette tragedie qui dure sinon cela ne stopera jamais jusque ils vont nous deposseder de toute nos terres.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*