Coup de tonnerre dans le Rassemblement : Delly Sesanga négocie son entrée au gouvernement Tshibala…

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail
Delly Sesanga, en quête du poste auprès du premier ministre Bruno Tshibala, en trahison contre le Rassemblement

Delly Sesanga, en quête du poste auprès du premier ministre Bruno Tshibala, en trahison contre le Rassemblement

Le coordonnateur de l’A.R (Alternance pour la République, plate forme du rassemblement soutenant Moïse Katumbi), a rencontré hier soir Bruno Tshibala et présenté pendant deux heures ses conditions pour faire partie de son gouvernement.
Les sources de Sherlock Holmes n’ont pas donné la réponse définitive du premier ministre, mais tout porte à croire que les négociations entre les deux ont débuté il y a belle lurette.

En effet, on a remarqué un étrange silence du président du parti ENVOL ces derniers jours. Par ailleurs, il a été remarqué que son parti n’a pas vraiment prêté les contributions de son parti aux préparatifs de la manifestation du lundi 10 avril.
Ce qui est certain, c’est que le député est sorti apparemment détendu de sa rencontre avec le nouveau premier ministre. Quel pari aurait-il gagné de ce jeu?

En plus, il aurait également échangé sur le champ avec Vital Kamerhe et Ndeko Basile…
Voilà donc Moïse Katumbi encore une fois trahi par celui qui prétendait être le fer de lance de ses partisans. Oh, opposition velléitaire! Pourquoi abuser de la confiance du peuple jusqu’à ce niveau?

En fait la situation vire à présent au comique de situation, comme on dirait au théâtre : celui qui a exclu Raphaël Katebe vient de le rejoindre en catimini et en position de faiblesse, voire presque de quémandeur! L’acte de prostitution est aussi ridicule et honteux dans le monde politique qu’il l’est dans le monde moral. C’est pourquoi, Sesanga ne pouvant pas déjà lui-même tolérer devant sa propre conscience la trahison qu’il a décidé de mordre, ne pouvait qu’aller s’agenouiller devant Bruno Tshibala au moment où des ténèbres épaisses recouvraient tous les horizons, avec un vain espoir de se dérober à tout témoin.

Amère surprise! Sesanga n’en revient plus, que beaucoup de témoins l’aient dévoilé dans cette mission clandestine nocturne. Tout ceci ne fait qu’ajouter de fardeau de remord à sa conscience mille fois plus coupable que celle des traitres diurnes. Aussi, Delly Sesanga tente-t-il vainement de nier sa prosternation devant Tshibala en jurant avec des imprécations, mais c’est trop tard. Nombreux sont des témoins qui fournissent des détails accablants sur cette rencontre secrète dont toutes les données ne seraient pas susceptibles d’être exposées pour éviter d’amplifier le scandale.

Toutefois, l’autre question concerne maintenant l’avenir même de l’AR qui s’est systématiquement dégonflé par la perte successive de Katebe, du groupe du docteur BEYA et certainement aussi l’ENVOL de Sesanga, alors que ses deux autres poids lourds sont encore en prison, notamment le Maître Muyambo et Franck Diongo.

Si on fait un rapide calcul, un départ de Sesanga laissera comme poids lourds d’abord le RCD/KML de MBUSA Nyamwisi, ensuite Adam Bombole, Bertrand Ewanga et le docteur John du PND, en plus du SCODE et du MLP.

Néanmoins, au niveau du Rassemblement tout comme au niveau de l’AR, il y aurait nécessité de prendre rapidement des mesures proportionnées pour s’adapter immédiatement à ces nouvelles désertions.

Alphonsine KAPINGA
Correspondant de BLO à Kinshasa.

« On comprend ainsi le grave danger de toute rallonge au pouvoir de Joseph Kabila. Les congolais dignes de ce nom doivent refuser toute forme de transition. En effet, au vu de ce qui se passe au Kivu-Ituri, toute transition au-delà de décembre 2016, donnerait du temps et des moyens au gouvernement congolais qui est, de toute évidence, complice de l’occupation rwandaise du Kivu-Ituri en cours » (Père Vincent MACHOZI, le 19 mars 2016, parole qui a valu son assassinat le jour suivant).

©Beni-Lubero Online.

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Comments

  1. By a

    Répondre

  2. By kasimba

    Répondre

  3. Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *