DIALOGUE NATIONAL : KAMERHE DANS UN JEU D’AMBIGÜITÉ ET DE HAUTE TRAHISON

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Au départ, le président de l’UNC avait surpris désagréablement tous ses prétendus collègues de l’opposition radicale par sa décision unilatérale de participer au Dialogue National, et ce, contre l’option desdits collègues.

Ce 12 septembre 2016, le « Joker » de l’UNC réserve une nouvelle surprise aux opinions: Vital KAMERHE signe un lopposition-suspend-sa-part-dans-dialoguecommuniqué annonçant la suspension de la participation de l’opposition au dialogue national.Il accuse le camp présidentiel d’être responsable de la crise politique dont le climat obscurcit l’avenir de la Nation. « Nous ne reviendrons pas tant que la priorité ne sera pas l’organisation de la présidentielle », déclare-t-il.

Par ailleurs, Monsieur KAMERHE demande à la communauté internationale de faire respecter la résolution 2277 du Conseil de Sécurité des Nations Unies.

Le camp présidentiel n’est pas resté sans réponse à cet acte. En effet, Léonard Shé OKITUNDU, porte-parole de la délégation de la Majorité Présidentielle stipule qu’il s’agit d’une « tactique de négociation ». Il en appelle au facilitateur de jouer son rôle.

En dépit de l’effort de justification qu’avancera Vital KAMERHE pour le cas échéant,

il est important de constater la manière dont Monsieur KAMERHE excelle un peu trop dans un jeu dont l’ambigüité devrait interpeller de plus en plus et de manière péjorative la conscience du peuple sur sa personne. Toutes les démarches du leader de l’UNC voilent mal son excès de recherche de soi-même, son ambition à se placer à la marge de l’appréciation des communs de mortel, une course au pouvoir aveuglé par un égoïsme et un opportunisme dont l’issue ne sera autre que de se noyer soi-même dans le rang des prédateurs que toute la Nation jure mettre hors d’état de nuire par tous les moyens possibles. Bref, c’est le prototype de défenseur et de protecteur du pouvoir de Joseph KABILA dont il n’a jamais cessé de partager le délice.

On peut aisément comprendre que, finalement, beaucoup de compatriotes, beaucoup de leaders, ne sont pas vraiment ce qu’ils s’efforcent à paraître devant la Nation. Et, à ce titre, Vital KAMERHE n’est nullement le héro que bien des opinions non averties seront tentées de le croire être par ce geste qu’il vient de poser. Il sied plutôt de surveiller désormais ses « pas » de plus près, car il y aurait vraiment lieu de redouter que le « jongleur » de l’opposition congolaise se soit ainsi lancé dans un nouveau coup bas contre la véritable opposition; car, tout compte fait, on comprend davantage que c’est pour une telle mission que le président Kabila doit l’avoir « apparemment » détaché de son cercle pour devenir un produit corrosif au sein de l’opposition.

Or, le peuple n’est pas dupe!…

Il y a lieu de dénoncer ce jeu malsain qui porte à détourner l’attention des opinions sur le véritable problème du moment qui demeure le génocide à l’Est de la RD Congo comme arme politique du pouvoir en place. De ce fait, BLO ne cessera point d’interpeller chaque congolais qu’actuellement le sort qui déterminera l’avenir de la RD Congo en tant que Nation est en train de se jouer à l’Est du pays, et que la plupart des phénomènes et événements politiques entretenus à Kinshasa ne sont que des jeux de distraction du pouvoir en place visant à poignarder le peuple et la Nation au dos.

Bientôt le dossier complet de cette mise en scène sur BLO.

Patrick SHINDANO
Kinshasa.

« On comprend ainsi le grave danger de toute rallonge au pouvoir de Joseph Kabila. Les congolais dignes de ce nom doivent refuser toute forme de transition. En effet, au vu de ce qui se passe au Kivu-Ituri, toute transition au-delà de décembre 2016, donnerait du temps et des moyens au gouvernement congolais qui est, de toute évidence, complice de l’occupation rwandaise du Kivu-Ituri en cours » (Père Vincent MACHOZI, le 19 mars 2016, parole qui a valu son assassinat le jour suivant).

©Beni-Lubero Online.

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *