Vie Nationale

Butembo : Triomphe d’Etienne Tshisekedi, Effigies de Joseph Kabila sabotées

KISEKEDIvoiture000

16 novembre 2011 : Les bubolais ont accueilli le Président sortant Joseph Kabila et le Candidat du peuple Etienne Tshisekedi. Pour résumé l’événement, on peut dire que les bubolais ont démontré leur caractère psychologique secondaire. Ils ont écouté avec politesse tous les deux candidats. Mais après les deux discours, les choses ont tourné au vinaigre pour Joseph Kabila et ses partisans. ...

Lire la suite...

Alerte: Retour du Colonel Jules Mutebusi à Bukavu

Mutebusi

Jules Mutebusi est un rebelle Munyamulenge ancien membre du RCD-Goma qui attaqua et occupa momentanément en juin 2004 la ville de Bukavu. Quand il fut délogé par les troupes congolaises et sur pression des USA, il s’enfuit au Rwanda. Notez aussi que Laurent Nkunda était de passage à Beni en octobre dernier.     Col. Jules Mutebusi (avec anneau au doigt) Si ...

Lire la suite...

Entre Bosco Ntaganda, Laurent Nkunda, Joseph Kabila et Etienne Tshisekedi, qui doit aller à la CPI ?

Quand la fabrique du mensonge se met en branle, elle met dans le coup les médias dominants et exploite l’amnésie de plusieurs compatriotes, enfermés dans un phénomène de colportage, sans aucune référence aux textes, aux écrits. Nous sommes plusieurs à tomber dans une ignorance crasse, dans une inculture dont nous risquons de payer le prix, à court terme.  La guerre ...

Lire la suite...

Echos de Campagne : Le Président National du DCF/N limogé pour trahison

Balikwishamartin

La campagne électorale en cours ne cesse de faire des révélations à propos de la classe politique beniluberoise. qui étale au grand jour qu’elle n’a pas échappée comme elle l’avait promis au « syndrome du caméléon » qui décima les politiciens des régimes précédents. Si la plupart des politiciens sont gravement atteints par ce syndrome du caméléon, le Sénateur Balikwisha Martin, Président ...

Lire la suite...

RDC. Elections, blanchisserie et/ou sursis

L’engouement pour les probables élections du 28 novembre ne semble pas laisser à plusieurs d’entre nous suffisamment d’espace pour questionner ce processus dans lequel nous sommes embarqués, bon gré mal gré, depuis plus de deux décennies. Oser s’imposer une certaine discipline pour penser ce processus nous semble être un beau et noble devoir citoyen. A temps et à contretemps. La ...

Lire la suite...