Butembo: la population persiste, toutes les autorités doivent démissionner!

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

SOCIETE CIVILE FORCES VIVES DE LA REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO
SOCIETE CIVILE DU NORD-KIVU
COORDINATION URBAINE DE BUTEMBO
Contact : (+243) 997 130 838 / 994 307 066 / 0822 079 100
Courriel : societecivilebutembo@gmail.com

COMMUNIQUE FINAL DE L’ASSEMBLEE GENERALE EXTRAORDINAIRE DU 1er SEPTEMBRE 2017

Nous, forces vives de la République Démocratique du Congo, réunies en date du 01 septembre 2017 en assemblée extraordinaire pour évaluer le degré d’exécution des résolutions prises le 18 Aout 2017 pour réclamer la restauration de la sécurité en ville de Butembo mise en mal par le phénomène dit « Kasuku » et autres, avons constaté que la situation sécuritaire demeure incertaine.

D’une manière générale, il s’observe :

– Un manque de respect langagier de la part des autorités politico-administratives aux populations victimes de l’insécurité sous prétexte qu’elles n’ont pas le mandat de la population.

– Des incursions nocturnes dans différents quartiers, avec pertes en vies humaines, malgré l’ultimatum, la ville de Butembo continue à sombrer dans l’insécurité . Depuis le 18 Aout 2017 à nos jours : Les bandits à mains armées habillés en tenue policière assiègent les communes de Kimemi et de Mususa ; Mr Guidon Mbusa Mutaghanzwa Vihamba de la cellule Mitoya, quartier Bwinongo a été assassiné la nuit du 19 au 20 Août 2017 ; 4 civils coupés à la machette la même nuit, il s’agit de Madame Kyakimwa Kamuha, Messieurs Muhindo Syalyamuvana, Paluku Musukali Jean Marie et Aimé Kalemba tous du quartier Bwinyole, internés à l’hopital Matanda ; dans plusieurs entités de la ville tels que Mutsanga, à Kalemire, à Katwa, à Matanda, à Mondo, à Bwinyole,… les bandits qui tentaient faire incursion ont échoué grâce à la vigilance des jeunes.

– La confusion organisée entre les agents de l’ANR, de la Police et des bandits lors des patrouilles nocturnes pour échapper à la vigilance de la population.

– Les intimidations ciblées des activistes de la société civile, des leaders sociaux et ceux des mouvements jeunes et associations des femmes ;

– Les mouvements suspects des groupes armés aux environs de la ville de Butembo depuis le 25 Aout 2017 lors des affrontements entre les FARDC et les maï-maï. Nous déplorons le traitement inhumain et dégradant de l’ensevelissement des corps des civils dans les trous des WC de fortune modèle arabe.

A cet effet, nous, forces vives de la ville de Butembo, conscientes de notre pouvoir souverain consacré par la constitution à son article 5, reconduisons les décisions arrêtées lors de l’assemblée du 18 Aout 2017 exigeant :

1. La démission des autorités politico-administratives, à savoir le Maire de la ville et son adjoint, les bourgmestres des communes et leurs adjoints.

2. Le départ sans conditions des commandants de la PNC et des FARDC ainsi que la relève des certains éléments de la PNC et des FARDC qui ont longtemps œuvrés en ville de Butembo.

3. Le changement de l’organe de commandement de l’Agence National de renseignement à l’occurrence les responsables de l’ANR notamment le Chef de Poste Principal et les inspecteurs.

A partir de ce mercredi 06 Septembre 2017, nous appelons la population de Butembo à :
– Observer des journées sans activités suivant le signale de la société civile jusqu’au départ des autorités sus-évoquées.
– Claxonner, tambouriner, tinter, siffler et mettre en action tout autre outil de sonorisation pendant 15 minutes chaque 08 heures, 12 heures et 20 heures.
– Rester attentive aux actions civiques et non violentes de grande envergure qui vous seront communiquées ultérieurement en cas de non exécution des présentes résolutions.

Ces résolutions engagent la société civile et n’ont pas besoin d’une manipulation, moins encore d’une quelconque récupération politicienne, mais elles requièrent une appropriation populaire.

Fait à Butembo, le 01 septembre 2017.

Pour la société civile de Butembo
Voir la liste des participants en annexe.

©Beni-Lubero Online.

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *