Déclaration finale de la 3ème Session du Conseil Culturel 2012-2013 de la Communauté Yira

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Il s’est tenu une réunion de la troisième Session Ordinaire du Conseil Culturel de la Communauté Yira à Vitungwe, chef-lieu du groupement Bunyuka en Chefferie des Bashu, territoire de Beni, Province du Nord-Kivu/ RDC, du 6 au 7 Avril 2013. Plusieurs points ont été traités à savoir les préparatifs de la 6ème Conférence International Culturelle, Économique et Sociale de la Communauté Yira (KYONDO 2013), l’Opération « Kighona » appel de fonds pour la promotion de la culture Yira et l’implication de la communauté Yira dans la sécurité de la Province de l’Est de la RDC. Ayant constaté les menaces sécuritaires qui pèsent ces derniers temps sur l’ensemble de la Province du Nord-Kivu, la Communauté yira réunie au sein de l’Association Culturelle Kyaghanda asbl « Obughuma bw’aba Yira » a publié la déclaration suivante :

 DECLARATION DE LA COMMUNAUTE YIRA AUX ASSISES DU CONSEIL CULTUREL DE VITUNGWE/BUNYUKA DU 6 AU 7 AVRIL 2013

Nous, déléguées de la communauté Yira, issus des différents clans, des Vyaghanda et des forces sociales et économiques en présence (FEC, Eglises, Société Civile), réunis en 3ème Session Ordinaire 2012-2013 au Centre Mon Beau Village de Vithungwe / BUNYUKA, avons passé en revue la situation sécuritaire de plus à plus préoccupante, caractérisée par des tueries, enlèvement, kidnapping, massacres, braquages, vols, viols… à l’Est de la RDC en général et au Nord-Kivu en particulier;

A cet effet, nous saluons la résolution 2098 du Conseil de Sécurité de l’ONU qui consiste à déployer les brigades spécialisés pour éradiquer tous les groupes armés négatifs tant nationaux qu’étrangers ;

Nous attirons l’attention du Conseil de Sécurité de l’ONU sur les actions qu’entreprennent actuellement le Rwanda et l’Ouganda visant à faire échec au processus de traque des forces négatives a l Est du pays par la brigade spécialisée de l’ONU. En effet, la nuit du lundi à mardi 02 avril courant, entre 21h30 et 1h00, environs deux bataillons-RDF, en provenance du RWANDA, ont franchi la frontière par GASIZI (Territoire de NYIRAGONGO) pour BUKINA (Territoire de RUTSHURU), en direction de RUMANGABO, Quartier Général du M23 pour attaquer, conquérir et réoccuper la ville de Goma; la même nuit, plus d’une Brigade-UPDF, en provenance de l’OUGANDA, a franchi la frontière Congolo-Ougandaise pour rejoindre le M23 à BUNAGANA (Territoire de RUTSHURU) pour attaquer l’axe Rwindi – Kanyabayonga – Butembo – Beni. Et tout cela, en violation flagrante de divers accords, pactes et autres textes internationaux dont sont signataires ces deux États voisins;

Nous prévenons le Gouvernement Congolais à s’abstenir de signer d’éventuels accords avec le M23 avant et après l’arrivée de la brigade d’intervention de l’ONU, des accords pouvant faciliter d’intégrer dans l’armée et les institutions politiques, cela serait dangereux pour la consolidation de la paix et de la sécurité en province;

Considérant que les troupes des FARDC et les autres services de sécurité ont longtemps duré dans l’Est du Congo, nous exhortons au Gouvernement d’accélérer le processus de relève des éléments des FARDC de l’Est vers l’Ouest du pays et la reforme de l’armée nationale et des services de sécurité. Ainsi, le Kyaghanda lance un appel à la jeunesse de s’enrôler massivement dans l’armée républicaine.

Le Kyaghanda Yira encourage le Gouvernement à procéder d’urgence au recensement de la population en vu de limiter les infiltrations intempestives des étrangers.

Le Kyaghanda Yira appelle les groupes armés auteurs des kidnappings des innocents, au bon sens et les invite à procéder à la libération immédiate des otages tels que Dr MUKONGOMA, les trois Prêtres Assomptionnistes de la Paroisse de Mbau ainsi que les autres civiles.

Le Kyaghanda Yira attire l’attention de l’opinion locale, nationale et internationale sur la survenue d’une autre forme de guerre visant à réduire au rabais ou de détruire le système éducatif en milieu Yira. Cela s’observe à travers les nombreux actes de sabotage consistant au pillage et incendies de la documentation, des titres scolaires ainsi que des matériels didactiques dans plusieurs entités du Sud de Lubero (30 écoles pour l’année 2012 et 15 écoles pour l’année en cours).

L’association culturelle Kyaghanda Yira exprime sa profonde préoccupation au sujet des tensions de plus à plus perceptibles en ces jours entre les retournés et la population autochtone dans les localités de Luhanga et Lusuli respectivement en groupement Itala et Tama en chefferie de Batangi et Bamate dans le territoire de Lubero. Elle en exige de ce fait l’implication urgente des autorités provinciales et nationales pour prévenir le pire.

En mémoire des victimes de 20 ans de guerre au Nord Kivu en général et du 15ieme anniversaire de massacre des civils à Kikyo en Ville de Butembo en particulier, le Kyaghanda Yira appelle a toute la population d`observer une journée de deuil ce Lundi 15 Avril 2013.

                                              Fait à Vithungwe/BUNYUKA, le 07 Avril 2013

                                                 Pour le Conseil Culturel

 

Jules KASEREKA NYENZE NGULU                                                                           MUHINDO KITSONGO WA MBEHO

 

Président du Kyaghanda Territoire de Beni                              Président  du Conseil Culturel  

 

00CC_1

 

00CC_22 

 

Edgar Mateso

Vitungwe

©Benilubero Online

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *