Emeutes à Masereka: 3 morts, incendie du bureau de poste

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Les armes ont crépité dans la grande agglomération de Masereka en Territoire de Lubero au cours de la journée de ce mercredi 17 novembre entre 9h00 et 15h00, heure locale, pour disperser des élèves de l’Institut Kitsimba en furie à la suite du décès mystérieux de leur camarade.

Tout est parti du décès de Mlle Kavira Kahamba de 5ième Secondaire, Humanités Pédagogiques de l’Institut Kitsimba. Elle était originaire du village de Kikenge. Comme elle n’était pas du tout malade, sa mort brusque a été mise sur le compte d’une veille dame soupçonnée de sorcière. Pris dans le tourbillon de cette grande émotion collective, les élèves de l’Institut Kitsimba avec ceux de l’Institut Adventiste de Vuhenwa ont mis en marche dans la matinée d’aujourd’hui une véritable chasse aux sorcières pour venger Feu Mlle Kavira Kahamba. Ils sont descendus au domicile de la vielle dame soupçonnée de sorcière avec l’intention de la mettre définitivement hors d’état de nuire.  Malgré tout, les fétiches ou gris-gris de la vieille dame soupçonnée de sorcière n’ont pas pu empêcher aux jeunes en colère de bruler son domicile, de la tuer, et de détruire tout ce qu’elle avait comme biens dans les parages. 

MaserekaItundulabest00

                                  Masereka: Avenue Itundula (Photo Archives BLO)

Alertée, les éléments de la Police Nationale Congolaise sont descendus sur le lieu pour disperser les élèves. Mauvaise décision surtout que la présence de ces policiers est accueillie sur place avec des sentiments partagés. Arrivés sur le lieu pour chasser des hommes en armes qui se faisaient passer pour Mai-Mai, ces policiers n’avaient tiré aucune balle comme les prétendus Mai-Mai qui seraient toujours sur les collines environnantes. Aujourd’hui, ces mêmes policiers ont tiré à balles réelles sur une foule d’une centaine d’élèves du secondaire en furie. Dans la débandade, un élève du nom de Sabuni est tombé sous les balles des policiers. Il est mort sur place. Feu Sabuni était en 5ième Année Secondaire, Humanités Pédagogiques de l’Institut Adventiste de Vuhenwa. Il était originaire du village de Vuliete Mahakwe. Un autre élève a été blessé grièvement par balles et lutte entre la vie et la mort dans un Centre de Santé de la place. 

Devant ce deuxième cadavre d’un élève, la révolte d’élèves contre une sorcière s’est transformé en intifada contre les éléments de la Police. Comme les policiers qui ne dépasseraient pas une dizaine dans le village de Masereka, les élèves en colère ont réussi à atteindre le Bureau de Poste d’Encadrement du village et l’ont saccagé et incendiée. Les vitres du bureau central de la zone de santé de Masereka ont été aussi cassées, l’antenne de la phonie de la Zone de santé de Masereka a été déterrée, etc. D’autres dégâts matériels importants auraient eu lieu au village de Masereka mais jusque-là personne ne les as transmises à la rédaction de Beni-Lubero Online. 

Correspondance particulière de Masereka 

© Beni-Lubero Online

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *