Dungu : Assassinat d

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail
Déployés à Dungu en Province Orientale pour sécuriser la population contre les rebelles ougandais de la LRA, certains Fardc s’acharnent contre la population de plusieurs manières : meurtres, vols, viols des femmes, et autres formes des tracasseries. Le moins que l’on puisse dire c’est que les Fardc au front de Dungu manquent de discipline au point que l’on se demande pour quelle mission ils ont été déployés dans la région. Etant au front, on s’attendrait à ce que les Fardc soient disciplinés, dotés des moyens de leur mission et mobilisés contre l’ennemi. Mais cela n’est pas le cas ! Les Fardc déambulent dans les quartiers où ils rançonnent les populations, violent les femmes, etc. Les congolais qui osent résister sont tout simplement abattus. La tragédie de ce matin en est une preuve ! Un jeune garçon d’une vingtaine d’années a été abattu à 6 km de Dungu sur la route d’Isiro par un militaire Fardc parce qu’il n’avait pas l’argent que le militaire lui demandait. Cet assassinat a provoqué la colère des habitants de Dungu qui ont barricadé toutes les rues principales de la cité de Dungu ce mardi 11 Août 2009 en signe de protestation.  
 

Entrée de DUNGU en Province Orientale
Selon les jeunes que nous avons trouvé sur la barrière érigée sur le pont de la rivière UYE qui mène vers l’Institut WANDO et l’aérodrome de Dungu, le militaire FARDC a tiré à bout portant sur le jeune qui conduisait une moto de marque SENKE avec à bord une maman. Ce militaire avait exigé une somme d’argent que le jeune motard n’a pas trouvé. Après une brève discussion entre le motard et le militaire, ce dernier a décidé de mettre fin à la vie du paisible citoyen. Comme si cela ne suffisait pas, le meurtrier a déshabillé la victime et l’a dépouillé de tous ses vêtements, laissant son cadavre nu sous le soleil ardent.  
Scandant des chansons de vengeance, les jeunes de Dungu ont allumé le feu sur le double pont érigé sur la rivière KIBALI, empêchant ainsi la population du Centre de Dungu de se rendre à l’hôpital général et d’accéder à la Cathédrale du Diocèse de Dungu-Doruma.
 
Interrogé par un journaliste d’une radio locale, le commandant des opérations de Dungu a rassuré à la population que le meurtrier a déjà été appréhendé et que justice serait faite. L’impunité tant décriée en R.D. Congo est certainement à la base de cette gâchette facile des militaires. On attend que la purge de Joseph Kabila atteigne sans tarder l’armée et la police où pullulent des malfrats impitoyables parmi les commandants comme les soldats de rang.
 
Eugide Lalé Mbunda
Envoyé spécial de DUNGU
©Beni-Lubero Online
Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *