Des Tracts Attribués aux ADF/NALU à la une à BENI

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail
Un tract de deux pages  daté du 23 juillet dernier et attribué aux ADF-NALU circule dans la ville de Beni et la cité d’Oïcha. La source de ce tract est un Congolais qui raconte avoir été otage des ADF/NALU. Pour sa libération, les ADF/NALU lui auraient dit de déposer leur tract à la radio Moto d’Oïcha pour large diffusion avec comme consigne que s’il ne remplissait pas cette mission, il serait de nouveau appréhender par ses ravisseurs qui le tenaient à l’oeil. Cet otage avait ainsi fidèlement ou servilement exécuté la mission lui attribuée par ses ravisseurs. Le tract a déjà été lu sur plusieurs radios de Beni et d’Oïcha.  L’heure est maintenant à son interpretation pour savoir qui croire entre les Fardc et les ADF-NALU présumés auteurs du tract.
.
Le tract est écrit en swahili de l’Afrique de l’Est.  A travers ce tract, les Rebelles Ougandais dénoncent un carnage de la part de l’armée régulière congolaise et qualifient les Dirigeants Congolais d’hypocrites. Selon le tract, la population innocente est celle qui paie le lourd tribut des actes de vandalisme des éléments de l’armée Congolaise prétextant faire la chasse aux ADF/NALU, et ce, en violation flagrante des Accords signés entre les ADF/NALU et tous les Présidents Congolais depuis MOBUTU jusqu’à Joseph KABILA.
A en croire le tract, au moins 70 personnes ont été tuées par les FARDC depuis le déclenchement des Opérations Ruwenzori jusqu’au 23 juillet, soit à moins d’un mois. Parmi ces innocents, 23 enfants, 35 femmes des militaires-FARDC, 9 femmes des ADF-NALU et leurs fillettes de moins de 10 ans.
 
A travers le tract, les ADF-NALU se déclarent vivre en paix avec la population du Territoire de Beni. Ils défient leurs détracteurs qui ne chercheraientnt qu’à les exterminer pour des motifs injustes. Ils ajoutent que leur présence au Congo date de 1960 et n’ont jamais été nuisibles aux civils congolais. Ils dénoncent les influences du Dictateur MUSEVENI ainsi que son complice Joseph KABILA qui les attaquent sans raison et qui ne pourront en aucun cas les vaincre, Dieu luttant à leur côté. 
Toutes les attaques contre les Civils, les actes de pillage et autres exactions seraient bien l’œuvre des militaires Congolais qui chercheraient à ternir inutilement leur image, martèlent les ADF-NALU du tract qui appellent la population à se méfier de Fardc tueurs des civils innocents.
 .
Ce  tract qui n’a qu’une valeur de tract reprend quelques thèmes que les medias à la solde de l’occupant véhiculaient déjà depuis quelques jours, à savoir, faire remonter l’ existence des ADF/NALU en Territoire de Beni à 1960, prétendre à une coexistence pacifique entre les ADF/NALU et les congolais, et insister sur la religion musulmane des ADF/NALU. 
 
L’apparition du tract la veille de l’arrivée à Beni de la forte délégation gouvernementale conduite par le Ministre de la Défense Charles MWANDO SIMBA, accompagné par le Général Didier ETUMBA, Chef d’Etat Major des FARDC,  du Général MAYALA VAINQUEUR (Commandant 8e Région Militaire/Nord Kivu) ainsi que Claude KIFWA (Commandant 9e Région Militaire/Province Orientale). Il se pourrait que les ADF-NALU cherchent à décrocher un dialogue avec Kinshasa comme celui qui a porté bonheur au CNDP. 

Aussi, le fait que les autorités militaires arrivent à Beni pour des réunions avec des conseils de securité après  que les ADF-NALU aient repris toute leur capacité de nuisance, allant jusqu’à bloquer la circulation sur  plusieurs axes routiers reliant le Congo à l’Ouganda (exemple de l’axe Mbau-Kamango) rappelle les victoires écrasantes du CNDP contre les FARDC au Nord-Kivu, lesquelles victoires poussaient Kinshasa aux négociations ayant abouti au fait accompli de l’occupation militaire du Nord-Kivu par le CNDP habillé en FARDC.  Va-t-on assister à l’habillage des ADF-NALU en  tenue militaire Fardc ?   Attendons voir si Kinshasa va opter pour le dialogue avec les ADF-NALU ou pour la poursuite de la guerre cette fois-ci avec un plan de protection des civils.

.
 Si Kinshasa opte pour le dialogue avec les ADF-NALU ceux qui voient la réédition du schéma de la guerre contre le CNDP auraient raison de voir dans les violences actuelles contre les populations congolaises, une façon de les préparer aux négociations avec les ADF-NALU pour avoir la paix ! Le tract est explicite. Selon le tract, les Fardc ne vaincront jamais les ADF/NALU ! Aujourd’hui, les ADF-NALU sont en position de force en Territoire de Beni comment l’indiquent toutes les sources indépendantes.
.
Quand on se rappelle qu’avant les opérations Ruwenzori en Territoire de Beni, des clandestins armés entraient au Congo nuit et au jour au vu et au su des autorités congolaises et des Fardc issus du CNDP, on conclut que les ADF-NALU sont des retournés de l’Ouganda installés par l’ennemi en Territoire de Beni pour une occupation militaire. Les déplacés eux-mêmes avaient déjà rapporté qu’il n’y a jamais eu de combat rangé entre les Fardc et les ADF-NALU dans le secteur Beni-Mbau. Les opérations Ruwenzori selon le bilan des populations congolaises avaient comme cible les populations civiles. L’ennemi voulait s’assurer de la présence ou non des Mai-Mai ou d’autres groupes armés pouvant s’attaquer aux retournés de l’Ouganda en Territoire de Beni. N’ayant rien trouvé, les opérations ont pris fin, les ADF-NALU ont pris position avec plus de force qu’auparavant. Et c’est ce temps qu’a choisi Kinshasa pour envoyer les autorités militaires du pays sur terrain. En attendant de savoir ce qu’elles vont décider, les analystes pensent que , les stratèges de l’occupation en cours , se rappelant bien qu’au plus fort de l’agression rwando-ougandaise, les ougandais étaient plus ou moins bien acceptés à Beni-Lubero que les rwandais, voudraient réessayer cette stratégie peu importe si les congolais savent déjà qu’il n’y a pas de différence entre occupation rwandaise et occupation ougandaise. On assisterait ainsi à un dialogue entre Kinshasa et les ADF-NALU qui aboutirait au passage du Territoire de Beni sous un commandement militaire ougandais ! Autrement dit, ceux qu’on appelle ADF-NALU aujourd’hui ne seraient que des retournés de l’Ouganda qui utiliseraient l’étiquette ADF-NALU comme alibi d’occuper des terres autour du Massif du Ruwenzori !
 
 
Obède Bahati
Beni
©Beni-Lubero Online
Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*