Bilan de répression policière de la marche pacifique des chrétiens catholiques du 21 janvier 2018

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

La Conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO) a dressé son bilan provisoire de la marche pacifique réalisée par le Comité Laïc de Coordination le dimanche 21 janvier dernier.

La CENCO fait état de 6 morts par balles, de 127 blessés dont certains par balles, et 210 interpellations dont la plupart de personnes appréhendées ont été libérées quelques heures après.

Elle dresse également le bilan des évènements dans différentes paroisses sur tout le territoire national. En somme, l’organisation des Évêques de la RDC dénote différents cas suivants :

– Dispersion des manifestations à coup de gaz lacrymogène : 22 cas
– Dispersion des manifestants à coup de gaz lacrymogène et coup de feu : 75 cas
– Dispersion des manifestants par sommation verbale : 4 cas
– Interdiction d’accès dans la paroisse : 1 cas
– Marche dans l’enceinte même de la paroisse : 5 cas
– Marche étouffée par un fort déploiement des militaires : 54 cas
– Marche sans entrave : 12 cas
– Deuxième messe interdite : 4 cas

Les marches pacifiques et sans incident sont possibles, a déclaré l’abbé Nshole, Secrétaire Général de la CENCO, qui a pris comme référence les 12 paroisses qui ont tenu des marches sans entrave des forces de l’ordre. Selon lui, tout est question de bonne volonté de la part des autorités.

“Le secrétaire général de la Conférence épiscopale nationale du Congo tient à souligner qu’il y a eu 12 marches encadrées de manière professionnelle par la Police Nationale Congolaise et en conséquence, il n’y a eu aucun incident à déplorer. Et donc, l’organisation des marches pacifiques en RDC reste possible s’il y a bonne volonté des autorités compétentes”, souligne le communiqué de la CENCO.

Plusieurs bilans ont pour le moment été présentés par des sources divers. L’association congolaise pour l’accès à la justice (ACAJ) a fait état de 9 personnes tuées. Le bilan de la CENCO rejoint celui de la Nonciature apostolique qui avait également fait état de 6 personnes tuées. La Police nationale congolaise parle, elle, de 2 victimes.

Jacques Kini

©Beni-Lubero Online.

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*