ECHANGE DES VŒUX AU SEIN DE LA COMMUNUATE NANDE DE KINSHASA.

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail
La Communauté Nande de Kinshasa vient de célébrer, ce 15 janvier 2006, les manifestations d’échange des vœux du Nouvel an 2006 dans la salle des spectacles du Collège Boboto. Tout a commencé par un culte œcuménique centré sur l’action de grâce pour toutes les merveilles que Dieu ne cesse d’opérer parmi nous. Ce culte de reconnaissance a été présidé par Monsieur l’Abbé Liso-Liro et le Pasteur Wavomundu Mumbere, de la Communauté Baptiste du Kivu (CBK). Deux chorales ont conjointement animé ce culte à savoir : la Chorale Kyakakala, composée des jeunes catholiques et celle de la CBK.
 
Insistant sur la Parole de Dieu, les deux intervenants n’ont pas manqué de tirer les oreilles des participants pour leur lenteur de discerner les voies de Dieu dans leur vie quotidienne. Selon eux, Dieu nous a choyé mais nous ne savons pas profiter de ses grâces qu’Il nous octroie jour après jour, surtout dans notre contrée d’origine. Ils ont constaté que la jeunesse qui est l’avenir de demain semble être sacrifiée. Elle n’est pas visiblement intégrée dans les activités de la Communauté. Un autre problème à combattre est celui de la division au sein de la communauté. On sait seulement se minimiser au lieu de se soutenir. Ils ont conclu en nous révélant que Dieu n’a pas de pieds ni des mains, mais que ses pieds, ses mains, … c’est nous.  
 
Après ce culte oecuménique, le modérateur de la cérémonie, Madingo Tawite, a fait appel au Président de la Communauté Nande de Kinshasa, Monsieur Matendere et son comité, pour le mot de circonstance.
 
Avant de présenter son mot, le Président a demandé une minute de silence à l’honneur des toutes les victimes que nous avons enregistrées les années passées, surtout dans notre contrée d’origine. Le mot du Président a commencé par l’invitation à l’échange des voeux des vœux par un signe de salutation. Le Président de la Communauté a insisté entre autre sur l’amour et l’unité au sein de la Communauté. Il a interpellé les hommes politiques de la communauté et tous les membres de cette même communauté à ne pas investir dans les divisions au sein de la communauté surtout pendant ce temps des élections mais de rester unis comme des enfants d’un seul père. Pour lui, « Sikiri mo kirimu kine kyaghu ». Enfin, le Président a présenté tous les membres de la Communauté Nande qui travaillent dans les institutions de la  République.
 
Ces manifestations ont été agrémentées par des artistes musiciens nande, à savoir : Soki Swera, Kakule fils de l’Honorable Mudohu, Degli Kongoli et Juliette Malambo. Toutes ces présentations ont été conclues par le « Munde » du Ballet Nande. Le théâtre n’a pas été oublié. Un extrait de « A la barre » du Théâtre Lubwe a été interprété par Monsieur Tawite. Pendant plus ou moins trois heures, la Communauté Nande a passé un après-midi agréable qui, encore une fois lui a rappelé ses origines.
 
(Fr. KASOKO Jean-Guillaume, a.a. et KIZITO NGULIRAHI, a.a.)

.

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*