LOFEPACO1

Butembo : La LOFEPACO Prépare la Journée Mondiale de la Femme Rurale

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Le 15 Octobre de chaque année, le monde entier célèbre la journée de la femme rurale. Pour s’apprêter à la commémoration du 15ème anniversaire de cette journée la Ligue des Organisations des Femmes Paysannes du Congo (LOFEPACO en sigle) a réuni ce jeudi 29/09/2011 les représentantes des organisations paysannes (COOCENKI, IFED, UCOOFEA, UCOOMAPA, UCOOFADE, UFAP, UWAKI, SYDIP) pour réfléchir sur le thème du jour. Ayant constaté que ni au niveau mondial ni au niveau national, aucun thème n’a été défini jusque-là, les animatrices des associations de la LOFEPACO ont résolu de choisir un thème compte tenu du contexte socio politique actuel de notre pays et particulièrement de notre province du Nord-Kivu.

Voici le thème qui a été proposé et maintenu par les participants :

« FEMMES RURALES VOTENT UTILE POUR LES LEADERS QUI AGISSENT DANS UN CONGO SECURISE, PROSPERE POUR UN DEVELOPPEMENT DURABLE »

Le même thème en Kiswahili :

« WANAWAKE WAKULIMA WANACHAGUWA VIONGOZI WANAO STAHILI KATIKA CONGO YA USALAMA KWA MAENDELEO YA KUDUMU »

LOFEPACO1

Ce thème a été ainsi choisi vu le contexte actuel de notre province du Nord Kivu, caractérisée par une insécurité grandissante, des assassinats, viols, impunité, impraticabilité des routes de dessertes agricoles, etc. La commémoration de la journée du 15 /octobre /2011 coïncide aussi avec la période de l’organisation des élections présidentielles et législatives dans notre pays la RDC. 

Après s’être mis d’accord sur le thème, les participants ont défini le profil idéal d’un candidat député pouvant représenter les organisations paysannes. Parmi les éléments du profil du candidat, on peut citer :

Ø Avoir une connaissance et une expérience d’une vie locale,

Ø Avoir la capacité de lobbying et de restitution en faveur de la population,

Ø Avoir la capacité d’influencer les décideurs,

Ø Avoir un plan de société réaliste, mesuré, et déjà expérimenté dans le temps,

Ø Etre en mesure de dénoncer les cas de détournement quand il y en a,

Ø Etre non conflictuel et avoir des mœurs dignes et irréprochables.

LOFEPACO_3

ATTENTES DE LA POPULATION VIS- A- VIS DES CANDIDATS DEPUTES

La population, plus particulièrement la femme paysanne, attend beaucoup de choses des candidats aux prochaines élections, il s’agit notamment de :

·     Suppression des taxes illégales,

·     Orientation (suivi des affectations des fonds) des taxes,

·     Vérification des contrats des concessions de terre,

·     Détermination, légalisation, vulgarisation des frais pour la procédure judiciaire aux conflits fonciers,

·     Sécurisation de la population,

·     Lutte contre l’impunité,

·     Sécurisation des petits producteurs sur leur terre,

·   Influencer le pouvoir central et provincial pour l’implantation des infrastructures (routes, électricité, institutions sanitaires, usines des transformations des produits agricoles, écoles) dans nos milieux

·   Vote des lois de lutte contre l’ivresse et la consommation des boissons alcoolisées, drogues la journée pendant les heures de services,

·   Faire le suivi sur l’application de certaines lois (sur les violences, achat des terrains).

LOFEPACO2

RECOMMANDATIONS EMISES AU COURS DE LA REUNION

1º) Par rapport à l’Etat :

1. Créer un environnement sécuritaire autour du paysan pour produire suffisamment et voter dans le calme et la quiétude,

2. Que la CENI garantisse à la population des élections libres, démocratiques et transparentes.

2º) Par rapport à la population (base) :

1. Que la population choisisse des candidats non pas sur base des dons, d’origines, de collinisme, mais sur base des compétences et du profil susmentionné.

2.   Que la population juge les candidats sur base de leurs projets de société et non sur base des biens distribués.

3º) Par rapport aux organisations paysannes

1.   S’investir dans la sensibilisation et la mobilisation de la population pour une participation massive au vote et un choix utile des députés,

2.   Persuader les autres acteurs à voter pour les candidats des organisations paysannes,

3. Faire une restitution du profil des candidats et des cahiers de charge formulés par les participants.

 LOFEPACO_4                      

KAVIRA KAGHOMA VEA, Coordonnatrice de la LOFEPACO

Tel : +243 997185105

Butembo

©Beni- Lubero – Online

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*