hewaborabest

Carnet des Condoléances aux familles des victimes du crash de Kisangani

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

1. Message des condoléances du Kyaghanda USA aux familles des victimes du Crash de Kisangani et à tous les Vathunga‏

Batunga Banzwa,

Nous avons été tous choqués et bouleversés par les nouvelles du Crash d’un aéronef de la compagnie Hewa Bora à Kisangani le Vendredi 8 Juillet dernier. Les victimes se comptent par dizaines et Beni-Lubero, notre terroir, a subi un coup très dur. Des hommes et des femmes, nos papas et nos mamans, nos frères et nos sœurs ne sont plus aujourd’hui et notre question, « Pourquoi» ne trouve pas d’écho de réponse dans nos vallées et collines. Parmi les victimes connues à ce jour, nous pouvons citer Papa PALOS, Papa Mahembe, Mlle Fanny Mariette, Mr. Kasereka Luvivi, Gladis et sans doute d’autres qui n’ont pas été identifiées. 

Oui, le coup est dur à porter pour les familles et les amis des victimes, en particulier, et par tous les ressortissants de Beni-Lubero, en général. C’est dans l’esprit de solidarité que, nous membres du Kyaghanda-USA, adressons ce message de condoléances aux familles des victimes et à nos frères et sœurs partout dans le Beni-Lubero. 

Nous ne pouvons pas ne pas mentionner la part de contribution au développement de Beni-Lubero des Papas PALOS et Mahembe. Ils étaient de « grands calibres » dans le Buyira et leur absence ne tardera pas à se faire sentir sur la scène des affaires. 

Faire mémoire, c’est aussi porter le flambeau de manière que la lueur de la flamme puisse continuer à éclairer la marche des voyageurs. Oui, nous nous interpellons comme Kyaghanda-US et nous interpellons tous les Yira à travers le monde de porter plus haut le flambeau que portaient nos Papas Palos et Mahembe et les autres victimes de Beni-Lubero. Même si au pays des nos ancêtres rien n’est sécurisé comme mode de transport (le taux d’accidents de circulation est très élevé par rapport aux véhicules, les bateaux et les barques coulent chaque semaine sur nos lacs et nos rivières, le train – n’en parlons même pas, et l’espace aérien n’est plus un refuge), nous ne baisserons pas les bras. 

hewaborabest

En mémoire des victimes, puissions-nous nous engager à changer l’état des choses de manière à dire, « Plus jamais cela ». 

Puisse les défunts reposer en Paix et puisse la terre de nos ancêtres leur être douce et légère. 

Pour le Kyaghanda USA,

John S. Kavyavu, Président

Maryland, USA

© Beni-Lubero Online

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*