Butembo : Paralysie d’activités au Nord de la ville de Butembo

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Les activités sont restées paralysées toute la journée de LUNDI 06 Avril 2015 dans la partie Nord de Butembo. Il s’agit de FURU, MUHAKE, KANGOTE suite au soulèvement des jeunes du parlement débout de Furu. Boutiques, magasins sont restés fermés et le mouvement de circulation des personnes n’a pas connu l’engouement habituel.

0000FURU_PHO

Photo de tiers

Les enfants de l’école primaire en vaquasses de pâque ce sont rallier à desdits parlementaires. C’est ainsi qu’un mouvement d’enfants scandant des chansons hostile se sont joints aux jeunes de FURU dans les cellules ci-haut cité. Ceux-ci protestaient contre l’arrestation de certains d’entre eux, dans le dossier de l’agression de PHILIPPE MAKOMERA journaliste à la RMBB et ELIE MATHE l’avant midi de dimanche 05 avril 2015. Les éléments de l’ordre de Butembo ont arrêté certaines jeunes de FURU accusé d’être à la base de l’agresse de PHILIPPE ET MATHE. Leur arrestation est intervenue dans la nuit de dimanche de pâque à lundi 06 avril. Apprenant cette nouvelle d’arrestation le matin de lundi, les jeunes de FURU auxquels ce sont alliés ceux de KALEMIRE, MIHAKE, MUMOLE, KANGOTE et VULINDI avec des couronnes d’herbes sur la tête ont perturbé la situation. Les personnes qui voulaient se rendre au champ ont été contraint de retourner aubercaille machettes et houes à la main. Face à la situation qui s’empirait d’avantage, les militaires FARDC et les éléments de la PNC ont été déployé urgemment dans cette partie de la ville.

 

A chaque avenue est placé un élément de l’ordre pour permettre à ce que ces jeunes ne puisse pas entrer en collaboration pour planifier de paralyser toutes les activités au centre ville. Les leaders de FURU qui clament à l’innocence plaident pour la libération des personnes arrêtées. A noter que certaines autorités de Butembo ont toujours qualifié ces groupes de pression comme des milices en gestation en dépit de leur contribution dans l’arrestation des présumés bandits armés ou non qui tentent insécuriser la ville. Des autorités qui tentent recourir à une force majeur pour neutraliser ces groupes de pression se heurtent toujours à une résistance et certaines sont même mutées pour travailler ailleurs. Précisons que le parlement débout de FURU a connu un succès dans le temps jusqu’au point de faire élire une personne comme débuté National, l’honorable MBINDOLE MITONO. Après son élection, une division a été observée dans ce parlement. Les pionniers de ce groupe de pression dont PHILIPPE MAKOMERA qui maîtrisent mieux son idéologie ont fait défection accusant leur député de n’avoir pas respecté les closes. Actuellement, c’est la VERANDA MUTSANGA un groupé crée par TEMBOS YOTAMA, un des pionniers de parlement de FIURU qui connait le succès jusqu’au point de gagner la confiance des habitants. Ces derniers font appel à la Véranda Mutsanga en premier lieu avant de penser à la police lorsqu’ils perçoivent un élément suspect. Les gens qui font des nettes analyses estiment que PHILIPPE MAKOMERA et ELIE MATHE sont victime d’un conflit de leadership. Aujourd’hui, l’on observe deux leaders à FURU qui veulent se présenter aux élections au niveau provincial. TSONGO LEO actuel leader principal du parlement qui ne reste que par le nom et Maître MBENZE YOTAMA ancien du groupe. Qui de ces deux jeunes sera écouter par la base « Etat Major »FURU et parlera au nom de cette base ? Voilà une question qui défraie la chronique dans cette contrée. D’autres vont loin jusqu’à dire est ce groupe de pression sera-t-elle encore en mesure de faire élire une personne ? Sera élus, la personne compétente, sage et pouvant parler au nom de sa base et au nom de l’intérêt de tous. Qui vivra verra.

Butembo

Eve Kayani et J K

Beni-Lubero Online (benilubero2014@gmail.com)

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *