Décès du Père Christian Blanc, A.A

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail
Nous venons d’apprendre le passage du P. Christian Blanc vers la maison du Père, ce deuxième dimanche de pâques… Dans la 70° année de sa vie, la 52° de sa vie religieuse et la 36° de sa prêtrise.
                                       
                                                                 R.I.P.
                                               P. Christian Blanc, A.A.
                                                 26/10/1939 – 11/4/2010
Christian Blanc fut dans les années 80, missionnaire à Butembo où il était Maître des Novices Assomptionnistes à la Maison Lwanga (MGL), Formateur de l’Inter-noviciat, 1er Assistant du Provincial, et pendant un an, Provincial Faisant Fonction à la Maison Kindugu, COPHACO, lorsque Feu Père Marc Champion, alors Provincial du Zaïre, était aux soins en Europe 1984-1985. A Butembo, comme ailleurs dans le Diocèse de Butembo-Beni, Christian est connu comme animateur des jeunes. Son Grand sourire était un excellent appât pour les vocations assomptionnistes. Beaucoup des Jeunes qui voulaient être heureux dans leur vie religieuse et sacerdotale ont succonbé à la vie religieuse grâce au grand sourire de Christian! L'illustre disparu était un grand formateur qui voulait participer à toutes les activités des Jeunes assomptionnistes en formation, les accompagnant partout pour les aider à se conformer au Christ. Cette proximité tous azimuts avec les jeunes en formation qui était sa grande qualité lui valut le surnom de «CADER » en comparaison avec la police villageoise de proximité du temps du M.P.R. Sa mémoire restera à jamais dans les cœurs des jeunes qu’il a formés au Congo! Que son âme repose en paix. (Vincent Machozi, a.a.)
 
                                                           
               Service Militaire pendant la guerre d'Algérie avant d'entrer à l'Assomption

                                                                           

                                                    P. Christian Blanc au Zaïre
Suite à l’évolution de sa maladie (SLA) ce départ est une libération car son corps était devenu une prison… Je sais que Christian y était préparé de longue date, il avait toujours dit d’ailleurs qu’il partirait à 70 ans, comme son père… Ce départ est en fait l'aboutissement de toute une vie animée par la passion de l'Évangile et le désir de faire connaître Jésus Christ ! Comme il l'a si bien dit ces derniers mois : « Comment après avoir prêché toute sa vie Jésus-Christ craindre le moment de La Rencontre ? »…
.
Le P. Jean Exbrayat, son supérieur à Albertville (France) m’écrivait ceci il y a deux jours alors qu’il venait d’être hospitalisé : « Il reste malgré tout très conscient, et souhaite simplement que nous puissions l’aider à ne pas trop souffrir. Quand il le peut il nous sourit encore et nous dit sa confiance. »
Un grand merci à tous ceux et celles qui l'on accompagné dans son épreuve cette dernière année…
.
C’est dans l'espérance de la résurrection et la joie profonde de Pâques qui n’épargne pas la peine de la séparation que nous ferons mémoire de lui…
.
Ses funérailles seront célébrées à Albertville (France), ce mercredi 14, à 15h à la chapelle de la communauté,
.
Au Montmartre, nous nous retrouverons ce Vendredi 16, à 19h30, (Au centre) pour une célébration eucharistique en sa mémoire
.
Par ailleurs, le mercredi 12 mai, un hommage au P. Christian lors d'un "5 à 7" sera l’occasion de partager nos témoignages d’affection. Ce sera aussi le moment de présenter le livre de ses homélies.
.
Que son sourire, qui persista jusqu’au bout, ravive notre propre confiance en Jésus-Christ ressuscité !
 
Nous assurons sa famille de nos sincères condoléances…
 
Merci de votre soutien et de vos prières,
 
Fraternellement,
.
P. Benoît Bigard, a.a.
Québec/ Canada
©Beni-Lubero Online
.
Condoléances
 
C'est avec une très profonde douleur que nous avons appris la disparition du Père Christian Blanc A.A. Son sourire, qu'il arborait disait-il pour éclaire les visages tristes, sa générosité, son intérêt pour l'encadrement des jeunes et le partage joyeux de l'évangile, resteront gravés dans notre mémoire. Courageux jusqu'au bout, il pouvait encore se servir de la magie d'internet pour communiquer avec ses amis et surtout les jeunes qu'il avait motivés à intégrer l'Assomption et d'autres qui sont dans la vie civile qu'il convient d'appeler "génération Christian Blanc". A toute la communauté Assomptionniste ainsi qu'à toute sa famille, nous adressons nos sincères condoléances en leur rassurant de notre prière pour le repos de ce courageux et joyeux serviteur de Dieu.
 

Mbusa Kahundira Faustin (Rennes-France

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *