CRIS D’ALARME DE LA SOCIETE CIVILE! FORCES VIVES DU NORD-KIVU, ANNONCE UNE VILLE MORTE

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

SOCIETE CIVILE FORCES VIVES DE LA REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO

SOCIETE CIVILE DU NORD-KIVU

COORDINATIONS URBAINES DE BUTEMBO ET BENI ET TERRITORIALE DE BENI ET LUBERO

Contact : (+243) 99 7130 838 / 997176717 / 994009193 / 990477984

societecivilebutembo@gmail.com,societecivilebeni@gmail.com,societecivilelubero@gmail.com

DECLARATION DE LA SOCIETE CIVILE DES TERRITOIRES DE BENI ET DE LUBERO ET DES VILLES DE BENI ET DE BUTEMBO FACE AUX IRREGULARITES CONSTATEES DANS LES OPERATIONS D’IDENTIFICATION ET D’ENROLEMENT DES ELECTEURS

I. Depuis le lancement des opérations d’identification et d’enrôlement des électeurs, en janvier 2017, la société civile forces vives des territoires de Beni et de Lubero ainsi que celles des villes de Butembo et de Beni sont en train d’enregistrer plusieurs irrégularités dans le déroulement des opérations de la révision du fichier électoral en cours dans notre pays.

Ces irrégularités décriées se traduisent par :

– L’insuffisance des matériels déployés dans les antennes pour desservir les centres d’inscription dans les territoires et dans les villes précitées ;

– Le déploiement, comme par moquerie d’une quantité des cartes d’électeurs ne répondant pas au besoin des effectifs attendus ;

– Beaucoup de pannes répétitives accusées par les kits électoraux;

– L’absence d’actions de sensibilisation sur le processus d’identification et d’enrôlement des électeurs de la part de la CENI à part quelques initiatives des Structures et Organisations de la Société Civile, alors que les agents sensibilisateurs et messagers avaient été recrutés mais non engagés pour cette fin ;

– L’insécurité grandissante dans certaines zones suite aux opérations militaires lancées contre les groupes armés ;

– L’absence, dans certains centres d’inscription du dispositif sécuritaire adéquat;

– La moindre motivation des agents de la CENI et des agents de l’ordre commis aux centres d’inscription due au retard dans le paiement de leur prime et à l’absence des frais de déploiement ;

– Le constat amer de plusieurs centres d’inscription délocalisés ou fermés suite à la rupture de stock des matériels et fournitures et à l’insécurité dans plusieurs groupements et chefferies des territoires de Beni et de Lubero ainsi que certaines communes de la ville de Butembo et de Beni ;

– Le manque de courtoisie et la non maîtrise de la cartographie par certains agents commis à l’identification et enrôlement des électeurs ;

– Le monnayage des jetons d’accès au centre d’inscription par certains policiers commis à la garde des centres d’inscription ;

– Le non respect de l’horaire journalier du travail par certains agents dans plusieurs centres d’inscription qui débutent les activités au-delà de 8 heures et ferment les Centres d’Inscription avant 17 heures, sous prétexte d’avoir atteint le nombre requis par jour ;

II. Le constat ci-haut nous amène à penser que :

– Une main noire des certains politiciens mal intentionnés et insoucieux de l’organisation des élections dans nos entités aurait intentionnellement tendance à minorer le quotient électoral des entités précitées;

– La politisation de la Commission Electorale Nationale Indépendante et la complicité de certains acteurs politiques des territoires suréquipés serait à la base de ce désagrément qui entraineraient la prolongation de la période d’identification et d’enrôlement au delà de la date prévue pour cette fin et ainsi retarder les élections ;

– La répartition inéquitable du matériel d’enrôlement viserait la division entre les populations d’une même province.

III. Vu ce qui précède les coordinations de la Société Civile des Territoires de Beni et Lubero, ainsi que celles des villes de Butembo et de Beni, recommandent ce qui suit :

1. A la CENI :

– de prester en toute indépendance en rendant disponible dans les 48 heures, les matériels dans toutes les antennes tel que prévu ;

– d’établir les mécanismes de récupération des heures perdues ;

– de mettre en fonction les agents messagers et sensibilisateurs tel que prévu;

– de restructurer le Secrétariat Exécutif provincial ainsi que les antennes du Nord-Kivu car les animateurs actuels n’inspirent plus confiance.

2. A la population :

– de se présenter massivement au centre d’inscription munie de leurs identités complètes pour faciliter le processus de leur identification

– de ne pas s’enrôler en plusieurs reprise afin d’éviter leur radiation dans le fichier électoral ;

– de résister et ne pas quitter dans les centres d’inscription jusqu’à la fin des heures prévues pour chaque journée, c’est-à-dire 17h.

3. Aux groupes armés :

– de déposer les armes et laisser la population civile s’enrôler librement.

4. Aux parlementaires :

– De faire un audit général sur les opérations d’identification et d’enrôlement surtout en ce qui concerne les fonds alloués aux activités de sensibilisation.

5. Au gouvernement :

– De sécuriser l’ensemble du territoire national pendant toute la période du processus électoral ;

– De réhabiliter les infrastructures routières pour une meilleure mobilité dans le ravitaillement des antennes et centres d’inscription.

IV. A cet effet, les forces vives des territoires de Beni et de Lubero ainsi que celles des villes de Butembo et Beni se réservent le Droit :

1. D’appeler la CENI à fermer les centres d’inscriptions jusqu’à leur approvisionnement en matériels électoraux. Un délai de 48heures lui est accordé.

2. D’appeler la population à observer une journée sans activité ce jeudi 09 mars2017 pour exiger au Secrétariat Exécutif provincial de la CENI de doter les antennes en difficulté de matériels nécessaires et suffisants.

3. De mobiliser les citoyens congolais des entités précitées, enrôlés et non encore enrôlés, à multiplier les sit-in sans retour dans les centres d’inscription à partir de jeudi 09 mars 2017 jusqu’à leur approvisionnement.

Ainsi fait à Lubero, le 04 Mars 2017

Voir liste des présences

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *