Coalition rebelle NYATURA – APCLS contre les FARDC à Masisi : la prophétie de BLO se réalise…

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

00AA_FARDC_BENI_OK

Selon une information publiée sur le site de Radiookapi.net le 02 juillet 2016, une coalition des combattants Nyatura et ceux de l’Alliance des Patriotes pour un Congo Libre et Souverain (APCLS) a menée des attaques contre plusieurs positions des soldats gouvernementaux congolais du territoire de Masisi, notamment à Lukweti, Lwibo et Kinyumba. Beaucoup de dégâts humains et matériels ont été enregistrés au sein de l’armée gouvernementale dont il est même signalé la mort d’un officier du rang de Major.

De prime abord, en considérant la divergence des points d’intérêts entre les Nyatura et les APCLS, toute coalition entre les deux groupes paraît absurde. En effet, une des raisons d’être de l’APCLS, c’est d’anéantir toute tentative de pérennisation d’influence rwandaise sous toutes ses formes dans le territoire de Masisi. Parmi ses cibles privilégiées se trouvent justement le groupe Nyatura auquel Janvier KALEHIRE, le patron de l’APCLS, reproche de coaliser avec les rebelles rwandais de FDLR, et même avec Kigali –par l’intermédiaire d’Eugene SERUFULI –, contre les intérêts des autochtones congolais de Masisi. Pareillement, les Nyatura également, dans leur actif à Masisi et à Rutshuru, ne portent leur priorité que sur la neutralisation des Hunde (à Masisi) et des Nande (à Rutshuru).

Or, en politique la flexibilité semble compter parmi les règles les plus nobles, tel qu’on en fait quotidiennement l’expérience.

Toutefois, pour le cas échéant, on retiendra que le président Kabila et son homologue rwandais sont suffisamment friqués pour forcer n’importe quel mariage, même à contre nature, dans leur ambition de forger l’Est de la RDC en un domaine sous occupation (…). Ils ont tellement du mal à concrétiser l’érection de la République autonome du Kivu – car les véritables congolais n’en veulent plus –, qu’ils tentent de forcer des alliances par-ci par-là au besoin de créer un noyau ou une base dont doit partir cette fameuse entreprise.

Néanmoins, Beni-Lubero Online avait prévenu les opinions, en dénonçant comment Kagame et Kabila s’étaient résolus de récupérer Janvier Kalehire à leur compte : des armes lui ont été envoyées aux conditions d’accepter de collaborer à l’œuvre malveillante des rwandais au Kivu, et de recevoir des combattants rwandais et/ou pro-rwandais qui devraient venir opérer sous sa couverture. Mais, qui a cru à cette alerte ? D’autres alertes ont bien précisé que certains combattants rwandais devraient s’infiltrer sous l’étiquette des combattants Nyatura, avant de rejoindre le quartier général de l’APCLS. Les attaques qui ont été enregistrées ce 02 juillet à Lukweti, Lwibo et Kinyumba, bref dans Masisi, ne sont ni plus ni moins que les jeux qui entrent dans la nouvelle série de comédie meurtrière dont une édition de BLO annonçait le début pas plus tôt qu’hier.

Bien plus, la coïncidence de date des attaques de Masisi (Lukweti, Lwibo et Kinyumba) et de Wangatchu (territoire de Beni) n’est pas assurément un produit du hasard. C’est bien, une tentative timide du déclenchement d’une tempête généralisée sur l’Est du pays qui avait été annoncée sans succès pour le 28 juin dernier. Et, si rien n’est fait pour dissuader ce plan, bientôt on apprendra le flash d’événements similaires en Ituri, et la répétition de leurs cycles à Masisi, Rutshuru, Lubero, Beni, Walikale voire même Dungu au Haut-Uélé ; car, c’est le schéma tracé par le pouvoir en place.

BAYENE
Goma.

©Beni-Lubero Online.

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Comments

  1. By Charles. Jusqu'ou le rwandais premdrons conscience que le congo est un etat souverain, democratique, libre et responsable? Soyons unis et faisons de tout notre possible que kabila quitte le pouvoir

    Répondre

  2. Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *