Butembo : Le député MBINDULE MITONO et sa suite écopent de 3 ans d’embargo médiatique

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Embargo ou fin de la carrière politique de l’honorable MBINDULE MITONE Crispin ? Une goute vient de débordé les vases en ville de Butembo. Ce député national et son assistant parlementaire Léon TSONGO ainsi que les membres du parti politique de l’Union Nationale Congolaise, UNC sont privés de passer au micro des radios de Butembo.


00000aaa_mbindos

Le collègue des médias de Butembo a pris position dans le feuilleton qui a conduit l’éditeur du journal RAFIKI au cachot pendant quelques heures mardi 11 mars. Cette structure regroupant des stations de radios de Butembo vient d’interdire l’accès aux micros pendant trois ans au député national MBINDULE MITONO Crispin, monsieur TSONGO Léon, assistant parlementaire de l’honorable précité ainsi que le secrétariat urbain de l’UNC/Butembo. Cette mesure a été prise au cours d’une réunion extraordinaire du collègue des médias tenue le jeudi 13 mars. Les membres du collège des médias soulignent qu’ils   n’accepteront plus jamais qu’un acte similaire se produise contre un média ou un journaliste dans l’exercice de ses fonctions.

Cependant, le collège des médias dit être disposé à offrir ces bons offices aux deux parties au tribunal pour une solution à l’amiable. Le collège qui considère l’arrestation de Christian MUKE comme une menace contre les journalistes rappelle que la presse rend des loyaux services à l’Etat ainsi qu’à toute la communauté dans la région. Certains responsables des radios ne faisant pas membre du collège des médias estiment que cette décision vaut sa raison d’être pour solidariser avec le confrère humilier en plain métier avec ses sources qu’il ne peut jamais brulé, selon la déontologie.

Néanmoins, ils pensent que lorsqu’on incrimine le parti politique du député c’est injuste. Car l’UNC n’y est pour rien dans ce dossier journal Rafiki et le député MBINDULE sur dossier détournement de 50 mille dollars. Pour Léon TSONGO, assistant parlementaire de l’élu de Butembo, la décision du collège des médias est influencée par des hommes politiques de la majorité qui veulent en finir avec l’opposition. Dans sa publication sur face book, Tsongo Léon pointe du doigt le gouverneur de province du Nord-Kivu de s’être mêler dans ce dossier en influençant cette mesure. Le collège des médias rappelle qu’il est apolitique. La mésure prise par cet organe est tombé pour solidariser avec le confrère Christian Muke du journal Rafiki et faire face à tous ceux là qui veulent a tout pris humilier la presse qui rend des loyaux service en éclairant l’opinion publique.

Butembo

Jean de Dieu Kayithula

Benimlubero Online

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *