Deux heures de tête à tête Kabila – Jeunesse LUCHA à Goma

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

lucha 2

Le chef de l’Etat congolais a offert une audience aux jeunes du mouvement Lutte pour le Changement, LUCHA en sigle, en cette journée de jeudi 18 août 2016, à Goma. C’est au niveau du bureau du Gouvernorat du Nord-Kivu que cette entrevue a eu lieu, donnant une occasion à 47 jeunes de ce mouvement pour échanger face à face avec le président de la République, pendant environ deux heures.

Plusieurs questions cruciales relatives à l’état de la Nation dans le contexte du moment ont été abordées, dont l’insécurité et les massacres des civiles à Beni et l’organisation des élections, sans oublier le dossier des membres de la LUCHA se trouvant aux arrêts à Kinshasa.

ob_7c128c_kabila

S’agissant de la question des massacres de Beni, la jeunesse de la LUCHA a stigmatisé les faits en présentant tous leurs caractères odieux. En réponse, le président a signifié que le Gouvernement et l’armée sont en train de faire de leur mieux pour « sécuriser » la population. Il a ajouté que les FARDC font face à « une guerre asymétrique » imposée par les ADF, selon le terme qu’a utilisé le chef de l’Etat lui-même.

Abordant la discussion concernant la perspective des prochaines élections, les 47 jeunes de la LUCHA ont fait voir au chef de l’Etat que l’organisation des élections dans le délai constitutionnel est encore possible. Cette vaillante jeunesse a tenu à souligner que ce respect du cadre de la loi préserverait le pays du risque de pouvoir sombrer dans le chaos. Joseph Kabila, quant à lui, a indiqué qu’il y aura élection, mais sans aucune précision de date, en ajoutant qu’il n’est pas tout de même question d’organiser ces élections juste pour la bonne forme. L’interprétation de ce dernier volet fait assez comprendre qu’il est incertain, selon le chef de l’Etat, que les élections soient organisées endéans la fin du prochain mois de décembre.

Au sujet des membres de la LUCHA écroués à Kinshasa, le président promet leur libération imminente.

Entretemps, pour d’autres affaires spécifiques aux idéaux et aux objectifs du mouvement LUCHA les 47 jeunes ont tout simplement réaffirmés avec détermination toutes leurs révendications qu’ils n’ont cessé d’exposer comme motif d’existence de ce mouvement, la LUCHA.

Olivier KELEKELE

©Beni-Lubero Online.

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *