Dépêche ! A Beni, des militaires Fardc envahissent boutiques et magasins pour acheter des machettes

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Quelque chose d’alarmant est en train de se préparer contre les populations du Grand-Nord. C’est le résumé de plusieurs coups de fil que nous venons de recevoir de Beni. Depuis une semaine, les nouveaux militaires déployés dans la région passent les uns après les autres de magasin à magasin pour acheter les machettes. On les reconnaît facilement, du fait qu’ils ne parlent pas beaucoup. Ils portent la tenue des Fardc et sont munis chacun d’un fusil. Ils s’expriment difficilement en swahili. Cela se fait au su et au vu de tout le monde. Un membre de l’ANR contacté par Benilubero confirme les faits. En tout cas, ce même mouvement s’observe aussi dans des villages et recoins du territoire, comme par exemple à Kyavinyonge.

A en croire nos sources, il n’y a presque plus de machettes dans les magasins à Beni. La question que la population se pose en ce moment est de savoir en quoi vont servir ces machettes ? Les commentaires vont dans tous les sens. Certains pensent que ces militaires sont du groupe des égorgeurs qui occupent désormais les terres d’où ont été chassées les populations depuis que les massacres ont commencé. Et donc, ils viennent se ravitailler pour cultiver leurs champs. D’autres par contre craignent un massacre qui se profile à l’horizon. Car, disent-ils, souvent des massacres sont précédés par l’achat ou le trafic d’armes blanches notamment par des ONG. L’ennemi aurait-il changé de stratégie d’approvisionnement ou de livraison ?

Il n’y a pas de fumée sans feu. Nous en appelons aux autorités et à la Monusco de diligenter une enquête pour éclairer sans tarder l’opinion sur les objectifs de l’achat et de l’usage de ces machettes par les militaires.

©Beni-Lubero Online.

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*