COMPTE-RENDU DE L’ASSEMBLEE DE LA SOCIETE CIVILE DE BUTEMBO DU 06JUILLET 2015

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO

PROVINCE DU NORD-KIVU

COORDINATION URBAINE DE LA SOCIETE CIVILE

VILLE DE BUTEMBO

Courriel : societecivile@gmail.com

Téléphone : 0997130838 / 0822079100 / 0999694422

COMPTE-RENDU DE L’ASSEMBLEE DE LA SOCIETE CIVILE DE BUTEMBO DU 06JUILLET 2015

Les organisations de la société civile de Butembo étaient en réunion ordinaire lundi 06 juillet 2O15. Au cours de ces assises, les participants ont déploré :

  1. L’insécurité grandissante qui ne parait pas encore comme priorité des services habilités et dont le retard de l’intervention indigne les nécessiteux. C’est le cas des lamentations du curé de la paroisse Saint Sacrément de Lyambo qui a alerté la police pour arrêter un profanateur de l’Eglise, vendredi 3 juillet 2015 sans suite favorable;
  2. La régression de la collaboration entre la population civile avec les administratifs d’une part et avec les services de sécurité de l’autre. Ce qui occasionne différentes altercations observées ça et là avec les agents de l’ordre.
  3. La prolifération des usines de vins pour lesquelles le personnel n’est parfois pas qualifié et la composition du produit non conforme aux indications sur le label, d’où le risque d’intoxication alimentaire pour les consommateurs de ces vins;
  4. L’utilisation et la fréquentation des bistros par les mineurs à travers toute la ville et surtout en cellule Kaleveryo, du quartier Rughenda, commune Bulengera. Ces bistros utilisent également de hauts parleurs jour et nuit, provoquant ainsi des tapages diurnes et nocturnes.

Eu égard à ce qui précède, et soucieux du bien-être de la population de Butembo et ses environs, les participants à cette rencontre ont formulé les recommandations suivantes :

  1. La redynamisation et le renforcement des capacités des Chefs de Cellules et de Dix Maisons à travers toute la ville ; rendre public les numéros verts des services de sécurité à travers des placards, des médias (radios, réseaux sociaux,…), des meetings populaires pour rassurer la population de sa proximité ;
  2. Que les autorités politico-administratives recréent un climat de rapprochement avec les civils par un échange franc et régulier en intensifiant des rencontres de discussion avec toutes les couches de la population ;
  3. Contrôler systématiquement et régulièrement la conformité de vins sur le marché et non se limité aux échantillons fournis par les usines de fabrication ;
  4. Ne pas se contenter uniquement du recouvrement des taxes dans des bistros et hôtels de la place, mais aussi contrôler le mouvement clients et du personnel.

Fait à Butembo, le 06 juillet 2015

Pour la Coordination Urbaine de la Société Civile de Butembo

Suzanne MUKOHE, Vice-présidente

Edgar MATESO, Président

0_elec_sociv

(photo arch BLO)

©Beni-Lubero Online (benilubero2014@gmail.com)

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *