La population civile pensait avoir affaire à un ADF, mais en dépouillant cet intrus en tenue civile avec machette à la main, on découvre que c'est un militaire FARDC qui s'était déguisé en ADF.

Beni: Voici comment les FARDC se déguisent en ADF

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Quand on rapporte qu’à Beni, ce ne sont pas des rebelles ougandais de l' »Allied Democratic Forces », ADF en sigle, beaucoup de gens pensent qu’il s’agit simplement de fable, ou du chantage d’un peuple exaspéré par la rancœur envers le régime en place. En plus, il n’y a point d’islamistes menant une guerre de Jihad en RDC, si ce n’est qu’une mise en scène qu’un régime qui a été amené au pouvoir par la générosité du peuple prend plaisir à monter sadiquement contre ce dernier juste à cause de l’ambition de pérenniser sa gestion catastrophique et scandaleuse.


La preuve que nous exhibons ici est une honte pour le gouvernement congolais qui ne cesse de mentir au peuple congolais et au monde au sujet de l’identité des tueurs des civils à Beni. Elle aussi une honte pour la communauté internationale, en l’occurrence l’ONU, qui prétend être une institution portée à civiliser le monde entre autre par l’affirmation du sens des droits de l’homme et le respect de la vie humaine, alors qu’elle se tait de manière complice et ne fait rien devant l’ampleur des crimes commis dans la République Démocratique du Congo en général, mais dans Beni-Ituri en particulier: aucune enquête internationale, aucune sanction contre le régime responsable desdits crimes ni contrainte pouvant aider à le mettre hors d’état de nuire.


Nous ne le dirons jamais assez, Joseph Kabila a fait constituer une partie des FARDC en ADF pour massacrer sa propre population en mentant au nom des ADF et de islamistes. La nouvelle preuve qu’apporte ce jour la population locale est irréfutable. Ces « ADF-FARDC » tentent de masquer leur identité en portant des tenues civils (jeans ou training) au-dessus de leurs uniformes militaires de l’armée congolaise. En plus de leur fusil, ajoutent des armes blanches, spécialement la machette pour couper leurs victimes L’image ci-contre en dit mieux. C’est la population qui a démasqué ce FARDC en pleine besogne de massacre, pillage et destruction méchante au nom des ADF.


Quel intérêt auraient vraiment des rebelles ougandais à massacrer des paisibles populations civiles congolaises? Non, ils n’auraient absolument aucune raison de le faire; car, même s’ils avaient besoin de se décharger, ils ne sont qu’à un pas du territoire ougandais où ils pourraient tenter toutes sortes de sabotage, s’ils le désiraient. Le gouvernement congolais et ceux qui le représentent sur terrain à Beni et en Ituri ont vraiment de quoi se justifier aussi bien devant l’opinion nationale qu’internationale.

La population civile pensait avoir affaire à un ADF, mais en dépouillant cet intrus en tenue civile avec machette (encore visible à côté de sa main droite), on découvre que c’est un militaire FARDC qui s’était déguisé en ADF.

Jeanne d’Arc KAHINDO
Beni

©Beni-Lubero Online.

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Un commentaire

  1. Si ces militaires sont des FARDC, ils appartiennent à quelle ethnie congolaise?

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*