Crainte d

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail
Les habitants de Lubero sont aux prises avec l’irruption d’une diarrhée qui vient de provoquer 6 morts parmi 150 cas inventoriés en l’espace d’une semaine avec un taux de létalité de 4%.  
                Résidence de l’Administrateur du Territoire de Lubero ( Photo Archives BLO)
Les ONG Oxfam Grande Bretagne et Merlin qui appuient la Zone de Santé de Lubero assurent pour l’instant l’appui aux soins en urgence en attendant l’appui des autres partenaires contre ce fléau. Selon des sources proches de ces deux ONG, les germes en cause ne sont pas encore identifiés  mais un échantillon de selle aurait  été prélevé et déposé au Laboratoire de l’UCG pour  mettre en évidence les germes infectieux.
Selon les témoins, cette maladie suspecte se manifeste par une diarrhée suivie de vomissement, raison pour laquelle  la potabilité de l’eau est mise en cause.  
 
Le Ministère de la Santé devrait accélérer le travail d’identification des germes infectieux  pour mettre fin aux rumeurs qui attribueraient cette maladie à un empoisonnement des sources d’eau par l’ennemi. C’est en effet dommage que cette maladie se déclenche dans une zone comme Lubero qui est déjà au centre de toutes les convoitises et où l’arrivée imminente des retournés du Rwanda  préoccupe la communauté internationale enfin que tout se fasse sans violence !
 
Seule la science peut aider à apaiser les esprits paranoïaques et à endiguer le fléau qui s’est déclenché et qui fait déjà des victimes à Lubero.
 
©Beni-Lubero Online
Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *