C.V. Musical de l’Artiste –Musicienne Johnita KAHINDO, Reine de la diplomatie musicale

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Une talentueuse en toutes sortes de musique vit au quartier populaire Birere, Ville de Goma, Province du Nord-Kivu. Elle s’appelle Johnita Kahindo Lwabo, Reine de la diplomatie musicale. Sa passion c’est unir les congolais par les mots, les sons, les percussions, les gestes, les images, faire danser les uns et les autres à la musique des uns et des autres pour favoriser la communion, la compassion, la paix, et la fraternité entre tous !

                aaaJohnitaone00

       Artiste-Musicienne Johnita Kahindo Lwabo, Reine de la Diplomatie Musicale

Ayant grandi à Goma, la ville aux irruptions volcaniques mais aussi politiques, la musique de Johnita est plutôt optimiste quant à l’avenir de la R.D. Congo. La foi en Dieu de Johnita lui fait dire que rien n’est impossible… Que la paix est possible !

Le tiroir de la Reine de Birere contient plus de 50 compositions musicales inédites sur les thèmes de la paix, l’unité, l’amour, la réconciliation, le développement, l’environnement, etc. Malheureusement, la Reine de Birere n’a pas les moyens de sa diplomatie. Elle n’a pas non plus de producteur, de manager, etc.

Cette sortie dans la presse tient donc lieu de faire-part dans l’espoir qu’elle retiendra l’attention des leaders congolais, des mélomanes, des hommes et des femmes de bonne volonté de par le monde qui travaillent pour la paix et l’unité en R.D.Congo. La diplomatie musicale et la résolution des conflits par la danse dont Johnita est l’Ambassadrice en R.D.Congo constituent une ressource qu’il faut absolument essayer là où les multiples sommets à huis clos, les Tripartites, les opérations conjointes, parallèles, et la Tragi-comédie politique des émissaires de Gauche et de Droite n’ont encore rien produit de satisfaisant ! La diplomatie musicale quant à elle, touche et transforme à la longue les cœurs des uns et des autres pour les faire fumer en fin de compte le calumet de la paix et de l’amour.

Petite Bio de la Reine de la diplomatie musicale

Johnita KAHINDO LWABO est née le 12 Décembre 1985. Fille unique de sa famille Johnita est orpheline de père depuis l’âge de 13 ans. Elle a six demi –sœurs, 5 demi-frères, et 10 frères germains. Johnita a un teint naturel, pèse 65 Kg, et une taille de 1,69 m. Elle est polyglotte. Sa langue maternelle est le KINANDE. Elle parle aussi Français, Anglais, Swahili, Lingala, et Allemand.

aaajohnitareine00

Elevée par sa mère KAVIRA NDWIKALE Georgette, Johnita a découvert   très tôt le sens du combat qu’est la vie en R.D.Congo. Elle a travaillé dur pour être ce qu’elle est aujourd’hui. Johnita avait compris très tôt qu’il fallait étudier malgré les conditions difficiles pour réussir dans la vie.

De la vocation musicale

Encore toute petite, Jonhita chantait à l’Eglise, à l’école. Partout où elle étudiait, elle chantait en donnant le meilleur d’elle-même. Elle voulait devenir comme d’autres femmes artistes qu’elle admirait parce qu’elles avaient réussies dans leurs carrières d’artistes. A chaque fois qu’elle leur posait la question de savoir ce qu’elles avaient fait pour réussir dans la vie musicale, elles lui répondaient toutes : « le travail sans relâche». Johnita avait bien assimilé les conseils de ses ainées. Elle est aujourd’hui artiste-musicienne mais aussi Licenciée en Sciences Politiques et Administratives. Avec Dieu tout est possible ! La persévérance ne trompe pas. 

Dans ses différentes compositions musicales, elle a compris que ça voix et sa bouche étaient des instruments pouvant consoler les hommes et les femmes en détresse, et que Dieu lui avait donné des oreilles pour qu’elle entende les cris des opprimés, des petits et des pauvres.

Pendant sa jeunesse au quartier Birere de Goma, un quartier populaire que ceux qui viennent de Poto appellent souvent « Bidonville’’, Johnita est connue comme compositrice, chanteuse, et danseuse. Elle a composé des chansons de mariage, exécuté des danses traditionnelles dans les assemblées festives. Elle composait aussi des chants de deuil pour des occasions de tristesse. C’est de cette expérience de compositrice-chanteuse dans diverses circonstances et communautés de la ville de Goma qu’est née l’idée de la musique et de la danse pour la résolution des conflits. Sa découverte était que le chant et la danse créent une communion des cœurs et des esprits mieux que les stratégies de la justice opposant les bons aux mauvais, la stratégie de la condamnation et de la prison, etc. La bonne musique touche l’homme en son for intérieur où il se découvre vulnérable et semblable aux autres, et le dispose au pardon, à la paix. Johnita a le projet d’initier une chorale à la prison maximale de Munzenze, car pour elle veut que la prison soit aussi un lieu de pardon et de reconciliation. 

Ayant constaté que dans la ville cosmopolite de Goma, les langues dans lesquelles elle chante ne sont pas connues des visiteurs qui viennent d’outre-mer, Johnita s’est mise à l’étude de l’anglais et de l’allemand qu’elle parle déjà couramment. Elle voudrait dans l’avenir atteindre les cœurs des anglais et des allemands par sa musique de résolution des conflits. Souvent, on oublie les conflits avec les occidentaux pour ne voir que ceux entre les congolais, les africains, etc.

CARRIERE MUSICALE.

Née d’une mère choriste, Johnita dès son jeune âge avait appris plusieurs sortes de danse. A l’âge de dix ans elle se donnait déjà à la danse e tà la musique. Elle participait aux concours, festivals de promotion culturelle.

Elle est spécialiste en RNB qui lui permit de faire ses premières interprétations de svielles chansons de son idole musicale : Céline Dion et Byanse. Elle chantant parfois Ziggy et listen de Byansé.

En 2000, elle fit son entrée dans un orchestre de la place dirigé par Mr Jean de Dieu le Patron. Elle livra un concert au Mont Carmel à Goma toujours avec son patron et elle a impressionné un bon nombre des spectateurs. Par son auto –formation la jeune Johnita se lança avec toute sa force dans l’art avec une situation financière médiocre. Un jour elle rencontra Monsieur Alpha BEGO le compositeur de l’orchestre « YIRA SONG » Touché par sa prestation, ce mécène lui paya deux chansons au STUDIO, notamment, moment propice  et le monde fou.  C’était en 2006. Ces deux chansons dont les thèmes étaient la pacification, l’amour, l’unité, le sang des hommes qui a la même couleur en dépit des races et des ethnies, etc… furent diffusées à la Télévision Digital Congo pour servir de sensibilisation au mixage et au brassage de militaires Congolais. Ayant suivi les clips de Johnita à la Télé, un officiel de l’Etat congolais lui paya 10 chansons au studio, notamment celles sur les thèmes de l’amour du prochain, du sang du même couleur, et du pardon aux ennemis.

Depuis lors, Johnita est sans producteur et sans financement. Pourtant la demande de la diplomatie musicale et la danse pour la résolution des conflits est encore supérieure à l’offre en R.D.Congo ?

D’où son appel et ce faire-part aux hommes de l’Etat, aux ONG nationales et internationales, à la Monusco, au Kyaghanda, aux hommes et femmes de bonne volonté, pour l’aider à mettre ses talents au service de la paix en R.D.Congo.

En attendant l’arrivée d’un mécène producteur, la reine de la diplomatie musicale continue de composer et de répondre aux invitations d’autres artistes lors des diverses manifestations comme l’ouverture des rideaux pour la Miss Nord-Kivu, les accueils du Gouverneur de Province revenant de ses diverses missions, etc. Mais cette intermittence musicale qui ressemble à l’ODARI DARI SESE n’est pas sa vraie vocation surtout que les congolais considèrent ce genre d’action comme du simple banditisme ou escroquerie. La reine de la diplomatie musicale a besoin de stabilité. Elle aspire à une carrière avec un carnet d’adresses bien rempli pour avoir un impact sur la paix en R.D.Congo.

D’où son appel aux hommes et femmes de bonne volonté. Tout soutien est le bienvenu.

aaajohnitabest00

  Clip  »Moment Propice » de Johnita Kahindo   

    

Composition de son orchestre

Autour d’elle dans son orchestre dénommé « LEZ GOD », Johnita chante avec John, Jackson, Esaî, Talizé.

-2 chanteuses ; Alice, Eden, Sarafina.

– 6 instrumentalistes : Wedé, samy, Kasé, John, jackson et Aimedo.

– Six conseillés : John, aimedo, ma mère, Grand-mère et mon parrain.

III. PERSPECTIVES D’AVENIR

Comme c’est le souhait de tout artiste, Johnita KAHINDO a grandement besoin d’un producteur, un bon manager chargé de la publication, du marketing et des relations publiques, un équipement musical complet.

Elle voudrait aussi promouvoir la femme congolaise par sa musique et la sensibiliser sur sa valeur et son estime de soi.

CONTACT :

Artiste-Musicienne Johnita Kahindo Lwabo

E-Mail : johnitakahindo@yahoo.fr

Téléphone : +243994200044 / +243998673191

Fait à Goma, 21 Mars 2012

                              

Par Mr John KAMBALE KAMBESA, Conseiller Artistique de la Reine de la diplomatie musicale en RDC.

©Beni-Lubero Online

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *