Beni : Vive tension à la suite de l’assassinat du taximan Abdoul

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Une vive tension a été observée les après-midi de vendredi 02 mai 2014 sur le Boulevard Ruwenzori de la ville de Beni. Les taximen exprimaient leur ras-le-bol à la suite de l’assassinat d’un des leurs. Il s’agit de Mr Abdoul, taximan de l’ATAMOVOB (Association des Taximen des Motos et Voitures de Beni) qui a été lâchement abattu par deux jeunes garçons qui lui sollicitaient une course (500 FC) de Mupanda à Païda où ils disaient aller transporter des maniocs au champ. Il a dû transporter les deux garçons au même moment sur une seule moto. L’un d’eux portait en main une corde pendant que l’autre cachait une épée dans sa jaquette.

beni

                                      Photo archive

Arrivé à Païda, près de la statue de la Vierge Marie de la Paroisse Catholique de Beni-Païda, l’un a pris la corde pour ligoter le taximan. Il n’a pas eu le temps de se défendre car l’autre a directement pris l’épée pour l’enfoncer dans la poitrine de pauvre Abdoul. Il est mort sur place. Ils ont alors ravi la moto du taximan pour fuir avec. Mais un d’eux a été vite maîtrisé par la population qui venait juste de constater le meurtre et qui par la suite a vite poursuivi ces deux bandits sur la route menant vers nord. Arrivé à la rivière Munyabelu du tronçon emprunté par cet assassin, il n’y a pas de pont pour traverser avec la moto.

Le garçon maîtrisé par les la population a été conduit entre les mains des agents de l’ordre et là, il a avoué qu’il fait partie d’un groupe de trois et que lui s’appelle Matan, élève de 2ème B à l’Institut de Beni. Pendant ce temps les deux autres courent dans la nature.

Des FARDC tombent dans une embuscade des ADF

Des poches de résistance des ADF continuent à causer la mort aux compatriotes congolais. Un bataillon qui voulait traverser la rivière Semuliki sur la route Mbau-Kamango, près de Médina est tombé dans une embuscade tendue par les ADF le même vendredi 02 mai 2014. Parmi les victimes on peut relever la mort d’un officier supérieur qu’on pense être le Colonel Sangote.

La population signale la présence et leur activisme des ces rébelles Ougandais à Mabodu, Mudole et à Lizia en Secteur de Beni-Mbau et territoire de Beni. Ils continuent à opérer comme avant : kidnapping et assassinat. Pour espérer à la paix, la population pense que la hiérarchie militaire des FARDC devra mettre une bouchée double pour mettre hors d’état de nuire toutes ces poches de résistance dans cette partie du pays.

Jackson Kambale

Beni

©Benilubero Online

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *