On a cru longtemps qu'il était congolais, Iturien; pourtant c'est un Rwandais qui se fait également Belge: l'Ituri n'est pas une concession des prédateurs

Alerte!!! Djugu: Les représentants politiques des envahisseurs Rwandais en Ituri se pointent déjà sur la scène

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

C’est tout de même un courage à admirer. Mais plus que tout, c’est une moquerie et un sabotage. Une personne qui, avec toute sa famille, a renié son appartenance congolaise et surtout « Iturienne », se pointe comme candidat Député au nom d’un peuple dont il nie valeur.


Pendant plusieurs années, sous la deuxième République, le peuple de l’Ituri croyait que Monsieur BUSERUKA GACEBA Claude et toute sa famille biologique étaient des congolais, en l’occurrence des fils de l’Ituri. Cependant, en 1994, lorsque le Front Patriotique Rwandais, FPR en sigle, prit le pouvoir au Rwandais, les concernés ont préféré laisser tomber le voile, en regagnant (pour les uns) la patrie-mère, le Rwanda, ou en y rattachant ouvertement ses intérêts (pour les autres). Dès lors, la famille Buseruka Gaceba a démontré une métamorphose très profonde en changeant intégralement son attitude. Et, au moment où ses enfants allaient réapparaître en Ituri avec l’avènement de l’AFDL, bien sûr portés sur les ailes des rwandais qui soutenaient cette expédition militaire, ce n’est plus en qualité de simple compatriotes que les fameux Buseruka devaient se manifester: le sentiment de fraternité qu’ils entretenaient autrefois avec les « Ituriens » s’est vite transformé en celui de colonisateur, d’agresseur, d’envahisseur, de prédateur.


Et, comme la troisième République devait vite confirmer une usurpation du pouvoir à la tête de la RDCongo par des marionnettes Rwandaises, en la personne de l’actuel chef de l’Etat qui, dans toutes ses manifestations s’est explicitement défini plus comme Rwandais que congolais, c’est alors que les Buseruka auront l’opportunité d’atteindre l’apogée de leur mépris et moquerie en l’endroit des Ituriens qui leur ont été généreux plusieurs années durant, en prenant part de manière scandaleuse aux actions de prédation cynique de la famille Kabila en Ituri. C’est bien cette famille Buseruka qui a prêté une main vigoureuse à Monsieur SAIDI, le frère de Joseph Kabila, pour piller systématiquement les recettes publiques aux postes douaniers de Mahagi et d’Aru au cours de ces dernières années, occasionnant un manque à ganger mensuel d’au moins 500 milles dollars américains pour chacun de ces deux postes rien qu’en rapport avec l’importation du carburant. C’est un fait connu de tout le monde en Ituri.


N’est-ce pas que prétendre qu’une telle famille pourrait aller défendre le peuple Iturien, en l’occurrence le territoire de Djugu, au Parlement national, apparaît clairement comme si elle crachait sur ce misérable peuple qui supporte avec beaucoup de peine une telle trahison de la part d’une famille qu’il a nourrie et protégée pendant plusieurs années.


Bien plus, Buseruka Gaceba Claude surgit aujourd’hui sur la scène iturienne un peu comme du cheveu dans la soupe, après avoir opté depuis quelques années pour la nationalité belge. D’ailleurs, au moment où il se présente pour introduire sa candidature comme Député National au compte de la circonscription de Djugu, en Ituri, il vient fraichement de Bruxelles. Et nul ne peut vraiment déterminer honnêtement s’il a été authentiquement enrôlé ou pas; et s’il a été enrôlé, il l’a fait dans quelle condition? La réponse qui ne présente aucun risque de se tromper proviendra évidemment du fait que le Rwanda a été doté des machines d’enrôlement congolais autant ou même plus que les provinces de l’intérieur de la RDC.


En bref, la candidature de Monsieur Buseruka Gaceba Claude comme future Député national de Djugu est non seulement une usurpation des droits des autochtones de Djugu, car le concerné est un Belgo-Rwandais (il l’a bien prouvé à son sujet), pendant que toute sa famille est carrément rwandaise; mais encore il faut reconnaître que cet acte est une véritable injure en l’endroit des Ituriens en général, et des ressortissants de Djugu en particulier. Tout se passe comme si les Hema, les Lendu, les Banyali, etc. de Djugu n’ont jamais envoyé des enfants congolais à l’école, et qui soient capables de monter à la tribune du palais du Peuple pour les défendre honnêtement devant la Nation congolaise. Les Ituriens ne sont pas des idiots pour tolérer une telle moquerie.


A tous les autres envahisseurs qui attendent emboîter le pas de ce type qui prétend leur ouvrir le chemin de cette aventure périlleuse, il est rappelé que l’Ituri n’est pas une poubelle où n’importe quelle ordure pourrait être lancée…

Alerte lancée par Amooti et Ngadjole
Bunia

©Beni-Lubero Online.

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Un commentaire

  1. La population de Djugu devra s’abstenir de voter pour un étranger. Il est grand temps que nous puissions hisser les patriotes au sommet de la nation. Les massacres des civils à Beni sont perpétrés sous la grande complicité des étrangers(Rwandais) qui sont dans les institutions de la républiques. Je m’assume, les preuves sont palpables. Débout Congolais…. Notre pays est en genou.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*