Beni-Lubero en Bref (par Esther Soki Mayolo et Juvénal Paluku)

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

1. Dimanche 26 Mars 2006, la Radio Muungano de Beni a totalisé 5 ans, jour pour jour, avec le vaillant directeur Jado Mangwengwe qui veille sur cette maison de communication très appréciée dans la ville de Beni. Comme cadeau d’anniversaire, la Radio Muungano/Beni a reçu un émetteur de 300 W, don de la RTCO (Radio Télevision Communautaire de l’EST. de la R.D.Congo) de Kizito Musezi. Un autre émetteur de 300 W a eté installé à KANYABAYONGA ( Territoire de Lubero) avec comme objectif le renforcement de la capacité de la sensibilisation aux prochaines élections.

2. Un groupement des miliciens vient d’être signalé à 300 Km de la ville de GOMA, dans le territoire de Walikale. Ces miliciens seraient dirigés par des anciens Mai-Mai dénommés Simba et Kirikicho. Ce groupement vient s’ajouter aux milices rwandophones (telle le TPD de Serufuli) déjà opérationels partout dans la Province du Nord-Kivu.

3. Les détenus de la prison centrale de Beni sont dans une situation très critique. Vendredi 24 mars 2006, on a enregistré un cas de décès d’ un homme de 34 ans suite à la malnutrition et aux conditions hygiéniques très précaires.

4. Suite à la crise monnétaire qui fait rage à l’Est de la R.D. Congo aujourd’hui, on constate une recrudescence de la prostitution des filles, des femmes, voire des hommes qui se livrent à ce vieux métier du monde pour recevoir 2US$. Ceux qui se rendent coupables de cette dégradation des moeurs, surtout dans les cas d’homosexualité, sont des éléments de la Monuc stationnés dans la région.

5. Les Fardc de la Ville de Beni et de ses environs souffrent de la malnutrition et de la carence des vivres. Il y a une semaine on a enregistré la mort d’un ex-combattant par starvation. Pour essayer de survivre, ces militaires utilisent leurs armes et prenent de force les récoltes des paysans du Quartier Boikene et Mayangos. Cette situation crée une insécurité autour de la ville et ses effets se font sentir en ville ou la rareté des vivres de premier necessité commence à se faire sentir.

6. Dans le Graben allant de Museya à Lisasa en passant par Karuruma, c’est. la famine généralisée de la population. Les Fardc arrivés dans la région soit-disant pour déloger les rebelles Nalu-ADF font souffrir la population plus que les prétendus rebelles qu’ils étaient venus chasser. Ces Fardc non seulement ils ont bloqué l’accès aux champs de Manioc, Sorgho, Arachide, Riz, etc. dans cette partie du Graben qu’on appelle communément “Domaine” mais aussi détruisent les récoltes dans les champs et quand ils arrivent dans les villages, ils exigent des vivres et de l’argent. Pour le transport, ils sequestrent des jeunes garçons pendant plusieurs jours comme porteurs et esclaves à tout faire. La conséquence de cette situation c’est. la famine qui bat son plein à Isale-Vulambo, à Kanyihunga, à Lisasa et à Soma et où les paysans qui produisaient du Manioc aujourd’hui se ravitaillent quand ils peuvent en farine de Manioc à Bunyuka ou à Butembo. Cet encerclement de deux villes des Nande ne semblent pas être un fait du hasard mais une stratégie pour affamer les habitants de ces deux villes avant de les prendre en otage. Les administrateurs de deux territoires devraient trouver des solutions immédiates à cette insécurité alimentaire qui se révèle comme la derrnière arme de guerre aussi mortelle que le feu des armes à feu et le viol des femmes que les agresseurs de la R.D. Congo utilisaient jusqu’à maintenant.

7. Les surfeurs de Beni-Lubero Online de la ville de Beni lisent les nouvelles de Beni-Lubero Online au prix de 1US$ (soit 450 FC au taux du jour actuel) pour 30 minutes de navigation. Ce prix cher est. du au manqué d’électricité dans la région. Les quelques cyber internet de la place utilisent des groupes électrogènes avec du carburant venant de l’Ouganda ou du Kenya.

8. L’ISP MUHANGI fonctionant à Butembo a procédé le Jeudi 16 mars 2006 aux élections des membres du comité estudiantin pour l’année 2005-2006 en présence du Bourgmestre de la Commune Kimemi Mr. Kaswahili Daniel, du Président de la Conférence et des Institutions Univeritaires en Ville de Butembo, le Prof.Kamavu Wasombolwa, du DG de l’ ISP Mme Prof KAKUHI KASWERA, de l’Académique Mr. KAHAVO SIKAMANGO,etc. A l’issue du vote, le nouveau comité comprend les membres suivants:

Président : Paluku Mapendo, L1 Français,

Vice-Président: Mukono, G2 Math Physique,

Secrétaire : Boazi Kamwira, G1 Français

Sec-Adjoint: Syahetera, G2 Bio-Chimie,

Trésorière : Kavuo Moloverya, G1 Français,

Trésorièr-Adjoint: Sahani, G2 Bio-Chimie.

Pour rappel, notez que l’ISP est une institution universitaire publique créée en 1992 qui fonctionne à l’ITAV dans l’après-midi. Il organise le Français Linguistique et Culture Africaine, la Math Physique, la Biologie-Chimie, l’Histoire et les Sciences Sociales.

9. Le Maire de Butembo, Mr. Wabunga Singa poursuit son opération Butembo Ville-Propre. Lors du meeting hebdomadaire du salut au drapeau à la Mairie de la Ville de ce Lundi 27 mars 2006, le numéro un de la Ville de Butembo a rappelé aux habitants de la ville que chaque parcelle doit se conformer au principe de la gestion des ordures de cuisine en creusant un trou à ordure, une latrine avec toît et avec une aération suffisante, etc., que chaque rue de la ville doit être dégagée des kioks et des étagères des commerçants ambulants, que pour promouvoir les marchés publics crées par l’autorité urbaine, tout point de vente le long de la route ou des grandes artères de Butembo va être supprimé pour dégager les avenues mais aussi pour diminuer les risques d’accidents de circulation dans la ville ; que les marchés retenus pour tout commerce sont les suivants :

– Commune de Bulengera : Marché de Kalemire, Mukuna, et Ruenda,

Commune de Mususa: Marché de VICHAY et Marché de Kitulu,

– Commune de Kimemi : Le Grand Marché de Butembo et Marché Vusenzera,

Commune de Vulamba : Marché Bwana Ndeke.

Le Maire de la Ville a aussi officiellement interdit la consommation de la drogue appelée communément Banana et importé de l’Ouganda. La drogue Banana est une boisson fortement alcoolisée disponible en sachets plastique de plus ou moins 100 ml et qui coûtent 100 FC le sachet.

Esther Soki Mayolo                            Juvénal Paluku

Beni                                                             Butembo

                            Beni-Lubero Online

.

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *