Beni-Lubero en Bref

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail
 1.  A MANTUMBI, les champignons tuent 3 personnes
.
Mort d’homme Mardi 21 juillet 2009 à BAITI, localité de MANTUMBI, à plus ou moins 35 km au Nord-Ouest de la ville de Beni, en Collectivité de Beni-Mbau, à la limite avec le Territoire de Mambasa/Ituri. 3 personnes de la famille KIVUKUTU ont trouvé la mort après avoir consommé des champignons  pourtant comestibles. Les victimes sont une mère et son enfant, et un jeune homme qui avaient cueilli des champignons dans leur champ avant d’en faire une sauce pour le repas du soir. Les vomissements et la mort s’en étaient suivis sans tarder.
 
Des secouristes volontaires avaient tout fait pour sauver les victimes en les conduisant au Centre de Santé de Kukutama mais en vain. Les victimes ont été mises en terre la journée suivante, à savoir, le mercredi 22 juillet.
 
A côté de ces 3 morts, 3 autres membres de la même famille qui avaient participé au banquet de la mort luttent pour leur vie au Centre de Santé de NGUBO, toujours à Mantumbi. Ils sont toujours dans un comma profond.  
 
Ce cas n’est pas le premier à être observé en Territoire de Beni. Pas plus tard que le mois de mai 2009,15 autres personnes avaient frôlé la mort à KABASHA à la suite de la consommation des champignons vénéneux. N’eut été les voisins qui les avaient amenés d’urgence au Centre de Santé proche, les 15 personnes seraient mortes. Elles avaient été soumises aux soins appropriés une semaine durant.
 
Les connaisseurs des champignons ne cessent d’attirer l’attention des populations sur les 7 sortes des champignons comestibles qu’on trouve à Beni-Lubero. Il s’agit de : VUDO, NTONGE, NGOMOMBU, VINYAMSERIASERIA, KALISOSE, VUKAKATI, VUSWA. Toute autre sorte qui apparaitrait spontanément dans votre jardin peut être mortelle. Toute sorte de champignon qui entre dans la catégorie de « Vitseghe » est vénéneuse.  
 
2.  Les Sans abris de MAYANGOSE poursuivent leur sit-in à Nyaleke/Beni
.
Bientôt, il fera un mois depuis que les cultivateurs de Mayangose campent aux abords du Parc National des Virunga à Nyaleke. Plus de 300 personnes passent la nuit à la belle étoile  pour réclamer des autorités du Parc la restitution de leurs champs. Leur mémorandum est reste lettre morte. Aucune autorité compétente n’a accédé à leur demande. Plus le temps passe, plus la tension monte et il y a des signes que leur patience est entrain de s’essouffler. Les autorités provinciales et nationales seraient sages et responsables d’agir maintenant avant les sans-abris de Mayangose ne s’apprennent aux gardes de parc qui les surveillent, les armes à la main. Ce qui provoque la colère de sans-abris de Mayangose c’est le bruit que les autorités congolaises collaboraient avec le Haut Commissariat des Nations-Unies pour les refugiés pour installer 500 000 Tutsis au Nord-Kivu pendant que les congolais sont chassés de chez eux. Les autorités compétentes ont intérêt à ouvrir le dialogue avec ces congolais sans-abris qui jusqu’à présent protestent de manière pacifique.
 
3. Meurtre d’une maman à KYANZABA/MANGINA par un débile mental 
 
A Beka, un village situé à 6 Km de Kyanzaba sur l’axe Beni-Mangina, un débile mental a tué à l’arme blanche, une maman qui revenait de son champ. Selon des sources concordantes, le  crime avait eu lieu le lundi 20 juillet devant l’Eglise Adventiste du 7ième Jour/Beka. L’enterrement de la pauvre dame a eu lieu hier Mardi à Kyanzaba sous une vive émotion de la population de toute la contrée. Le fou par qui la mort est arrivée est aux arrêts dans un commissariat de la Police Nationale Congolaise de Beni où il serait entrain de pleurer lui aussi la mort de sa victime et de demander pardon… Cette mort douloureuse repose la question de la prise en charge médicale des malades mentaux qui vivent dans les villages sans aucun encadrement.
 
4. L’aéroport de Beni-Mavivi re-ouvert au trafic civil
 
Beni, 23/07(ACP).- La piste d’atterrissage de l’aéroport de Beni-Mavivi en province du Nord-Kivu est désormais ouvert au trafic civil et commercial après que les autorités de la Régie des voies aériennes, RVA, aient aménagé un tarmac approprié en dehors de celui utilisé par les aéronefs de la Monuc a constaté l’ACP.
Selon Dieudonné Paluku, commandant de la RVA Beni-Mavivi, des aéronefs civils atterrissent et décollent de Mavivi sans problèmes à partir du tarmac en terre battue aménagé sur fonds propres de cette régie par le biais de l’entreprise Bribo (briqueterie industrielle de Butembo) avec l’assistance d’un fonctionnaire dirigeant de la RVA-Bunia.
Un local en planches sert ainsi provisoirement des bureaux pour les services dits spécialisés et de salle d’attente. De même, une tour de contrôle aussi en place sert pour la réglementation de la navigation aérienne.
Abandonné depuis les années 1980, au profit de l’aérodrome privé à la société ENRA, l’aéroport de Beni-Mavivi a été réhabilité en 2006, avec le concours du génie militaire des casques bleus indonésiens de la Monuc.
 
5. BUTEMBO : ELUS PROVINCIAUX, VACANCES PARLEMENTAIRES OU PROMENADE DE SANTE !
 
Le 15 juillet, c’est la fin des vacances parlementaires pour les députés dans toutes les assemblées provinciaux de la R.D.Congo., y compris les élus de Beni-Lubero qui représentent la base beniluberoise à l’assemblée provinciale du Nord-Kivu à Goma. Malheureusement pendant leurs vacances, les honorables n’ont pas pris langue avec leur base. Les questions brulantes de l’heure telles les assassinats, les incendies des maisons, les bruits sur l’invasion du Nord-Kivu par les rwandais de la diaspora, l’insécurité urbaine connue sous le nom de Kisanola II, etc., n’ont pas eu droit à un débat du peuple avec ses représentants.
Et pourtant les vacances parlementaires est une période qu’on accorde aux élus du peuple, tant nationaux que provinciaux pour aller s’enquérir de la situation de la base à travers des conférences, des interviews sur les ondes radios locales, la visite des associations et mutualités, des écoles et universités,…pour palper du doigt la réalité du terrain. Ce mutisme des élus comme celui du Président de la République sur la souffrance des beniluberois est pour la base une consigne de vote pour les prochaines élections quand elles auront lieu. Le mensonge électoral sera cette fois-ci sans effet !
 
6. MIGHOVWE MIS A FEU Par le CNDP
Après Kanyabayonga, Kibirizi, les miliciens du CNDP ont incendie plusieurs maisons dans la localité de MIGHOBWE, en Territoire de Lubero. La société civile  de Lubero a condamné avec la dernière énergie cette barbarie qui se poursuit dans l’impunité en dépit des SOS de la base.  
 
7. INAUGURATION DE L’ABATTOIR PUBLIC DE BUTEMBO
 
Le Mercredi 8 Juillet 2009 a eu lieu  l’inauguration de l’abattoir Publique Réhabilitée de la Ville de BUTEMBO. La cérémonie présidée par le Gouverneur de Province, Son Excellence Julien Kahongya,  avait commencé à 12 heures, heure locale et avait connu la participation de plusieurs  Députés et Ministres Provinciaux, du Maire de la ville de Butembo, du Coordonnateur National du Fond Social de la République, des bouchers de la ville, etc. Pour la salubrité du nouvel abattoir, le Gouverneur de Province est celui qui a financé une adduction en province du Mont Lubwe dont les travaux ont été réalisés par l’ACEKAVU/ Butembo.
 
.
Cette page des nouvelles brèves a connu la contribution de :
O.Bahati,
Tembos Yotama,
Matu Junior,
Mapendo Liko,
Symphorien Kambale Muhumbania,
Mbusa Kayitula
.
©Beni-Lubero Online
Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Beni-Lubero en Bref

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail
1. Projet d’électrification du village de Musienene
 Le Mardi 6 mai 2008, le Dr Katamuliko Tsongo Maha Richard, Conseiller Technique du Gouverneur du Nord-Kivu, a remis une somme de 20 000 US$ au Comité de suivi du projet d’électrification du village de Musienene.
Ce projet comporte la construction d’un barrage sur la cours d’eau de Musienene-Mutinga. Les 20 000 US$ remis au Comité de Suivi de la part du gouvernorat du Nord-Kivu était la première tranche d’un montant de 45 000 US$, coût global dudit projet. (Juvénal Paluku, Butembo)
 
 2. Un bébé de six jours calciné dans son lit à Vutike (Butembo)
 
Un bébé âgé de six jours est mort calciné en Cellule Vutike, Quartier Congo ya Sika, Commune de Vulamba, Ville de Butembo. Cet accident mortel s’est produit dans la nuit du Samedi au Dimanche 11 mai 2008. Tout est parti d’une lampe tempête qui était allumée dans la chambre à coucher à coté du lit. Le feu aurait atteint la moustiquaire qui couvrait le lit où le bébé dormait en securité contre les moustiques trop nombreux dans ce quartier. Comme il n’y avait personne pour éteindre le feu,  de la moustiquaire, le feu a pris toute la litière jusqu’au bébé qui s’en est allé sans défense et sans un seul cri pour appeler sa mère au secours. Pendant ce temps, la maman faisait la cuisine pour préparer à manger aux autres enfants. Le papa du bébé était en voyage. C’est seulement quand l’irréparable était consommé que la maman s’était rendu compte qu’une fumée épaisse sortait de la fenêtre de sa chambre à coucher. Le bébé avait déjà rendu l’âme !  La maman était inconsolable à la vue de son bébé défiguré par le feu.
 L’enfant était enterré le dimanche 11 mai après les enquêtes de la Police Communale dont la conclusion était qu’il s’agissait d’un accident qui demande prudence et vigilance pour le gardiennage des bébés. (Par Philippe Makomera, Furu/Butembo)  
 
 3. Contrôle Physique des Fonctionnaires de l’Etat
 
Le Vendredi 8 Mai 2008, une commission nationale et provinciale est arrivée  à Butembo avec une double mission consistant à encadrer la paie et le contrôle physique des fonctionnaires de l’Etat. Trois sites ont été retenus à ce propos:
          Le Bureau de la Sous-division/Butembo : Contrôle physique de tous les enseignants et agents des services de bureau de l’EPSP.
           Le Bureau du District Sanitaire/Butembo : Contrôle Physique de tous les agents des services de santé, agriculture, environnement et développement.
          Le Bureau de la Fonction Publique/Butembo: Contrôle Physique de tous les agents des 
       Régies Financières.
 
 4. Un militaire Fardc se donne la mort à Oïcha (Beni)
 
Le samedi 10 mai 2008, un militaire s’est donné la mort à Oïcha, en Territoire de Beni. Ayant blessé grièvement son épouse par balles après une chaude dispute familiale sur la qualité de la ration du jour qui, selon le militaire n’en était pas une en quantité et en qualité. Se sentant coupable après le forfait, et craignant peut-être une punition sévère de la part de ses chefs militaires, le militaire décida de se loger une balle dans la gorge. Ce coupable qui s’est puni lui-même a été inhumé dans le cimetière de la cité d’Oïcha, le samedi même. Entretemps son épouse grièvement blessée lutte entre la vie et la mort à l’Hôpital Général d’Oïcha.
 
5.  Campagne de Vaccination à Beni-Lubero
 
 A Butembo comme ailleurs dans les deux territoires de Beni et Lubero, le personnel de santé  ainsi que les autorités politico-administratives de ceux deux entités politico-administratives sont en campagne vaccinale. La première phase de cette campagne  a eu lieu du jeudi 14 mai au samedi 16 Mai 2008.
 
Cette campagne dite « Activité Vaccinale Supplémentaire » (AVS en sigle), ou encore campagne " U renversé" s’inscrit dans la lutte contre le polio virus sauvage qui a été  dépisté le long du fleuve Congo (de Bandundu à la source du fleuve au Katanga, formant ainsi une courbe U quant à sa délimitation géographique). Dernièrement, deux cas ont été dépistés en Province Orientale et un au Nord-Kivu.
Antigène concerné : Vaccin contre la poliomyélite, Vitamine A, et Mebendazole.
Population cible : 556 942 enfants de 0-59 mois à travers les deux territoires de Beni et Lubero.
Entités concernées : 13 au total, notamment : Oïcha, Kaina, Beni-Ville, Butembo, Musienene, Lubero-Cite, Masereka, Vuhovi, Katwa, Manguredjipa, Biena, Mutwanga et Kyondo.
Financement : OMS et UNICEF.
 
Les travaux préparatoires avaient eu lieu au Bureau du District Sanitaire où 3 superviseurs provinciaux du pool de Beni-Lubero étaient formés en raison d’un superviseur provincial par Zone de santé.
Formateurs : Dr Paluku Luthongo de l’OMS Kinshasa, Dr Norbert Yolo Yolo du programme élargi de vaccination Kinshasa. (NDLR : Juvénal Paluku, correspondant de BLO, a eu le privilège d’être retenu parmi les 13 superviseurs provinciaux et est chargé de suivre les activités en Zone de Santé de Manguredjipa). (Juvénal Paluku, Superviseur Provincial)
 
 6. Séminaire sur la pédagogie universitaire à l’Université du Ruwenzori (Butembo)
 
 L’Université du Ruwenzori (Butembo) a organisé un atelier de formation à l’intention des Professeurs, Chefs des Travaux et des Assistants du Grand Nord sur le thème « La pédagogie Universitaire ». Le but poursuivi par l’organisatrice à savoir l’Université officielle de Ruwenzori est de renforcer la capacité des participants sur les techniques, les stratégies et le fondement de la pédagogie universitaire et tant d’autres aspects de la pédagogie universitaire dans le milieu à forte émergence des structures universitaires. Durant trois jours tous les corps académiques ci-haut indiqués ont été sensibilisés et formés sur les différents aspects de la pédagogie universitaire telle que les fondements de la pédagogie universitaire, les enjeux, les stratégies, l’historique et les défis actuels de la pédagogie universitaire face à la mondialisation et l’internet. Toute cette formation a eu lieu dans la salle polyvalente du Centre d’Accueil KIKYO du 7 au 9 mai 2008 sous la modération des enseignants de l’UOR tel que le Professeur BAHA, le CT Dr BALIKWISHA respectivement secrétaire académique et administratif. Pour les participants, cet atelier leur a permis de s’informer davantage sur les aspects de la Pédagogie Universitaire.
 
7. Deuxième étape du Procès en appel des Assassins du Feu Kidubai
 
Le procès en appel du dossier Kambale Kisoni dit Kidubai est en sa deuxième étape. L’appel est un droit reconnu à toute personne qui s’estime léser par une décision d’une juridiction de n’importe quel pays au monde. C’est ainsi que les présumés co-auteurs et complices dans l’assassinat du Dr KISONI dit KIDUBAI, condamnés au premier degré par le tribunal de garnison de Beni siégeant en chambre foraine à Butembo par son jugement rendu le 1er/09/2007 avaient interjeté appel contre ledit jugement au motif qu’il était mal rendu. C’est dans ce cadre que grâce à l’appui de l’ONG REJUSCO (Renaissance de la Justice au Congo financée par l’Union Européenne), la Cour d’Ordre Militaire du Nord Kivu organise depuis le 24/04/2008 les audiences foraines à Butembo. Ce procès vient de boucler la première étape de l’instruction du dossier. Ce qui étonne la cour, le parquet près la cour, les avocats des victimes ou la partie civile et l’assistance,  est que les prévenus sous la conduite des avocats venus de Goma et Kinshasa nient tous les faits mis à leur charge, toutes les déclarations et enregistrements et témoignages qu’ils ont pu faire au premier degré en toute liberté et devant des caméras et en présence des activistes des droits humains. Ce geste montre combien les étrangers sous la conduite des certains congolais jouent avec la population de Butembo et bafouent l’autorité judiciaire de la place. Après deux jours de pause pour permettre au ministère public, aux avocats de la défense et à ceux de la partie civile de préparer leurs plaidoiries, le  procès  a repris son chemin le 15/05/2008. En outre ce procès passe sous silence et en catimini. Seuls les médias locaux en parlent. Ce fait indigne les bubolais et bubolaises qui crient à la discrimination du cas Kidubai par rapport au procès de l’assassinat du journaliste Serge Maheshe de la Radio Okapi à Bukavu et celui  des adeptes de Bundu Dia Kongo au Bas Congo où tous les médias tant nationaux qu’internationaux couvrent les travaux. Pourquoi le procès de Kidubai est-il abandonné par les médias nationaux et internationaux ?   (Cédric M. Mokuku, Butembo)
 
8. CLOTURE DU FESTIVAL DE THEATRE EN VILLE DE BUTEMBO
Clôture hier Samedi 17 Mai du Festival Théâtrale organisé par le CERCLE CULTUREL LE DAUPHIN. C’était en présence des délégués de l’ autorité locale, que le Docteur NDAVARO est passé à la phase décisive du jour, la proclamation des résultats.
L’Institut KAMBALI vient de l’emporter haut la tête avec distinction càd 73,6% place qui leur a valu une enveloppe d’encouragement de 100 US $.
Notons que KAMBALI remporte cette coupe après avoir livré au public spectateur et amateur du théâtre une pièce intitulé «CAMARADE FIANCEE » qui a été très appréciée. (MATU-JUNIOR et MAPENDO LIKO)
.
Beni-Lubero Online
Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Beni-Lubero en Bref

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail
Interpellation de la Police de Roulage en ville de Butembo
.
Le colonel SIVUNARIRWA de la Police Nationale en Ville de Butembo, dénonce le comportement de certains agents de la Police de Roulage qui se placent dans certains coins stratégiques de la Ville pour extorquer de l’argent aux automobilistes sous divers prétextes. S’il est vrai que plusieurs automobilistes de la place ne sont pas toujours en ordre avec l’Etat, prétexte en or des policiers de roulage, il est aussi vrai que les policiers de roulage ne sont pas aussi en ordre avec l’Etat. En effet, ces derniers mettent tout ce qu’ils extorquent des automobilistes dans leurs poches, ils ne donnent pas de reçus à leurs clients de fortune, ni de document prouvant que leurs clients ont déjà été mis en garde, etc. Ceci étant, un automobiliste peut être arrêté et extorqué trois à quatre fois par jour par des équipes différentes des policiers de roulage. Pour échapper à ces escadrons des roulages, certains motards doublent de vitesse sur les troncons où ils sont soupconnés d’être camouflés. Ce mauvais jeu de cache-cache entre motocyclistes/automobilistes et policiers de roulage est de fois à la base des accidents de circulation. Le colonel Sivunavirwa interpelle le détachement de la police de roulage et rappelle que sa mission est de réglementer la circulation des automobilistes, des cyclistes, et des piétons dans les carrefours et dans d’autres endroits ou la circulation est intense aux heures de grande affluence. Cette interpellation tient lieu d’avertissement. Tout récalcitrant sera puni sévèrement selon la loi en la matière.
.
Quatrième Anniversaire de la Ville de Butembo
.
28 mars 2003- 28 mars 2007 : 4 ans déjà depuis que la Cité de Butembo est passée au statut de ville par l’arrêté 042/2003 du Président Joseph Kabila Kabange. A ce jour, la ville de Butembo compte environ 1 000 000 habitants, repartis sur 4 communes (Vulamba, Kimemi, Mususa, Bulengera), 27 quartiers, et 108 Cellules. Depuis la guerre d’agression rwando-ougandaise, Butembo a eu successivement comme Maires :
1. Malekani Saghasa,
2. Kahindo Kambalume (Intérimaire),
3. Eric Kamavu,
4. Julien Paluku Kahongya,
5. Wabunga Singa Zébedée.
.
Violence faite à la femme
.
Le samedi 31 mars 2007, à Vusamba (Musienene) un mari revenu à la maison vers 20 h en état d’ébriété sous l’effet de la Kasiksi et du chanvre, a tué son épouse Kavira Vasolene par un coup de hache à la tête parce que cette dernière aurait tardé à lui apprêter à manger.
.
Visite du Vice-gouverneur du Nord-Kivu
.
Le 31 mars 2007, le Vice-gouverneur du Nord-Kivu, a rendu visite au Grand Nord, avec comme mission principale, l’inauguration du pont KITAHUHA (non loin de Mavoya).
.
Le pont de Kitahuha est une œuvre du Comité Provincial de Péage Route sur l’axe Butembo-Beni avec l’appui technique de la Monuc et de l’Office des Routes. La réalisation de cette œuvre montre bien ce que les beniluberois peuvent réaliser en mettant en commun les fruits de leur travail. Les travaux de construction ont commencé en juin 2006 et ont été achevé en janvier 2007.
.
Le coût total est de 61 574, 85 US$ pour un ouvrage de 20 m de longueur et d’une capacité de 60 tonnes. Le moellon était transporté de Beni sur une distance de 38 km, le sable venait de la rivière Talihya sur la route de Kyondo, soit une distance de 43 km, le ciment était acheté à Nairobi à plus de 1200 Km, etc. Les longues distances ci-dessus disent tout de sacrifices consentis pour réaliser l’ouvrage. Rien n’est impossible à ceux qui osent entreprendre quelque chose.
Etaient présents à la cérémonie, à part le Vice-gouverneur du Nord-Kivu, Jean Jacques Rousseau, administrateur du territoire de Beni, Josué Badibanga, administrateur du territoire de Lubero, les deux Présidents de FEC Butembo et Beni, etc.
.
Après l’inauguration du pont, un cocktail a été offert aux invites à la paroisse catholique de Maboya sous la supervision de Monsieur l’Abbe Marcelin, cure de la paroisse.
Interroge par les journalistes de Butembo sur plusieurs questions relatives a la sécurité, a la subvention de la presse, la fraude douanière a Kasindi, le Vice-gouverneur a laisse ses interlocuteurs sur leur soif en se contentant de déclamer une kyrielle des bonnes intentions et des réunions en perspective.
.
Construction du Pont Vungi-Kihinga
.
Le vendredi 30 mars 2007, les habitants de la cellule Kalongolero du Quartier Vungi, Commune de Kimemi et ceux de la cellule Kihinga au Quartier Mukuna, Commune de Bulengera, ont donné le coup d’envoi de la construction du pont reliant leurs deux cellules, aux environ de l’aéroport de Rughenda en remplacement du pont en bois appel
Les travaux de construction de ce pont ont bénéficié de l’appui financier de l’ONG DADI (Dynamique de l’Auto prise en charge pour le Développement Intégral).
.
La population locale s’est engagé à fournir sable et moellon en guise de contribution locale.
Le vice-président de l’ONG DADI, à savoir, Mr Mwenda Mbali Moke Julien, a offert de la part de l’ONG DADI une enveloppe de 5 000 US$ pour le démarrage des travaux. Il a officiellement promi l’aide de DADI jusqu’à l’achèvement de la construction.
.
Etaient présents, le Secrétaire Kambale Kasonia Alexis, le chef du quartier Mukuna Mme Vicky, le chef de quartier Vungi Mr KIKENE MUNZOMBO et représentant du Bourgmestre de la Commune de Kimemi empêché, des chefs des cellules, et des centaines des habitants de deux quartiers, etc.
.
DADI est une ASBL créée depuis une année à Butembo sous la houlette de l’Honorable Godefroid Kambale Bayoli, Député National et Opérateur économique de Beni-lubero. Son objectif est d’éveiller la conscience de la population à l’auto-prise en charge économique et financière pour un développement intégral et intégré. DADI fait de la participation de tout un chacun et de l’utilisation rationnelle des ressources locales disponibles sa cheville ouvrière. Pour atteindre cet objectif, DADI finance des microprojets de la base, renforce les initiatives locales par des conseils et des aides financières ponctuelles, etc.
Accident de circulation a Mabolio – Beni
Un camion de marque Fuso est entré en collision avec un autre camion de marque Benz. La cause de la collision est comme toujours, l’excès de vitesse sur une route pas très spacieuse. Bilan : 3 morts et plusieurs blessés graves aux soins à l’hôpital Général de Beni. Parmi les morts on compte la journaliste de la RTGB-Butembo à savoir Mlle MASIKA SUZANNE OMONA. Le corps de la défunte a été exposé à Butembo pour un dernier hommage, sur Avenue Nyalianga avant son enterrement au cimetière de Kitatumba, le mercredi 4 avril 2007.
.
A Muchanga, Butembo, un motocycliste a tamponné un enfant de 6 ans avec sa moto. L’enfant en est sorti avec une jambe sérieusement traumatisée.
.
A la suite des accidents de circulation qui sont devenus endémiques dans la région surtout depuis que les routes principales ont été réhabilitées, le Gouverneur de Province, l’honorable Julien Paluku Kahongya, vient de signer un décret portant sur le recyclage obligatoire de tous les usagers des engins roulants. Ce recyclage sera sanctionné par un brevet qui sera la condition d’obtention d’un permis de conduire national. Cet arrêté a été bien accueilli dans l’opinion. Il reste à communiquer le programme et le coût du recyclage par personne.
.
Juvenal Paluku
Butembo
Beni-Lubero Online

.

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Beni-Lubero en Bref

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail
  1. 25 ans après, la route Mbau-Watalinga-Kamango est maintenant réhabilitée de bout à bout. Ce qui n’était qu’un rêve est devenu une réalité. Le sol et les habitants de cette contrée n’avaient plus accueilli des automobiles depuis 25 ans, l’espace de toute une génération sans voiture dans les parages. Tant mieux pour l’environnement et la nature. Personne n’ose demander comment le transport de certaines marchandises s’est fait dans cette région pendant 25 ans ! Tout le monde le sait ! N’oublions jamais d’où venons !  Le maitre de l’ouvrage n’est rien d’autre que l’ONG SODERU. Déjà le business va bon train. Un patron du minibus qui a été le premier à arpenter cette nouvelle route s’est exclamé : “j’ai gagné 140$ pour mes courses de taxi le tout premier jour. Le deuxième jour 160 US$». Cette nouvelle voie de communication fait la joie de toute la population de la contrée qui se sent désormais proche de ses origines Beni-Lubero.  (Esther Soki, Beni) 
 2. Collation des Grades à Université Divina Gloria (UDG en sigle) de VUKAKA (KATWA-Butembo) où 29 lauréats ont reçu leurs diplômes de Graduat et de Licence en Théologie, Psychologie, et Gestion Informatique. Parmi les lauréats figurait Mr WASINGYA KALWAGHE Jean HUSS, le Patriache-Archevêque de l’Eglise EERA (Eglises Evangéliques de Rite Africain), une église initiée par Feu Paluku Kalwaghe lors de la révolte ou AFFAIRE KATWA des années 1990.   
L’UDG est une université privee des EERA conçue par FEU Paluku      KALWAGHE et concrétisé par son fils Jean Hus par son ouverture en 2003. L’UDG organise 6 Facultés et compte aujourd’hui 280 étudiants. Le recteur actuel s’appelle  Prof. KUKI KALALA de KISANGANI qui a comme  Vice-recteur Mr Kahindo Kambere Kasindi Ephrem.
 
3. Ouverture à Muchanga- Wayene du monastère « Benedictus Sylvestre » par S.E. Mgr Sikuli Paluku Melchisedek, Evêque de Butembo-Beni. Plusieurs personnes ont participe à cette cérémonie, notamment le Maire de Ville, le Patron des Patrons de Butemboàsavoir le Président de la FEC, le moine ANDRE PANTALONI en sa qualité de Représentant Légal des Moines au monde, ainsi que 5 autres moines tous venus de l’ITALIE pour cette cérémonie combien mémorable. Cette fondation est la première en Afrique pour les moines de Benedictus Sylvestre. Pour S.E. Mgr Sikuli, cela est un honneur pour le diocèse de Butembo-Beni. 
 
Juvenal Paluku
Butembo
Beni-lubero Online

.

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Beni-Lubero en Bref

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail
Un master qui peut être utile aux beniluberois…
.
L’Université Catholique de Milan offre une grande opportunité non seulement aux jeunes lauréats beniluberois mais aussi à tous les congolais qui veulent reconstruire le Congo. Elle organise une maitrise d’une durée annuelle intitulée «New Markets and Europe. Forming Leaders for a Sustainable Development». Les destinataires de ce cours sont les travailleurs et les étudiants (qui possèdent un diplôme universitaire de 3 ans, de préférence en gestion des entreprises, sciences économiques ou en une quelconque discipline des sciences sociales) d’origine chinoise, indienne, africaine, et sud-américaine. Cette maitrise veut former des gérants des entreprises européennes et italiennes pour les pays-ciblés qui constituent pour ces dernières des nouveaux marchés. Beaucoup d’entreprises, avec la collaboration des meilleures universités des pays concernés par cette initiative, sont impliquées dans la planification, la conception et la gestion de ce cours. Que ceux qui sont intéressés visitent le http://altis.unicatt.it pour connaître les conditions d’admission, les programmes des matières, les tarifs, les bourses d’études, le calendrier des cours, etc.
.
Du correspondant beniluberois à Milan
Mughanda Muhindo
Université de Milan (Italie)
Beni-Lubero Online
.
REFECTION DE LA RUE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE A BUTEMBO
.
L’Avenue Président de la République en ville de Butembo est en cours de réfection par les éléments du contingent Indien de la MONUC. Les travaux ont commencé tôt le matin de ce Lundi 12 mars 2007. C’est peut-être un ouf de soulagement pour les usagers des engins roulants qui courraient le risque scinter leurs moyens de déplacement et de transport sans oublier les accidents multiples dus au mauvais état et à l’impraticabilité de cette route.
Cependant, ce début de solution qu’apportent les soldats indiens de la MOnuc dans la ville reputée la plus riche du Kivu n’est pas sans provoquer des questions.
Une de ces questions est relative à la multiplicité des taxes et aux sommes colossales perçues par le service de payage route. Plus d’un observateur s’interroge sur la répartition et l’utilisation de cet argent du contribuable congolais.
Quoi qu’il en soit, les congolais devront cesser de faire honte. Pour la réfection de leurs routes, faut-il nécessairement l’intervention des Etrangers? N’est-ce pas là un fait qui humilie davantage notre pays! Pourtant l’argent perçu par le service payage route est suffisant à lui-même pour maintenir régulièrement cette route à bon état ?
.
En tout cas, les habitants de la ville de Butembo voudraient voir les taxes exorbitantes qu’ils payent servir les intérêts publics plutôt que ceux de certains individus. En même temps, ils voudraient voir une révision à la baisse de la multiplicité des taxes qui pèsent sur les citoyens comme une corvée.
.
PHILIPPE MAKOMERA
Butembo
Beni-Lubero Online
.
La Réhabilitation de la route Butembo-Butuhe
.
La monuc annonce la réhabilitation de la route Butembo – Butuhe à partir de Lundi prochain 19 mars 2007. Cette réhabilitation s’inscrit dans le cadre du désenclavement des greniers agricoles de Butembo tels que Muhila, Rwahwa, Kitovo, Vurondo, Kisunga, Kivira, Mbilinga, Kyavisogho, des localités qui ravitaillent Butembo en farine de Manioc, riz, haricot, arachide, bananes, mais, etc. sans oublier le rôle du théier de Butuhe qui reste un cash-crop non négligeable pour un certain nombre des habitants de la région.
Cette réhabilitation des infrastructures routières de Butembo et de ses environs par la Monuc est une suite de l’énorme tache effectuée sur la route Beni-Butembo depuis juillet 2006 en commençant par Kabasha, d’abord en direction de Beni et depuis novembre 2006, en direction de Butembo.
La population de Butembo et de ses environs est surprise de cette réhabilitation car depuis longtemps, elle était presque habituée aux nids des poules sur le trottoir de la ville de Butembo appelés communément « Zebeddée » du nom du Maire de la Ville qui n’avait encore rien fait pour l’entretien de la voirie urbaine.
L’Avenue Président de la République à Furu-BIASA/Butembo (Photo Juvénal-BLO 3/07)
D’après les ouvriers congolais qui collaborent avec la Monuc, cette réhabilitation continuera d’ici peu vers Lubero, Rutshuru voire Goma. Le sable utilisée jusqu’à présent venait de la carrière centrale de Kabasha, sur la route de Beni. A l’étape de Butembo, le sable de Kabasha va être remplacé par celui de Butuhe qui est aussi de meilleure qualité et qui est plus près de Butembo.
.
Juvénal Paluku
Butembo
Beni-Lubero Online
.
Enterrement de Mme Mbusa Nyamwisi
.
Mme Mbusa NYAMWISI morte à la suite des complications gynécologiques le Lundi 26 février 2007 à 22 h30 a été enterrée à Beni le samedi 3 mars 2007 dans la ferme familiale de Mataba route Butembo à environ 15 km de Beni. Cette journée avait été déclarée chaumée et payée dans la ville de Beni par le maire de la ville assurant l’intérim, à savoir, Mr Jules MUNGWANA. Les funérailles ont eu lieu à BOIKENE dans la Résidence de feu Enoch MUVINGI NYAMWISI. Du début à la fin, un service liturgique œcuménique a été assuré tour à tour par les protestants toutes les dénominations incluses, les catholiques, les musulmans, les adventistes, etc.
Le lever du deuil a eu lieu Dimanche 4 mars 2007. Pendant le deuil, toutes les mamans de Beni ont porté l’habit de deuil traditionnel Nande appelé « Piri ». Plusieurs délégations étaient présentes au deuil avec une présence remarquée de Mgr Bodho Marini, Président-sortant du Senat et père spirituel de la famille Mbusa Nyamwisi. Etaient aussi présents des représentants du gouvernement de Kinshasa, de Kampala, de Kigali et Bujumbura, des capitales de la région où Mbusa Nyamwisi a été plusieurs fois négocié en sa qualité de Ministre de la Coopération Régionale la paix dans la Région des Grands Lacs Africains. La mort inopinée de la jeune maman Faturi Nyamwisi a été un grand choc car on ne l’attendait pas en ce moment. Mais de l’avis de plusieurs, depuis la mort de Mgr Kataliko, on n’avait pas vu un aussi grand rassemblement des beniluberois et des représentants de toutes les provinces du Congo à Beni-Lubero. Faturi Nyamwisi a été dans sa mort, un signe de rassemblement et d’unité de la communauté. Que la où elle repose auprès de Dieu, elle continue de prier pour l’unité pour laquelle son mari à tant travaillé dans la région des Grands Lacs Africains.
.
Esther SOKI
Beni
Beni-Lubero Online

.

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Beni-Lubero en Bref

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail
110 hommes du village de MWIGHALIKA (ISALE-BENI) enlevés de leurs champs aux abords du Parc National des Virunga ont été conduits à la Prison Centrale de Mutwanga par leurs ravisseurs identifiés comme des Gardes du Parc National des Virunga. Pour motif, le terrain cultivé par ces paisibles habitants de Mwighalika fait partie du territoire du Parc National des Virunga. Ce n’est pas la première fois que des enlèvements ou arrestations de ce genre s’observent dans la zone frontalière avec le Parc National des Virunga ou les limites tracées par les belges sont sujet de discussion pour savoir où commence la chefferie et où se limite le Parc National. Les 10 infortunés de Mwighalika font donc partis des milliers d’autres congolais qui squattent le terrain du Parc National des Virunga dans sa partie allant de MAYANGOSE (Beni) à KAMANDI (Lubero).
 
 Si les Gardes de Parc peuvent dire qu’ils appliquent la loi congolaise sur la protection de la nature, leur action commence à inquiéter les victimes de leurs raids qui n’interviennent qu’à la période de la récolte. Pourquoi les Gardes du Parc n’attendent que le moment de la récolte pour chasser les cultivateurs du Parc National ? Vu que les victimes de ses raids ne partent pas à Mutwanga mains vides mais avec les fruits du terrain interdit, la population ne s’empêche plus de conclure que le crime profite aux gardes du parc qui détiennent le bon bout du bâton. A part cette nourriture gratuite que se tapent les gardes du parc, il sied de signaler la rançon exorbitante que les Gardes du Parc exigent de leurs prisonniers, une rançon allant de 10 à 15 chèvres, ce qui représente parfois le revenu annuel de toute une famille. 
 
Ce problème vient soulever beaucoup d’autres, à savoir, la nécessité de la vulgarisation de la loi relative à la protection de la nature, le marquage clair des limites du Parc National des Virunga, le recrutement et la formation d’un nombre suffisant des Gardes du Parc pour la surveillance permanente des limites du Parc National. Aujourd’hui les écologistes soutiennent que la protection de la nature est aussi capitale que celle des humains, les responsables politiques doivent trouver une solution à ce problème. Si les paysans sont coupables de violer les limites du Parc National, les Gardes le sont aussi pour le leur laxisme et pour le pillage des ressources d’autrui.
 
2. Menace de Démolition à Kasindi (Beni)
Plusieurs maisons de la Cité de Kasindi, à la frontière avec l’Ouganda sont menacées de démolition au bulldozer. Les propriétaires possèdent pourtant des titres de propriété dument signés par les autorités territoriales des Affaires Foncières. Les responsables du Parc National des Virunga ayant décidé cette démolition font la sourde oreille aux cris dess propriétaires qui clament leur innocence. A qui la faute ! Où était le conservateur du Parc National des Virunga au moment où tout un quartier était en construction sur son territoire? En cas de démolition, qui dédommagera les propriétaires de ces maisons qui détiendraient des titres de propriété en cours de validité ? Ne peut-on signer un moratoire de la démolition en faveur des propriétaires qui clament leur innocence ?
 
3. Ordination des Pères Assomptionnistes à Beni-Paida le jeudi 8 Février 2006 par l’imposition des mains de Son Excellence Mgr Melchisedek Paluku Sikuli, Evêque de Butembo-Beni. Il s’agit de : Père Roger Kaghusa, a.a. (de Mavoya), P. Jean-Paul Mutekerwa, a.a. (de Oicha), P. Jean-Marie Wayivuta, a.a. (de Malende), P. Joseph Bahati Syalemene, a.a. ( de Vitshumbi) , P. Rigobert Kipandauli, a.a. ( de Kanyabayonga), P. Jacques Kanzalya, a.a., ( de Mulo) , et du Diacre Honoré Kambale, a.a. ( de Butembo).
 
4. Combats Fardc-Mai-Mai à Manguredjipa et à Kahamba : Depuis l’assassinat du Commandant Delemba à Mbingi par un commando dirigé par le Colonel Kakule Lafontaine, la chasse aux mai-mai s’est poursuivie la semaine passée dans les localités de Manguredjipa (Lubero) et de Kahamba-Butuhe (Beni). Plusieurs mai-mai auraient été tues à Manguredjipa. Du côté des Fardc, on parle d’un seul militaire tué à Manguredjipa. Les rescapés mai-mai de ces combats qui ont réussi à rejoindre leurs familles dans la ville de Butembo disent que leurs chefs auraient demandé de négocier la cagnotte de leur brassage comme les Hema de Peter Karim l’ont fait mais qu’ils auraient reçu un non catégorique avec comme message : le brassage des Mai-Mai est sans condition. Ce qui fait dire aux Mai-Mai qu’avec les milices rwandophones (cas de Nkunda) Kinshasa négocie, avec les mai-mai et les adeptes de Bundi Dia Kongo, Kinshasa réprime violemment. Cette politique de deux poids deux mesures réussira-t-elle à pacifier le pays ?
 
5. Décès du Papa du Dr PAKIMO : La famille des Médecins du Grand Nord est en deuil depuis le dimanche 4 février 2007 suite au décès du papa de l’un des médecins les plus anciens du Grand Nord, en la personne du Dr Paluku Kyavulikirwa Moise (PAKIMO pour les intimes). L’illustre disparu du nom de Kyavulikirwa Henry avait 81 ans d’âge. Il est décédé à Butembo, le 4 février 2007, à 15 heures, à l’Hôpital de son fils, à la suite d’un AVC (Accident Vasculo- Cérébral). L’enterrement a eu lieu le lundi 5 février dans la concession de son fils, le Dr Pakimo, à Vulindi. La liturgie du lever de deuil a eu lieu le mardi 6 février, sur l’avenue Président de la République de Butembo, en Face du Restaurant Jolie Rêve. Que l’âme de l’illustre disparu repose dans la paix du Seigneur.
 
Juvénal Paluku & Kakule Mathe
Butembo
Beni-Lubero Online

.

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Beni-Lubero en Bref

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail
1. Toute la région de Beni-Lubero a salué la victoire de Joseph Kabila aux élections présidentielles en R.D.Congo. Le lundi 27 novembre, après l’annonce de cette victoire à la Télévision Nationale, l’heure était à la fête dans les villes et cités de Beni-Lubero. A Kirumba, cette euphorie a permis à certains malfrats armés qui étaient supposés maintenir l’ordre et la sécurité, de piller les petites boutiques de la place. Après cette euphorie de joie, les beniluberois attendent désormais des actions concrètes promises pendant la campagne par le nouvel homme fort de Kinshasa, telles que mettre fin aux aventures de NKUNDA, FDLR, RASTA, TPD, et autres groupes armés encore actifs dans la région.
.
2. La localité de Luofu est toujours vide de sa population depuis son attaque et son pillage la semaine dernière par des bandits armés tantôt identifiés aux Mai-Mai et tantôt aux Hutus Rwandais des FDLR. La Paroisse Catholique, le Presbytère des Pères Assomptionnistes, le Centre de Santé tenue par les Petites Sœurs de la Présentation de Marie au Temple sont toujours fermés, les prêtres et les sœurs ayant trouvé refuge à Kasando et à Kaina. Cette situation à l’entrée du territoire de Beni-Lubero est le caillou dans les chaussettes de ceux qui ont fêté la victoire de Joseph Kabila. L’espoir des beniluberois est grand. Joseph Kabila avait promis la fin de la transition pour sécuriser tous les congolais… voilà ce que les beniluberois attendent de lui dans les prochaines semaines.
.
3. Le territoire de Beni a enregistré dans beaucoup de Centres de Santé plusieurs cas de complication pendant la grossesse ou l’accouchement, ce qui n’était pas le cas les années antérieures. Un groupe des professionnels de santé de Beni travaille sur ce phénomène pour en diagnostiquer les causes probables. Pour ne citer qu’un exemple, une maman et son bébé sont morts pendant l’accouchement à l’Hôpital de BWERA (Ouganda) où la maman avait été transférée après complication de sa grossesse arrivée à terme. Les corps de ces deux infortunés ont été rapatriés au Congo et enterrés à Mutwanga, le 10/11/2006.
.
4. Toujours dans le territoire de Beni, on continue à déplorer nombreux cas de viols et violences sexuels des femmes. Selon une enquête faite par l’ONG PDI, au bout de 18 mois, soit de janvier 2005 à juin 2006, dans trois zones de santé, à savoir, Mutwanga , Beni et Oicha, il ya eu 622 cas de violences sexuelles sur les femmes. La localité de KASINDI seule a compté 80 cas. Le cas le plus récent est celui de KAMANGO où un militaire Ougandais ayant traversé la frontière passoire du Congo pour violer une femme qui faisait la lessive au bord de la rivière LAMIA avait tiré à bout portant sur le mari, un pasteur de l’église CECA 20, qui venait au secours de son épouse. Apres son forfait, le malfrat a fui en Ouganda abandonnant la pauvre femme aux côtés de son mari gisant dans son sang.
.
5. Accident mortel de circulation dans la journée du dimanche 12/11/2006. Une jeune étudiante de l’ISP Oicha est morte sur le champ suite à un accident d’un camion mal chargé dans lequel elle voyageait sur la route Beni-Kasindi.
.
Richard Kombi (MULO) et Esther SOKI (Beni Ville)
Beni-Lubero Online

.

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Beni-Lubero en Bref

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail
A.Journée Mondiale de la Presse
 
Un journaliste attaqué à Butembo. Pendant que le monde entier célébrait le mercredi 3 mai 2006 la journée mondiale de la presse, les journalistes de la ville de Butembo étaient en colère à la suite de l’agression dont a été victime leur collègue journaliste Norbert Kambale Kivikwamo le 29 Avril dernier à quelques 300 m du poste militaire de l’aéroport de Rughenda vers 20h30 par 4 hommes à tenues militaires qui l’ont copieusement battu avant de lui ravir et son téléphone portable et sa moto. Tous ces effets ravis n’ont pas été retrouvés jusqu’aujourd’hui et les malfrats coupables de ce braquage courent toujours les rues de Butembo. L’infortuné quant à lui est toujours hospitalisé au Centre Hospitalier CBCA de l’Avenue d’Ambiance de Butembo. Sa vie n’est pas en danger d’après le personnel soignant du Centre Hospitalier CBCA.
Sous la modération de Mme Jeanne Kavuo, Journaliste de la RTNC-FEC/Butembo, les manifestations pour la Journée Internationale de la Presse se sont déroulés dans la Salle Polyvalente située sur Rue Kinshasa, dans le bâtiment jouxtant l’ISTM/Butembo et ont été rehaussé par la présence de l’honorable Esdras BAHEKWA, Premier Vice-président de la HAM ( Haute Autorité des Médias) du gouvernement sortant, de Mr. Wabunga SINGA, Maire de la Ville de Butembo, du corps journalistique de Butembo et des étudiants et professeurs de l’Ecole de Journalisme de Butembo.
Les thèmes suivants ont été abordés par les invités de marque :
– Les délits de la presse par Honorable Esdras Bahekwa,
– Le passage de médias de diffusion aux médias de la communication
– Les médias et le pouvoir public par Honorable Wabunga Singa .
 
B. Société et Mœurs
 
1. Le plus vieux métier du monde, soit la prostitution, fait des dégâts de tout genre dans nos villes et cités. Dans la nuit du jeudi 27 au vendredi 28 avril 2006, à l’Hôtel Beni une des filles de joie arrivée à l’hôtel avec son amant ou sa victime du jour, a réussi a extorqué de sa victime une rondelette somme de 300 US$ en plus du billet vert de 20 US$ qu’elle avait exigé pour la nuit. Ayant constaté que son porte-monnaie était vidée, le mari de fortune, un commerçant du Grand Nord dont nous taisons le nom a fait appel à la Police. Et comme les filles de joie qui font la ronde autour des hôtels sont généralement connues de tous les employés et agents de sécurité de l’hôtel, la police lâchée à ses trousses n’a eu aucune peine à la retrouver avant de procéder à son arrestation et à sa mise au cachot en attendant un jugement. Aux dernières nouvelles, cette fille chercherait un avocat car elle clame que son mari de cette nuit-là avait abusé d’elle et qu’il lui doit normalement plus de 300 US$. Vu qu’en R.D. Congo la prostitution est interdite par la loi, la fille et son mec sont normalement tous coupables de prostitution. La loi devra donc déterminer qui est plus coupable que l’autre de cette prostitution avérée? D’après une Convention de l’ONU du 2 décembre 1949 signée et de ratifiée par plusieurs Etats-membres, il y a un lien entre traite d’êtres humains et prostitution. Cette convention de l’ONU condamne toute forme d’exploitation de la prostitution, même si la victime est consentante. Les avocats de deux parties pourraient déterminer si la R.D. Congo a ratifié cette convention de l’ONU pour motiver leur plaidoirie. Pour l’instant, le justicier de Beni justifie l’arrestation de la fille non pour motif de prostitution mais pour vol d’argent. Jugement à suivre sur Beni-Lubero Online !
 
2. Femmes victimes de viol collectif: Le 24 Avril dernier, trois hommes identifiés comme militaires des Fardc en fonction, ont violé 3 mamans dans le village de Mabalako en territoire de Beni. Les mamans revenaient du champ après la tombée de la nuit comme d’habitude dans les villages du Grand Nord sans savoir que trois malfrats en armes s’étaient cachés dans le bosquet à l’entrée du village. Après leur forfait, ces malfrats non autrement identifiés ont fui, laissant les trois mamans dans la peine et le remord. Epris de honte vis-à-vis de leurs membres de famille et des autres villageois, ces victimes ont finalement raconté tout ce qui s’était passé parce que un vieux du village qui ramenait ses chèvres de la brousse non loin du lieu du crime avait suivi la scène de loin. Les autorités militaires de la contrée ont été saisies du crime mais les coupables sont toujours en fuite. Les pauvres mamans sont toujours attendues par l’ONG MSF qui s’occupe des plusieurs cas de ce genre dans la région depuis l’éclatement de la guerre d’agression rwando-ougandaise et les rebellions successives. Entre la honte et la vie, les victimes du viol ont finalement choisi la vie en acceptant de parler et de suivre les soins médicaux appropriés pour qu’elles recouvrent leur santé.
 
3. Incendie mortel : un incendie mystérieux s’est déclenché dans la maison en semi-durable vers 22h dans la nuit du 27/04/ 2006, dans la Cellule Vungi, no. 130, Commune de Mususa, Ville de Butembo, chez Mr. Makasi. L’origine serait une bougie allumée qu’on aurait oublié d’éteindre avant d’aller dormir. Bilan: deux personnes brûlées et calcinées, à savoir, Maman Kaswera Albertine âgée de 60 ans et Elvis, une fillette de 9 ans et élève à 3ième année de l’Ecole Primaire Nyuki de Mapendano. De ces deux victimes, on a pu retrouvé que les os de crâne et de la clavicule dans une scène horrible. Toute la maison a été réduite en cendres avec tous les biens de la famille dont un atelier de couture comportant plusieurs machines à coudre, des habits à coudre des clients. Voilà les dégâts que peuvent causé une bougie qu’on oublie d’éteindre !
 
4. Cas de pendaison à Butembo : Un garçon de 12 ans de la Cellule Saba /Commune Bulengera, Ville de Butembo accusé fortuitement par ses parents de vol d’une somme d’argent disparue de leur domicile mercredi 19/04/2006 a quitté le toit paternel vers 19h et a décidé de se pendre à quelques parcelles de chez eux. Il a été sauvé de la mort par des éléments de la police qui l’ont aperçu, alertés par le bruit de la corde qui s’était cassée sous le poids de l’infortuné dont la vie ne serait plus en danger, d’après le personnel soignant du poste de Santé du Quartier Saba où la police l’avait dépêché. Pour une fois, les jeunes du Quartier ont remercié la Police Nationale Congolaise du Sous Commissariat de Saba, pour ce geste de bravoure à l’égard de leur ami.
 
5. Conditions atmosphériques : L’aéroport de Beni connaît ce dernier temps une perturbation atmosphérique suite au vent violent qui ne permet plus ni décollage ni atterrissage facile des avions. Plusieurs vols prévus dans la semaine passée ont été déviés sur Bunia ou sur Butembo. Ce qui représente un manque à gagner économique important pour les commerçants et pour les travailleurs et « bombeurs » de l’aéroport de Beni.
 
6. Le coût de la vie à Beni : A la suite de la grève des opérateurs économiques qui se lamentaient des taxes exorbitantes exigées par le TCB de Beni, le prix d’un litre de carburant est passé de 450 FC à 600 FC et le prix d’une course de taxi moto est passé de 150 FC à 250 FC. Notez que le dollar américain se marchande autour de 500 FC.
 
7. Développement Rural : Le Programme de Développement Intégral, en sigle PDI, a reçu des semences de la FAO (une ONG internationale), comme contribution à l’exécution de son programme en faveur de la sécurité alimentaire : 50 kg de riz paddy, 41kg de soja, et 25kg de mais. Cet ONG locale des jeunes congolais de Beni demande une assistance aux hommes et femmes de volonté qui voudraient bien contribuer à la réalisation de leurs divers projets.
 
C. Politique
 
8. Enrôlement des Candidats à la députation provinciale : Le Mardi 2 mai 2006 : ouverture à Butembo du Bureau de Réception des Candidatures pour la députation provinciale au sein du Bureau de liaison de la CEI par Mme Edwige KABABALA assurant l’intérim de Mme KIBENDELWA en mission de travail. Ce Bureau de Réception des Candidatures dont le mandat durera trois semaines, soit du 2 au 25 mai 2006, est composé d’un président, Me Kakule MUSUBAO; d’un opérateur de saisie, Mr. MBALOLYAHI, et d’un informaticien, Mr. NDONDOGHOLI.
 
9. Formation de la Police pour la sécurisation des élections : Le samedi 29 avril 2006, une délégation de l’équipe des formateurs de la police MONUC a été reçu à l’hôtel de ville de Beni par le Maire de la Ville, Honorable Julien Kahongya, pour former 13 policiers de la ville de Beni et 12 autres du territoire de BENI; au total 25 policiers du territoire de Beni seront ainsi formés pour la sécurisation des prochaines élections générales en R.D. Congo.
 
10. Restitution du voyage du Maire de la Ville de Butembo : Le maire de ville de Butembo a tenu une conférence de presse à l’Auberge-Butembo le 25/04/06 devant un parterre des journalistes de la place avec comme thème, la restitution de ses deux voyages à Kinshasa, notamment celui du 18/02/2006 et du 02/04/2006, où il était parti participer à la promulgation de la Constitution de la Troisième République par le Président de la république ainsi qu’à une séance de travail sur la préparation des entités territoriales aux prochaines échéances électorales. A tous les journalistes, il a donné le message de la CEI qui consiste en la neutralité et au respect de la déontologie journalistique pour l’intérêt de la nation. Dans ses malles, le Maire de la Ville, a ramené un véhicule, don du gouvernement sortant à la ville de Butembo.
 
10. Hygiène et sécurité alimentaire : L’autorité urbaine de la ville de Butembo est déterminée à éradiquer sur toute la ville et dans ses environs la vente et la consommation des « Vijorojoro », ces déchets des poissons faits des têtes et écailles en provenance de l’Ouganda. Le 19/04/2006, sous la supervision de Dr MULEKYA chargé du Service Urbain de l’agriculture, Pêche, et Elevage et du Major SIVUNAVIRWA, Inspecteur Urbain de la PNC VILLE de Bembo, il a été procédé, devant le bureau de l’état major PNC ville de Butembo, à la destruction par le feu de 75 colis de Vijorojoro arrêtés sur la rue Matadi pendant leur déchargement. Cette mesure n’est pas sans provoquer un véritable bras de fer entre les autorités urbaines et les revendeurs de ces déchets de poissons. Seul le respect de la loi mettra fin à ce bras de fer.
 
Juvénal Paluku                 Esther Soki
Butembo                             Beni
 
Beni-Lubero Online (BLO)
 

.

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Beni-Lubero en Bref

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

1. Le Maire de la Ville de Butembo, Mr. Wabunga Singa, a lors du salut au drapeau hebdomadaire du Lundi 13 Mars 2006, décrété la semaine du 13 au 18/mars 2006, “Semaine de Propreté” pour inciter les habitants des différents quartiers d’achever les divers travaux d’assainissement initiés par l’opération “Ville Propre” il y a trois semaines. Le numéro un de la ville de Butembo trouve que les outils que la Mairie a mis à la disposition des 4 communes doivent être utilisés à bon escient et qu’il n’y a plus d’alibi pour ne pas revêtir Butembo de sa très belle robe.

2. Un atelier sur l’Approche de l’Administration Publique qui s’est tenu à Butembo au Centre d’Accueil Jolie Rêve a clôturé ses travaux hier Mardi 14 mars 2006 . L’atelier était en faveur des délégués de la Société Civile et du Secteur privé de deux territoires de Beni et de Lubero. Au menu de la rencontre, les délégués ont abordé tour à tour les thèmes suivants:

L’Administration Publique et ses Attributions ( Par Godefroy MATIMBYA , Bourgmestre de la Commune Mususa),

Le Pouvoir Publique et le Secteur Privé ( Par Mr. Yves ZAWADI, Réprésentant du Secteur Privé),

La Société Civile et les Elections (Par Mr. l’abbé Arsène BAHOTERANA, Président de la Société Civile en Territoire de Lubero).

3. Un atelier des Moniteurs Agricoles des Territoires de Beni et de Lubero s’est ouvert le Mardi 14 mars 2006 dans la Grande Salle du Centre Catéchetique du Diocèse de Butembo-Beni. A l’ordre du jour, les participants sont appelés à débattre de Techniques Agricoles, de l’usage des engrais, de la lutte contre les ériosions, de nouvelles cultures dans la region, etc. La durée de cet atelier est de 3 jours.

4. Un père de 5 enfants du Quartier Marundu-Kangote, Commune VULAMBA a été copieusement battu par son épouse le Lundi 13 mars 2006 pour n’avoir pas acheté du sel pour sa famille. Pour la petite histoire, le papa en question après avoir vendu 10 Bidons de Kasikisi (bière de banane) est allé aussitôt se la couler douce dans un Nganda de la ville pour revenir à la maison avec le diable dans la poche. Son épouse n’a pas trouvé d’autre correction que de le battre sérieusement, profitant de son état d’ébriété. Le papa fut sauvé du courroux de son épouse par les voisins alertés par un passant. L’infortuné est hospitalisé dans un Centre de Santé de la Place en attendant d’expliquer à son épouse par où est passé la cagnotte de 10 bidons de kasikisi.

5. A Kyondo, un jeune garçon répondant au nom de Kakule a tué sa mère à coups de manchette le Vendredi 10 mars 2006 pour motif que ses parents ne lui ont pas donné les 10 chèvres de dot pour épouser la fille de son choix. La Police de Kyondo l’a appréhendé sans problèmes pour constater après interrogatoire que le malfrat était un fumeur de chanvre de longue date connu comme tel dans le quartier et qui aurait certainement commis son forfait sous l’effet des stupéfiants appelés “ Bangi” dans le Grand Nord.

Mr. Juvénal Paluku, Butembo

.

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Beni-Lubero en Bref !

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

1. Le Drapeau National a été hissé avant hier Lundi  9/1/2006 devant le nouveau bâtiment de la Mairie de la Ville de Butembo, en présence des autorités politico-administratives de la place, à savoir, le Maire de la ville et ses Adjoints, les Bourgmestres des 4 communes, les chefs des quartiers, les chefs des Cellules, les responsables des différents services de l’administration, de la Police et de l’Armée Nationale.  Ce Nouveau Bâtiment est le fruit des efforts conjugués des opérateurs économiques de la Ville de Butembo. Benilubero.com, le Site des Bâtisseurs de la Nation, félicite tous ceux qui ont contribué à la réalisation de ce projet local par les moyens locaux. Un adage belge ne dit-il pas que l’union fait la force!

2. Un cas de rage à été signalé à  Beni. Les médecins chefs des zones de santé du territoire de Beni ont lancé un appel pathétique aux propriétaires des chiens de bien vouloir les faire vacciner sans tarder pour éviter une propagation de cette sale maladie.

  

3. Encore un cas de vol au Quartier NURU dans la nuit de Dimanche à Lundi dans la boutique de Papa Timothée . Ce vol est le quatrième depuis le 01/01/2006.

  

4. L’ouverture d’un parking nommé "Parking de la Réunification “ à KATWA depuis le 04/01/2006 en faveur des passagers du Sud de Butembo (Musiennene,  Kyondo, Route Goma)

  

5. Mademoiselle  Soki Rébecca de Butembo vient de sortir un album musical  intitulé "NANI KAMA WEWE”. Cet album est le fruit de 18 mois de travail accompli à Nairobi au Kenya. Benilubero.com salue cette jeune artiste qui vient de grossir les rangs de ses compères Nande! Bravo  Soki!

.

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *