Beni : L’horreur d’un tribunal de mensonge

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

LES VICTIMES INCULPEES, LES BOURREAUX « VICTIMISÉS »

Pendant que le monde extérieur s’époumone à rechercher la vérité qui se cache dans le phénomène de massacres de Beni – la présente descente du Nonce Apostolique jusqu’à Rwangoma, à Beni, en est une excellente preuve -, les dirigeants du pays (RDC) ont choisi la voie d’obstination dans des tergiversations sadiques: multiplier des mensonges et des mises en scènes qui blessent doublement les victimes déjà profondément meurtries, surtout par cet effort de chercher à tout prix à incriminer des innocents à la place des véritables coupables dont le premier commanditaire demeure le pouvoir en place.

Ainsi, tout ce qui reste au pouvoir et à la portée des victimes, c’est cette triste voix qui n’exhale que ce cri d’émoi que nul ne s’efforce à entendre :

– On nous a dit « KAKULE » est entrain de tuer « KAMBALE » (c’est-à-dire le Munande est en train d’exterminer son frère Munande),… sans preuve.
– On a déporté nos commerçants en les accusant d’être complices des ADF,…sans preuve.
– On a destitué tous les chefs des quartiers proches de l’opposition au motif qu’ils étaient complices des ADF,….Sans preuve.
– On nous a enfermé dans nos maisons de 18h à 20h comme des poules au motif que les bandits sont parmi nous,….sans preuve.
– Ils ont taxé à leur honte son excellence ANTIPAS MBUSA NYAMWISI d’être le responsable de l’insécurité à Beni,….sans preuve; et ils continuent à colporter contre lui des faux témoignages des faux ADF qu’ils ont monté de toute pièces, mais toujours en vain.
– On nous a taxé des moyenâgeux, des primitifs et des idiots. parce qu’on a voulu donner l’identité des massacreurs.
– On a fermé nos radios, les accusant des médias de haine, jouant les jeux de l’ ennemi,….sans preuve.
– On a contraint nos frères à l’exile au motif qu’ils étaient complice des ADF,…sans preuve.
– On a accusé les officiers issus de l’ex-APC, proche de son excellence ANTIPAS MBUSA NYAMWISI,….sans preuve.
– On a promis un procès, dans le quel ANTIPAS MBUSA NYAMWISI sera inculpé, plus d’une année on fait l’effort de monter ce scénario,…sans succès.
-Etc…

Que dire de plus, on ne finirait pas si l’on continuait la liste. Bref, si l’on ne sait pas ce que l’on doit faire, et ce à quoi on est appelé, on tâtonne et finalement tout le monde devient suspect. Bien plus, tous ces gens qui nous martyrisent ignorent que pour mentir, il faut avant tout être intelligent, car un mensonge qui manque une cohérence logique rend son initiateur plus ridicule qu’il ne l’imagine.

TANT QUE ÇA SERA LES INNOCENTS ET NON LES COUPABLES qui seront incriminés, tant que l’on cherchera à faire prévaloir le mensonge sur la vérité, il n’ y aura jamais la sécurité à Beni.

« On comprend ainsi le grave danger de toute rallonge au pouvoir de Joseph Kabila. Les congolais dignes de ce nom doivent refuser toute forme de transition. En effet, au vu de ce qui se passe au Kivu-Ituri, toute transition au-delà de décembre 2016, donnerait du temps et des moyens au gouvernement congolais qui est, de toute évidence, complice de l’occupation rwandaise du Kivu-Ituri en cours » (Père Vincent MACHOZI, le 19 mars 2016, parole qui a valu son assassinat le jour suivant).

©Beni-Lubero Online.

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Comments

  1. By abe

    Répondre

  2. By PAO

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *