Décès du C.T TSASA BUEDE Secrétaire Général de l’ISP Butembo

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

La communauté Intellectuelle Beniluberois vient de perdre le leur, du nom de TSASA BUEDE TSIKU Barthélemy, Secrétaire Général à l’ISP Butembo connu sous le nom de « ISP Muhangi ».

Decestsasavivant00

                                                           R.I.P.

Feu C.T. TSASA BUEDE (3/10/1950- 9/11/2010) en complet safari lors d’une séance de défense des travaux dans la grande salle de l’UCG

Il était enseignant dans presque toutes les institutions académiques de Butembo, Beni et Goma.

Economiste, il était fier de dire à ses étudiants qu’il était Dircab, et Assistant du père de la comptabilité congolaise, Mr KINZONZI MUVUTUKIDI, à l’Université de Kinshasa.

A part l’enseignement, l’illustre disparu était gérant de l’ex BCA, Banque de Crédit Agricole. Il était une fois Président du ROTARY Club Butembo.

DecesTSASAcorps00

Les circonstances de sa mort ne sont pas encore élucidées, car il a été retrouvé mort enfermé dans sa maison où il vivait seul. Au matin du 9 novembre 2010, trouvant que la porte d’entrée était toujours fermée, un fait inhabituel, le domestique avait alerté les voisins pour forcer la porte. Ce qu’on craignait était déjà arrivé : C.T. était déjà mort ! De quoi est-il mort ? C’est ce que tous veulent savoir !

Une veillé mortuaire a été organisée à son domicile dans l’enclos de l’OCC à coté de la Station JERRY SON sur Boulevard Avenue Président de la République.

DecesTSASAcercueil00

 

                   DecesTSASAcroix00 

 

par Kakule Mathe de Beni-Lubero Online

 

Hommage du Rotary Club Butembo à Feu TSASA BARTHOS

 

Monsieur le Maire de la Ville de Butembo

Monsieur les Bourgmestres des Communes à Butembo

Mesdames, monsieur les membres du comité de sécurité de la ville de Butembo

Mesdames, monsieur les membres des Corps Scientifiques et académiques des IESU

Aux membres de la famille biologique de Tsasa Barthélemy

Aux amis Rotariens et Rotaractiens

Camarades étudiants

 

Permettez qu’en ce moment de chagrin je puisse, au nom du Rotary Club de Butembo, partager avec vous quelques leçons apprises aux cours de la vie passée ensemble en compagnie de l’amis Barthos. En fait c’est depuis 1990 que nous connaissons Tsasa Bwede Barthelemy avec lequel nous avons participé à la genèse de certains projets ici à Butembo et environ, dont les résultats sont plus que satisfaisants

Tous, nous mourrons un jour, mais toutes les morts n’ont pas la même signification. Celle de notre ami Barthélemy nous pèse parce que comme Rotarien, il a été de tous les fronts pour le service et par le service enfin que le monde soit de moins en moins animal et de plus en plus humain.

Oui, le service à autrui a été le cheval de batail du Rotarien TSASA BUEDE BARTHELEMY alias BRTHOS pour les intimes. Il a été parmi les 28 premiers membres fondateurs du Club Rotary de Butembo dès 1992 jusqu’à l’acquisition de la charte en 1994 des mains du PDG Guy Sals de Lubumbashi et Pierre Sende de Yaundé.

Il a servit le club une fois comme trésorier du Club, deux fois comme secrétaire du club, deux fois comme Président du club, remplissant selon ses forces les obligations qui l’engageaient à savoir la Promotion de la Paix et l’attente mondiale entre les peuples, le service, l’attention aux vulnérables, la protection de l’environnement pour les générations futures…

Voilà ce qui motivait les actions et l’engagement des Rotariens comme Ami TSASA BARTHOS

 Le Rotary International n’étant ni une secte, ni une religion, ni un mouvement politique, mais un lieu de partage de l’avoir, ceci pour que l’humanité s’exprime dans le meilleur qui réside en chacun d’entre les hommes et femmes de notre temps, il nous a donné des occasions de services pour l’intérêt général.

C’est tout ceci que notre ami TSASA a essayé de faire dans ses relations de service, relations d’affaire et relation d’amitiés. En cela aussi quatre questions le préoccupaient dans son agir ; Nous vous les propose aussi, un peu comme son testament moral, dans ce monde où nous aussitôt partout au désarmement moral. Ce testament moral s’adresse tout particulièrement à tous les rotariens d’aujourd’hui et de toujours ainsi qu’à toutes les femmes et les hommes de bonne volonté présents ici ou ailleurs et tous ceux qui se sentent interpelés par cette mort :

Dans tous ce que nous pensons, disons et faisons :

         Est-ce conforme à la vérité ?

         Est-ce profitable à tous les intéressés ?

         Est-ce loyal de part et d’autre entre les parties impliquées ?

         Est-ce susceptible de favoriser les bonnes relations amicales, fraternelles et la paix ?

Lorsqu’on applique ce critère des quatre questions dans sa vie on ne peu qu’être exceptionnel comme notre ami TSASA ; et voila pourquoi la mort de TSASA a une grande signification pour les Rotariens d’aujourd’hui ou de demain… Lui au mois a su donner un sens à sa vie et c’est pour cela que sa mort a aussi un sens qu’il peut nous transmettre. Car en effet, celui qui n’a jamais donné un sens à sa vie ne peut pas donner un sens à sa mort.

Voila encore une fois pourquoi toutes les morts n’ont pas la même signification et pourquoi celle de l’Ami BARTHOS en a certainement une pour nous tous ici réunis chacun selon le lien qu’il a pu tisser avec lui.

Prolongeant la pensée de Saint Augustin pleurant sa mère Monique je voudrai en finissant répéter que « la perte d’un être cher ne devrait pas nous faire oublier la chance que nous avons eu à le connaître et les meilleurs moments que nous avons passé ensemble » en nous préoccupant des autres.

Que sont âme repose en paix et que la terre de nos ancêtres l’accueille doucement et légèrement! 

PP et PHF Mundama Jean Paul

Butembo

©Beni-Lubero Online 

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *