Description de la tragédie policière de ces deux jours à Butembo

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

FORCES VIVES DE LA REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO
SOCIETE CIVILE DU NORD-KIVU
COORDINATION URBAINE DE BUTEMBO
Contact : +243 994 307 066, 893448096
Contact : e-mail : societecivilebutembo@gmail.com

ATTAQUE DE LA RESIDENCE DES PRETRES DE LA PAROISSE UNIVERSITAIRE SAINT CYRILLE D’ALEXANDRIE DE L’UNIVERSITE CATHOLIQUE DU GRABEN (U.C.G)

La nuit de vendredi à samedi 9 septembre 2017, des bandits en armes blanches et à feu ont fait incursion dans la communauté sacerdotale de la Paroisse Saint Cyrille d’Alexandrie de l’UCG autour de 00 heure.

Ils ont d’abord ligoté le gardien non armé et la sentinelle, avant de casser la porte où loge l’Abbé Professeur Muhindo Malonga Télesphore, président de la coordination urbaine de la Société Civile de Butembo. Ayant constaté son absence (parce qu’il n’est pas sur place), ils ont commencé à le chercher dans d’autres chambres de la paroisse. C’est ainsi qu’ils ont saccagé le bureau paroissial, le bureau du Recteur et la chambre de l’Abbé Professeur Athanase Waswandi. Ce dernier a été cueilli de son lit, ligoté, tabassé et blessé à la partie arrière de sa tête. Puis ils l’ont pris avec eux dans leur véhicule et sont partis.
Au bureau paroissial, ils ont emporté plusieurs biens matériels entre autre un ordinateur et une camera, de l’argent… puis ont dispersé sur le pavé, plusieurs documents de la paroisse.

En cours de route, l’Abbé Professeur a réussi à s’échapper de manière miraculeuse et est revenu avec une fracture à son bras gauche. Il a été conduit au Centre Hospitalier de Matanda.

Signalons cependant que la même nuit la Police est arrivée sur le lieu du drame après la sortie des malfrats et s’est limitée à constater les faits comme tout le monde.

Toutefois, vers 9 heures les OPJ de la PNC, de l’auditorat et le Magistrat du Parquet se sont présentés accompagnés du Bourgmestre de la Commune Kimemi pour des enquêtes avant d’être rejoints, une heure plus tard, par le Maire de Butembo et son Adjoint. De manière urgente, une réunion de sécurité a été organisée sur place.
Au sortir de ces assises, les étudiants qui venaient de s’attrouper dans les enceintes où s’est tenue cette réunion d’urgence ont séquestré le Maire de Butembo et son équipe lui exigeant de signer sa démission. C’est grâce à l’intervention urgente de la et musclée de la Police que ce dernier a été sauvé de justesse.
Au cours de cette intervention, la Police a arrêté quelques étudiants et deux professeurs, dont Roger Mwanawavene et Emmanuel Musongora, qui ont été relâchés plus tard dans la soirée. Ces altercations ont été à la base d’une paralysie momentanée des activités au centre ville de Butembo.

Visiblement, cette incursion visait la personne de l’Abbé Muhindo Malonga Télésphore, un acte qui s’inscrit dans la suite des menaces ciblées contre les acteurs de la société civile de Butembo depuis son Assemblée Extraordinaire du 18 Aout 2017, à l’issu de la quelle les forces vives de Butembo avaient exigé la démission des autorités administratives et sécuritaires manifestement incapables de mettre fin à l’hémorragie insécuritaire qui a durée plus de dix mois en ville de Butembo. Depuis lors, les réunions de sécurité se multiplient autour du Maire désavoué par la population, non pour mettre fin à l’insécurité grandissante et permanente, mais pour traquer ceux qui la dénoncent. Certains vont jusqu’à subir des menaces de mort et/ou d’arrestation. Cette façon d’agir frise une certaine complicité dans le chef des membres du comité de sécurité.

Fait à Butembo, le 09 septembre 2017

Pour la Coordination Urbaine de la Société Civile de Butembo
Van GERMAIN KATSIWA
Rapporteur Général

©Beni-Lubero Online.

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *