Butembo : Appel d’aide aux Jeunes Patriotes de la Véranda Mutsanga

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Les Jeunes de la Véranda Mutsanga qui aiment s’appeler dans leur jargon « cellule anti-terroriste de la ville de Butembo » et qui sont connus pour leur surveillance des quartiers, leur dénonciation des activités anti-patries, et leur chasse aux malfrats de tous bords en collaboration avec la Police Nationale Congolaise, l’Auditorat Militaire des FARDC, et l’ANR, se disent aujourd’hui dans le besoin d’une aide matérielle urgente.

1mutsanga_jeunes

                   Jeunes de la Véranda Mutsanga au retour d’un Salongo de la route

 Quand la Véranda Mutsanga a commencé, la situation sécuritaire en ville de Butembo comme ailleurs à Beni-Lubero n’était pas encore aussi précaire comme aujourd’hui.

 Le Yira land est aujourd’hui entouré d’ennemis lourdement armés. Au Nord du Territoire de Beni (cas d’Eringeti, Oïcha, Mbau,  Beni) comme au Sud du Territoire de Lubero (cas de Luhanga, Miriki, Vusekera, etc.), ces ennemis tuent les civils chaque jour, pillent leurs biens, incendient les maisons, etc. Les blessés survivants de ces massacres se comptent par milliers, sans compter les veuves, les veufs, et les orphelins, au point que l’opinion locale et nationale qualifie déjà  ces massacres de génocide de l’ethnie Nande.

 Plusieurs associations dont le Kyaghanda Yira et le CRDH ont déjà demandé par des pétitions  une enquête internationale pour connaitre la vraie identité des génocidaires et les vrais mobiles de leur génocide.

 La Fondation Beni-Lubero à travers son site internet www.benilubero.com  (pour l’ensemble de Beni-Lubero) ainsi que les Jeunes de la Véranda Mutsanga (pour la ville de Butembo) documentent depuis 2006 jusqu’à nos jours, les tueries macabres dont les Nande sont visiblement la cible principale, pour valoir et servir ce que de droit.

1mutsanga_tembos

Tembos (mégaphone à la main), leader des Jeunes de la Véranda, au retour du Salongo de Kisalala

 Le travail de vigilance des Jeunes de la Véranda Mutsanga a déjà permis de découvrir que les ennemis armés qui encerclent aujourd’hui les 4 points cardinaux du Yira land tentent d’avoir des antennes dans les villes et cités de Beni-Lubero. Dieu aidant, les Jeunes de la Véranda Mutsanga en ont déjà attrapé quelques-uns  qui croupissent aujourd’hui dans les geôles de Butembo. Les révélations de certains de ces infiltrés en ville de Butembo  ont permis de se rendre compte que  l’ennemi recrute contre les Nande en utilisant la souffrance actuelle de Nande et leur envie de se défendre. C’est le cas de deux jeunes bandits armés attrapés il y a environ deux mois en Commune de Bulengera qui avaient révélé qu’ils étaient recrutés  pour aller défendre la population de Beni victime des massacres des présumés ADF/NALU et qu’ils étaient dans un camp dans le graben d’ISALE en Chefferie des Bashu. Le motif apparemment noble (défense de la population de Beni) de leur prise d’armes était battu en brèches quand lors de leur présentation au public, ils étaient reconnus par la population locale comme bandits à mains armées ayant déjà volé et blessé par balles les habitants des maisons victimes de leur banditisme. Aussi leur discours ne tenait pas debout : être recruter pour défendre les Nande de Beni, vivre dans un camp au Graben d’ISALE, et se faire attraper nuitamment entrain de voler en ville de Butembo…

 Ce joli coup de filet a depuis lors mis la puce dans l’oreille des vérandistes qui savent désormais que les infiltrés dans nos villes et cités se présentent comme engagés dans la tache noble de la défense du peuple Nande contre le génocide en cours. D’où l’alerte des Vérandistes de Mutsanga aux Nande: Ne soyez pas naïfs. Ne croyez pas aux libérateurs que vous ne connaissez pas, même quand ces derniers portent des cartes d’électeurs avec des noms Nande, parlent Kinande, etc. Les indices d’identification du vrai Munande de jadis  ne sont plus aujourd’hui 100% vrais !

 Plus l’ennemi resserre son étau sur le Yira land, plus il y a beaucoup d’infiltrés dans nos villes et cités. La Police Nationale Congolaise, les services de sécurité de la R.D.Congo et la Monusco ont ainsi, plus que jamais, besoin de la collaboration des civils pour défendre nos villes et cités contre les assauts de l’ennemi. L’urgence s’impose car il faut agir maintenant ! Il faut que l’ennemi nous trouve unis et préparés à défendre la terre de nos ancêtres. Les plus anciens nous disent que ce n’est pas pour la première fois que le même ennemi veut nous chasser de cette terre. Nos ancêtres l’ont déjà vaincu de par le passé. C’est donc à notre tour de nous montrer dignes du sacrifice consenti par nos ancêtres.

1mutsanga_route

Jeunes de la Véranda Mutsanga au Salongo Communautaire de Kisalala, route Butembo-Beni en décembre 2015

 Vu que la véranda Mutsanga est un mouvement citoyen qui vit de la cotisation de ses membres ainsi que des dons des hommes et femmes de bonne volonté,

 Vu la nécessité et l’urgence de créer d’autres cellules de vigilance en Ville de Butembo ainsi qu’ailleurs dans le Yira land,  selon les possibilités,

 Les jeunes de la Véranda Mutsanga lance cet appel d’aide financière ou matérielle  aux hommes et femmes de bonne volonté pour les aider à bien défendre la terre de nos ancêtres ainsi que l’intégrité territoriale de notre pays, la R.D.Congo.

 Comme le Président Joseph Kabila l’a dit dans son discours à la nation du 14 décembre 2015, nous ne devons pas attendre que la solution à l’insécurité dans le Yira land vienne de l’Orient ou de l’Occident. Nous devons nous sécurisés nous-mêmes. Pour cela, il faut une contribution financière et matérielle de tout Nande mais aussi de tous les congolais et amis des congolais épris de paix de par le monde.

 Voici l’état de besoins pour la création d’une nouvelle Véranda de vigilance

  1. Communication : 4 pièces Motorola  en raison de 45 US$ par pair : 90$
  2. Lampes torches car souvent les opérations se font la nuit: 30$
  3. 2 bancs en planches servant de chaises : 25$
  4. Bâche servant de toit à la Véranda : 20$
  5. Achat autres matériels pour la construction de la véranda (chevrons, clous, main d’œuvre menuisier, etc. : 25$
  6. Achat d’une moto d’occasion pour le déplacement : 400 $
  7. Divers pour l’implantation d’une nouvelle Véranda (déplacement des sensibilisateurs, communication entre équipes, messages à la radio, et autres imprévus : 110$.

Total pour la création d’une nouvelle véranda : 700 US$

Total pour la création de dix vérandas en ville de Butembo: 7000 US$

N.B :   Toute personne qui voudrait contribuer à la réalisation de ce projet peut donner sa contribution en nature ou en argent. Aussi, que le montant de chaque rubrique ne vous frustre pas. Que chacun donne selon sa possibilité et selon son cœur  via Airtel Money, Western Union, Money Gram, ou remette sa contribution à mains propres au siège de la Véranda Mutsanga en Ville de Butembo.

Aussi, toute personne, association, ou mutualité qui voudrait créer une véranda dans son village ou agglomération, peut contacter les Jeunes de la Véranda Mutsanga pour assistance en la matière. Le petit budget ci-haut n’est qu’une indication du minimum requis pour implanter une nouvelle véranda. Les entités qui ont plus de moyens peuvent acheter une parcelle, une maison pour les activités de leur véranda.

 

 KATEMBO MBUSA YOTAMA,

Tembos Yotama pour les intimes

+ 243 997799020

 tembosyotama@gmail.com 

 

 KATEMBO KYAMAKYA Abisay

+243 993738017

© Beni-Lubero Online

Email: benilubero@benilubero.com

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *