DECLARATION DE LA COMMUNAUTE YIRA FACE A L’INSECURITE GRANDISSANTE DANS LES VILLAGES, CITES ET VILLES DE BENI LUBERO

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Nous, membres du Conseil Culturel du KYAGHANDA asbl « Obughuma bw’aba YIRA », réunis en session ordinaire dans l’agglomération de KASINDI/LUBIRIHA, venons, encore une fois, de réaliser avec amertume le regain de l’insécurité dans les villages , cités et villes de Beni et Lubero caractérisée par des tueries, des enlèvements, des viols, des vols, des pillages, des braquages et kidnapping et des incendies des maisons et véhicules des innocents,…

Pour rappel au seul mois d’octobre en cours, nous venons de déplorer respectivement : En territoire de Beni, l’enlèvement des serviteurs de Dieu, les Pères Assomptionnistes Anselme WASUKUNDI, NDULANI Jean Pierre et KISUGHU Edmond, tous de la paroisse de MBAU la nuit du 19 au 20 octobre courant ;   en Territoire de Lubero, Mr KAMBERE KITSA Evariste tué le 15 octobre à Mighombwe ;  En ville de Butembo, l’assassinat du taximan KASEREKA KIMANUKA Eric abattu froidement à Katsya la soirée du 14 octobre, le fusillade de Mr KASEREKA MASUMBUKO le 9 octobre au Quartier Biondi, la découverte macabre du corps du regretté KASEREKA KYOSE Charles de Vulamba en date du 5 octobre, … pour ne citer que ceux-là.

C’est pourquoi à cet instant nous voulons nous adresser à tous ceux qui ont des responsabilités dans l’appareil de l’Etat, du Gouvernement, de la Chambre des Sénateurs, de l’Assemblée des Parlementaires, de l’Armée et de la Police nationale, de l’Administration de la Province du Nord-Kivu, des Villes, Territoires et Pouvoir Coutumier, ainsi que la Communauté Internationale représentée par la MONUSCO et enfin à tous les citoyens congolais en disant que trop c’est trop. Nous leur rappelons qu’ils doivent enfin agir car le sang du Muyira n’à que trop couler.

Qu’avons-nous donc fait pour mériter cette méchanceté intarissable ? Comment comprendre que les autorités censées assurer la sécurité des citoyens et de leurs biens observent impuissamment cet holocauste ? Qu’attendent-elles pour finalement être sensible à ce drame ?

La communauté Yira considère que toutes ces exactions seraient savamment planifiées aux fins d’extermination, d’intimidation et d’occupation de nos terres.

Conscient que tous ces malfrats, apparaissant sous différents noms (CNDP, M23, FDLR, ADF/NALU, Mai-mai,…) et surgissant de tous les coins obéissent à un seul maître et visent un seul objectif, L’OCCUPATION DE L’ESPACE YIRA.

Au demeurant, nous voulons attirer l’attention de tout et chacun, tout muyira où qu’il soit et qui qu’il soit de la gravité de la situation et de l’urgence de la solidarité communautaire afin de pouvoir barrer la route à ce projet diabolique qui ne pourra épargner personne.

Aux autorités politico-administratives et à la communauté internationale nous leur recommandons d’assumer avec responsabilité les rôles qui sont les leurs de peur d’être traiter de complicité avec l’ennemi et d’amener la population civile à une auto prise en charge.

Revenant à l’enlèvement des Prêtres de la paroisse de Mbau, nous considèrons cet acte de sabotage de haute portée, de provocation de notre communauté Yira et exigeons leur libération immédiate et sans condition tout en mettant en garde ces inciviques ainsi que leurs complices.

 

Fait à Lubiriha, le 22/10/2012

 

Pour la Communauté Yira

Jackson KALENGERO      

Secrétaire Général du Comité Culturel

Téléphone : +243993520195

MUHINDO KITSONGO Wa Mbeho

Président du Conseil Culturel

 

 

 

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *